Trio pour hautbois, basson et piano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trio pour hautbois, basson et piano
Image illustrative de l’article Trio pour hautbois, basson et piano
L’orchestre, peinture d'Edgar Degas. Au premier plan au centre, le bassoniste, une des trois instrumentistes du trio de Poulenc avec la hautboïste et le pianiste

Genre Musique de chambre
Nb. de mouvements 3
Musique Francis Poulenc
Effectif Hautbois, basson, piano
Dates de composition 1926
Dédicataire Manuel de Falla
Création

Le trio pour hautbois, basson et piano de Francis Poulenc est une œuvre de musique de chambre composée en 1926.

Genèse[modifier | modifier le code]

Composé à Cannes en 1926, le trio est dédié à Manuel de Falla qui l'apprécie tout particulièrement[H 1]. Il est créé le en même temps que les Chansons gaillardes[1].

Réception et postérité[modifier | modifier le code]

Le biographe Henri Hell loue cette nouvelle pièce de musique de chambre en précisant « la parfaite cohérence de sa construction d'un équilibre comme inné, que ne vient gâcher aucune longueur, aucun développement »[H 2]. Le trio sera repris le lors du concert de la salle Gaveau à Paris célébrant les 60 ans du compositeur[H 3].

Style[modifier | modifier le code]

Si plusieurs thèmes rappellent Mozart, notamment les premières mesures de l'Andante, ce trio est considéré par certains comme la première œuvre importante du répertoire de musique de chambre du compositeur car il reflète intensément la personnalité de Poulenc[H 1].

Structure et analyse[modifier | modifier le code]

Structure[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des œuvres de musique de chambre du compositeur, ce trio comporte trois mouvements sur le modèle vif - lent - vif :

  1. Presto
  2. Andante
  3. Rondo

Analyse[modifier | modifier le code]

Presto[modifier | modifier le code]

Une courte introduction en accord plaqués au piano précède l'introduction d'une mélodie humoristique au basson. Le hautbois entre dans ses aigus, rejoint par le piano et le basson. L'introduction laisse place au Presto « musclé et spirituel » selon les mots de Henri Hell[H 4]. C'est une sort d'ouverture à la française[M 1].

Andante[modifier | modifier le code]

Le piano expose le thème avant l'entrée du basson puis du hautbois. Les voix des deux bois sont mêlés à celles du piano. La mélodie d'une « grâce mélancolique » est plus particulièrement confiée au hautbois[H 4].

Rondo[modifier | modifier le code]

D'un rythme très vif, ce troisième et dernier mouvement mêle la légèreté du basson et la « voix ironique »[H 2] du hautbois.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b p. 82
  2. a et b p. 84
  3. p. 289
  4. a et b p. 83
  1. p. 50

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Pochette du disque Francis Poulenc - Intégrale Musique de chambre - RCA Red Seal, p. 9