Tsukasa Hōjō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tsukasa Hōjō
Tsukasa Hojo 20100702 Japan Expo 1.jpg
Tsukasa Hojo en dédicace à Japan Expo 2010 (Paris, France).
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
KokuraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
北条 司Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Kyūshū Sangyō (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Domaine
Genre artistique
Site web
Œuvres principales

Tsukasa Hōjō (北条 司, Hōjō Tsukasa?) est un auteur de bande dessinée japonaise né le à Kokura dans la préfecture de Fukuoka, au Japon.

Il est principalement connu pour être le créateur des séries Cat's Eye et Nicky Larson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tsukasa Hōjō est né à Kokura[Note 1] le . Sa famille est modeste, son père est employé dans une société de construction et sa mère est femme au foyer ; ils ont trois enfants[1]. Il suis une scolarité au collège[Lequel ?] où il participe au concours Tezuka pour aider un camarade[2] et il commencera un manga tiré du livre Koe no Ami de Hoshi Shinichi[réf. insuffisante]. Il poursuivra au lycée et il participera à la publication du fanzine MOW[1]. Après la mort de son père[Quand ?], Tsukasa rejoint en 1977 l'Université de commerce de Kyushu (en) à Fukuoka. En 1979, il participe au dix-huitième concours du Prix Tezuka organisé par Shōnen Jump, revue leader de la maison d'édition Shūeisha, et arrive second avec l'histoire Space Angel.

En 1980, il débute comme mangaka professionnel avec la bande dessinée Je suis un Homme ! (おれは男), publiée dans un numéro spécial de Shōnen Jump sorti en août. En 1981, il publie une autre histoire dans le Shōnen Jump spécial de janvier, puis commence Cat's Eye dans Jump, avec un teaser au numéro 29 sous le nom sexy dynamite girls (セクシー・ダイナマイト・ギャルズ, sekushī dainamaito gyaruzu), la publication réelle commençant dans le numéro 40. En 1983, Cat's Eye sera adaptée en anime par la Tokyo Movie Shinsha. Cet anime connait deux saisons et compte 73 épisodes. En 1982, Hōjō publie Space Angel dans le numéro 16 de Shōnen Jump, mais dans une version remaniée par rapport à celle présentée au concours Tezuka. En 1983, un prototype de City Hunter, XYZ, est publié dans le Shōnen Jump no 18.

En 1985, City Hunter débute vraiment dans le Shōnen Jump n°13. En 1987, le studio Sunrise le déclinera sous une forme animée qui durera jusqu'en 1991. C'est, après Cat's Eye, le deuxième gros succès de Tsukasa Hōjō, et celui qui va véritablement le faire connaître internationalement.

Entourage et vie privée[modifier | modifier le code]

Il a une forte relation d'amitié avec Tetsuo Hara.

Parmi ses anciens ou actuels assistants se trouvent Haruto Umezawa et Takehiko Inoue (Slam Dunk, Vagabond).

Il est marié et a une fille[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en + de + fr + ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi », , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 446-449
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références 
  1. a, b et c Angéla "NJ", « Tsukasa Hojo », sur angeluscity.free.fr (consulté le 14 janvier 2018)
  2. « [...] il ne s'intéressa au manga que lorsqu'un de ses camarades de classe de collège participa au concours Tezuka et lui demanda son aide. »
Notes 
  1. Les villes de Wakamatsu, Yahata, Tobata, Kokura et Moji ont fusionnées en 1963 pour devenir Kitakyūshū.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]