Tour de Sagnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tour de Sagnes
Image illustrative de l’article Tour de Sagnes
Période ou style Médiéval
Type Tour forte
Début construction XIIIe siècle
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1957)[1]
Coordonnées 44° 40′ 46″ nord, 1° 59′ 38″ est
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Quercy
Région Occitanie
Département Lot
Commune Cardaillac
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Tour de Sagnes
Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Tour de Sagnes
Géolocalisation sur la carte : Lot
(Voir situation sur carte : Lot)
Tour de Sagnes

La tour de Sagnes est située dans le quartier du Fort, sur la commune de Cardaillac, dans le département du Lot.

Historique[modifier | modifier le code]

La tour de Sagnes est située dans le quartier du Fort de Cardaillac, ancien castrum de la famille de Cardaillac. Cette partie du village était protégée par une enceinte triangulaire. Deux autres tours complétaient cette défense : la tour de l'Horloge et la tour dite de « Marquèze ». Cette dernière a été détruite en 1816[2].

La tour de Sagnes est vraisemblablement la tour désignée autrefois par les noms dite de Lacapelle ou da Capellana qui montrait son appartenance aux Cardaillac de Lacapelle-Marival. Elle était située à l'intérieur de l'enceinte à 3 mètres de celle-ci[3].

La tour a été inscrite au titre des monuments historiques le [1].

Description[modifier | modifier le code]

La tour est haute de 21,5 mètres. Son plan est un carré de 8,25 mètres de côté. Les murs ont 2 mètres d'épaisseur à la base. L'accès se faisait par une porte en arc brisé situé à 4,45 mètres au-dessus du sol[3].

Deux portes de bois successives permettent l'accès à la salle à coupole nervée à quatre quartiers du premier étage portée par des colonnes d’angle. Elle est éclairée par une fenêtre en plein cintre. Un escalier à vis, logé dans une tourelle circulaire incluse dans l'épaisseur du mur, permet d'accéder à la salle supérieure. Cette salle possède une fenêtre géminée. Des latrines porté par deux corbeaux existent encore sur la face ouest de la tour[3].

Un second escalier à vis permet de monter jusqu'à un niveau disparu et ramené aujourd'hui une simple plate-forme[3].

De 2009 à 2015, la tour de Sagnes et la tour de l'horloge ont été rénovées pour un coût de 271 000  : travaux de maçonnerie, mise hors d'eau. Pour la tour de Sagnes, seule accessible au public, la sécurité des personnes a été renforcée par la mise en sécurité par l'installation de garde-corps, l'installation d'éclairages insérés dans la rampe des deux escaliers à vis et l'installation d'un cabanon au sommet chapeautant l'arrivée sur la plate-forme[4].

Les deux tours appartiennent à la commune probablement depuis la révolution[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Tour de Sagnes », notice no PA00095041, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. [PDF]« La tour de l'Horloge ou des Barons (Cardaillac) », sur www.patrimoine-lot.com, Conseil Général du Lot (consulté le ).
  3. a b c d et e Gilles séraphin, « Cardaillac - La tour de Sagnes - Étude monumentale », sur janvier 2009, Conseil Général du Lot (consulté le ).
  4. « Cardaillac, rénovation des tours », sur Dailymotion (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Catherine Didon, Châteaux, manoirs et logis : le Lot, Chauray, Association Promotion Patrimoine, Éditions patrimoines & médias, , 336 p. (ISBN 2-910-13718-X), p. 94-95
  • Louis d’Alauzier, Les deux tours de Cardaillac, p. 42-43, Bulletin de la Société des Études du Lot, tome XC, 1969

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]