Toshiro Suga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Toshiro Suga
Kangeiko49 1.jpg

Photo de toshiro suga sur son site lors d'un stage en 2007

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Toshirô Suga Shihan, né à Tokyo le 22 août 1950, est un enseignant d'aïkido, 7e dan Aïkikaï Shihan.

Formé au Japon à l'Aïkikaï de Tokyo. Il intervient dans de nombreux stages en France et à l’étranger.

Formation à l'aïkido[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Toshirô Suga pratique le judo vers l'âge de 15 ans dans le meilleur dojo de la police de Tokyo. À 17 ans, sur les conseils de son père, il commence la pratique de l'Aïkido le à l'Aikikai so Hombu dōjō de Tokyo. Il bénéficie pendant un an et demi des passages et des conseils quotidiens de Morihei Ueshiba durant le cours de 15h00 de maître Sadateru Arikawa connu pour sa pratique extrêmement martiale.

Il suit également les cours quotidiens de Mitsugi Saotome, d'Akira Tohei, de Yasuo Kobayashi, de Kōichi Tōhei, de Kisshōmaru Ueshiba et de Morihiro Saitō.

France[modifier | modifier le code]

Toshirô Suga arrive en France le . Il rencontra alors maître Nobuyoshi Tamura dont il suit depuis l'enseignement.

Chargé d'enseignement national (CEN) à la FFAB, il possède le grade de 7e dan de l'Aïkikaï. Il transmet son enseignement tout au long de l'année au cours de stages nationaux ainsi qu'aux quatre coins du monde.

Photo de Toshiro Suga lors d'un stage en 2007

Enseignement de l'aïkido[modifier | modifier le code]

Les clubs[modifier | modifier le code]

  • De 1980 à 1985 il débuta ses activités d'enseignant à Saint-Brieuc :
  • De 1985 à 1989 il part au Canada où il entraîne les membres des forces armées en aïkido et au combat à la baïonnette.
  • De 1989 à 2002 il enseigne l’aïkido dans un club Brestois qui continue à transmettre un enseignement de l'aïkido fortement marqué par son empreinte :
  • Depuis 2002 : ASH Aïkido à Herblay] & Aïkido club Boisséen]
  • De 2010 à 2012 : Kishinkan Dojo
  • Depuis 2012 : Masamune Dojo
  • Décembre 2012 : NBTS Guadeloupe

Vidéo[modifier | modifier le code]

  • travail à main nues et techniques au Jo, Boken, Tanto]
  • Démo d'Aïkido au Vendespace

DVD techniques d'aïkido[modifier | modifier le code]

  • les racines de l'aïkido (2006)
  • le pilier de l'aïkido (2007)
  • [Les Fondements de l'aïkido](2008)
  • Les Fondements de l'aïkido en dynamique (2012)
  • (2013)

Articles et écrits[modifier | modifier le code]

  • En 2009, il écrit un article sur les ukemis ("chutes", en aïkido) qui est publié sur le blog Tsubaki Journal[1]
  • Fin 2012, il coécrit un article pour la FFAB avec l'aide de Guillaume Ducoeur[2] . Il parait dans le magazine fédéral bisannuel "Seseragi" d'Octobre 2013 : L'origine du travail des armes en Aïkido[3].

Autres éléments biographiques[modifier | modifier le code]

  • Étudiant de l'école des beaux-arts de Paris dans les années 1970, il fit plusieurs expositions de peintures à Paris et à Tokyo. Il est membre à vie du « Salon »
  • Il a joué dans quelques films. Son rôle le plus notable est celui de Chang dans le film Moonraker (Lewis Gilbert, 1979).
  • Il a aujourd'hui deux enfants : une fille et un petit garçon.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur

Notes et référence[modifier | modifier le code]

  1. Ukemi
  2. [1]
  3. '[2] [PDF]

Liens externes[modifier | modifier le code]