Time for the Planet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Time for the Planet
logo de Time for the Planet

Création Décembre 2019
Fondateurs Nicolas Sabatier, Mehdi Coly, Laurent Morel, Coline Debayle, Arthur Auboeuf, Denis Galha Garcia
Forme juridique société à mission - SCA
Action 1 euro par action (statutairement stable)
Slogan L'entrepreneuriat au service de l'urgence climatique
Siège social Lyon
Drapeau de France France
Activité Investissement dans le Développement durable
Site web https://www.time-planet.com/fr

Plus haute rémunération Maximum 4 Smics par personne physique

Time for the Planet (en français : Le temps pour la planète) est une entreprise à mission créée en active dans le domaine de la lutte contre contre le changement climatique.

Objectif[modifier | modifier le code]

L'objectif annoncé de la société à horizon 2030 est la levée de 1 milliard d'euros, ainsi que la création de 100 filiales basées sur l'open source[1][2][3].

Chaque filiale créée résultera de l'évaluation d'une innovation, luttant directement contre les GES[4].

Historique[modifier | modifier le code]

La société par actions simplifiée est créée en à Lyon. Son premier objectif est de tester le concept, la construction et l'organisation de celle-ci.

En , Time for the Planet devient une société en commandite par actions permettant une levée de fonds jusqu'à 8 millions d'euros.

Time for the Planet se revendique société « à but non lucratif »[5] car elle propose un TRP (taux de retour pour la planète) en lieu et place d'un TRI (taux de retour sur investissement) pour ses actionnaires[6].

En 6 mois, Time for the Planet annonce que 475 000 € ont été rassemblés et dit compter 1 800 associés[7].

Fin 2020, un million d'euros est levé grâce à 6 000 associés[8].

Jean Jouzel, ex-vice-président du GIEC, annonce son soutien à l'entreprise en [9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphanie Borg, « Time For The Planet, l'entreprise à mission qui veut agir pour le climat », sur La Tribune, (consulté le 7 septembre 2020)
  2. « Time for the Planet : sauver le monde grâce à l'entrepreneuriat... - », sur Lyon Demain, (consulté le 15 septembre 2020)
  3. Le Figaro avec AFP, « «Time for the Planet»: s'investir pour le climat en pariant sur l'entreprise », sur Le Figaro.fr, (consulté le 22 novembre 2020)
  4. Fabrice Pouliquen, « Comment marche Time for the Planet, le fonds d’investissement citoyen qui oeuvre pour le climat », 20 minutes,‎ (lire en ligne)
  5. Camille Wong, « Time for the Planet, le nouveau fonds citoyen qui vise le milliard d'euros pour sauver le climat », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  6. Julien Vidal, « Tribune - Reprendre le pouvoir de son argent pour transformer la société, c’est possible », (consulté le 8 décembre 2020)
  7. le-tout-lyon.fr, « Time for the planet / 1 milliard pour 100 start-up », sur Le Tout Lyon (consulté le 7 septembre 2020)
  8. « Rhône . Les Lyonnais de Time for the planet ont réuni plus de 1 million d’euros pour le climat », sur www.leprogres.fr, (consulté le 22 novembre 2020)
  9. « Jean Jouzel : « Pour réussir cette transition écologique, il faut actionner tous les leviers possibles » », Usbek et Rica,‎ (lire en ligne)