Tropea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tropea
Blason de Tropea
Héraldique
Image illustrative de l'article Tropea
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de Calabre Calabre 
Province Vibo Valentia 
Code postal 89861
Code ISTAT 102044
Code cadastral L452
Préfixe tel. 0963
Démographie
Gentilé tropeani, Trupiani (en dialecte)
Population 6 725 hab. (31-12-2010[1])
Densité 2 102 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 41′ 00″ nord, 15° 54′ 00″ est
Altitude Min. 60 m
Max. 60 m
Superficie 320 ha = 3,2 km2
Divers
Saint patron Santa Madonna di Romania
Fête patronale 27 mars
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calabre

Voir sur la carte administrative de Calabre
City locator 14.svg
Tropea

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Tropea

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Tropea
Liens
Site web http://www.comune.tropea.vv.it/

Tropea est une commune de la province de Vibo Valentia dans la région calabre. Elle se situe à l’extrême sud ouest de l'Italie

L'histoire de Tropea commence à l'époque romaine, lorsque le long de sa côte, Sextus Pompée défait Octavius. Dans le sud de Tropea, les Romains avaient construit un port de commerce, dans la localité de Formicoli (du nom du Forum d'Hercule), mentionnée par Pline et Strabon.

La légende dit qu'il était Hercules qui, de retour d'Espagne (Colonnes d'Hercule) se trouvait sur la côte des Dieux et fait Tropea l'un de ses ports.

En raison de sa position particulière en terrasse sur la mer, Tropea a joué un rôle important au cours de Roman, Norman fois et aragonaises. Dans les zones environnantes ont été trouvés tombes datant de la période Magna Graecia.

Économie[modifier | modifier le code]

Outre le tourisme, une de ses principales ressources est le fameux oignon rouge dit Cipolla Rossa di Tropea Calabria qui a obtenu une appellation d'origine contrôlée.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Albert Anastasia (1902-1957) Parrain de la Famille Anastasia (Famille Mangano avant 1951)

Culture[modifier | modifier le code]

Le site le plus spectaculaire est certainement l'église Santa Maria dell'Isola, située sur son rocher qui surplombe la mer bleue.Elle date de l'époque byzantine et représente le symbole de la ville. Le village lui fait face, perché à 50 mètres d'altitude. Il abrite une belle cathédrale du XIIe siècle, le Duomo, construit par les Normands. On peut y voir également des palais des 17e et 18e siècles, élevés par de grandes familles aragonaises, notamment Via Boiano.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
30 mai 2006 en cours Antonio Euticchio    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Marina

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Drapia, Parghelia, Ricadi

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :