ZeratoR

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
ZeratoR
Vidéaste Web
ZeratoR en 2016
Informations
Genre Streaming, jeu vidéo
Nom de naissance Adrien Simon Marie Nougaret
Naissance (32 ans)
Montpellier, France
Nationalité Française
Nombre d'abonnés Twitch : 1 400 000 (juillet 2022)
YouTube : 800 000 (juillet 2022)
Autres activités Commentateur de compétition esportive
Propriétaire et gérant du studio de développement Unexpected
Organisateur et cofondateur du Z Event et de la ZLAN
Site internet zerator.com
Chaîne(s) ZeratoR (Twitch)
ZeratoR (YouTube)

Adrien Nougaret, plus connu sous son pseudonyme Zerator (typographié ZeratoR, prononcé /ze.ʁa.tɔʁ/), né le à Montpellier, est un animateur, streameur et vidéaste français spécialisé dans le jeu vidéo.

Il commence sa carrière dans le streaming en 2010 au sein de la structure aAa et devient indépendant en . Il exerce son activité principalement sur la plateforme Twitch et publie également des vidéos sur la plateforme d'hébergement YouTube. Il est aussi organisateur et commentateur de compétitions d'esport, ainsi que dirigeant du studio de développement de jeux vidéo Unexpected. Depuis 2016, il organise chaque année l'événement à but caritatif Z Event.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Montpellier le 1 mars 1990[1]. Son père est avocat, et sa mère directrice de crèche[2], il a un frère[2]. Il est résident fiscal français[3].

Origine du pseudonyme[modifier | modifier le code]

Fan des jeux video StarCraft, Adrien Nougaret décide en 1998 de prendre comme pseudo le nom d'un des héros du jeu vidéo, Zeratul. Ce dernier sera ensuite déformé en ZeratoR, en référence à Kid Paddle, une bande-dessinée qui parodie les noms des méchants de fiction en les faisant terminer par « or » à la manière de Terminator[4].

Commentateur[modifier | modifier le code]

À la suite de la sortie de StarCraft 2 : Wings of Liberty le [5], des compétitions et des structures pour les commenter commencent à se mettre en place. C'est dans ce contexte que ZeratoR rejoint rapidement la structure aAa et intègre l'équipe de commentateurs[6].

Fin 2010, il passe chez Millenium où il diffuse une partie de son évolution sur le jeu World of Warcraft[6].

En , il est recruté par GameCreds, une startup[7], en tant que commentateur de StarCraft 2[8]. C'est à cette même période qu'il lance sa chaîne YouTube[9] avec les initiales « SC2 » accolées à son pseudo qui ont disparu courant 2016.

Les web TV[modifier | modifier le code]

L'essor des structures dédiées aux jeux vidéo entraîne à cette époque un mouvement de professionnalisation du milieu et la naissance de la dénomination web TV[10]. Dans ce contexte, ZeratoR fait son retour chez Millenium en [11]. Il se diversifie par la même occasion dans le contenu proposé (différents jeux, reportages vidéoetc.)[11].

En , il lance une campagne de financement participatif[12] sur My Major Company et établit à cette occasion un record : atteignant son objectif en 15 minutes, sa communauté triple en une heure la somme qu'il espérait récolter. Cela lui permet de fonder une web TV indépendante : la ZTV[13]. Il créera par la suite en 2015 sa société de production la ZT Production.

Ce financement, finalement 10 fois supérieur à l'objectif initial, pose toutefois des questions notamment sur la communication associée à la campagne[14]. De plus, la durée de vie de cette web TV (6 mois environ) sera estimée trop courte pour certains lors de l'annonce par ZeratoR de sa fermeture et de son engagement dans un nouveau projet[10].

Cette web TV est également le support du lancement d'une compétition sur le jeu TrackMania² : Stadium organisée et commentée par ZeratoR lui-même et dénommée la ZrT TrackMania Cup[15].

À la suite de la fermeture de sa web TV, il est embauché par Eclypsia en en compagnie de Lege, Tweekz et Ogar avec qui il avait déjà eu l'occasion de travailler chez Millenium. Le groupe rejoint alors les locaux de l'entreprise en Angleterre à Ashford[16]. Il continue dans ce contexte de diversifier ses productions[17], il participe également à des événements publics comme les LAN parties (LAN) pour diffuser le parcours de son équipe[18].

Indépendance[modifier | modifier le code]

Après un peu plus d'un an chez Eclypsia, il annonce son départ de la structure en [19]. Il explique son choix par un ensemble de facteurs : vague de départs, incompréhension avec sa hiérarchie et projets personnels[20][source insuffisante].

Depuis cette date, il continue à exercer une activité centrée sur le streaming sur Twitch et la rediffusion de ses émissions sur YouTube. En 2014, il reçoit le Silver Play Button pour ses 100 000 abonnés sur YouTube.

En complément de cette activité, il participe régulièrement à des LAN en diffusant son parcours dans les compétitions[21][source insuffisante]. Il participe en particulier à la Lyon E-Sport (2014 avec Eclypsia, de 2015 à 2018 avec le groupe de streameurs connus sous le nom d'Indy Spensable), à la DreamHack à Tours (2015 et 2016), à la Gamers Assembly à Poitiers (2016), au Montpellier Esport Show (2017) et à PolyLAN, LAN associée à l'EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne).

En , il accueille en tant qu'ambassadeur de l'opération Avengers seize personnalités françaises du streaming[22]. Ils relaient ainsi l'action organisée par Athene et permettent de récolter 170 000  pour l'ONG Save the Children[23].

Il continue en outre à organiser les éditions annuelles de la compétition autour des jeux TrackMania qu'il a lancée en 2013 bien qu'en changeant de format, organisant pour l'édition 2016 une phase finale au Grand Rex rempli de 2 500 personnes ainsi que plus de 30 000 spectateurs sur la plateforme Twitch[24].

En dehors des activités de streaming, il crée un studio de développement de jeux vidéo nommé Unexpected[25].

De 2015 à 2017, ZeratoR commente les trois éditions du Nvidia GeForce GTX Challenge, un évènement compétitif organisé par les entreprises Nvidia et Asus ROG où plusieurs nations européennes s'affrontent sur différents jeux[26] : la première avec le streamer Wapinoux, les deux autres avec Mister MV[27],[28].

Le , il devient sponsor du joueur de TrackMania CarlJr.[29]. Le , c'est au tour de Bren de rejoindre l'écurie ZeratoR[30],[31],[32]. Les deux joueurs quittent finalement l'écurie de ZeratoR le [33].

Projets[modifier | modifier le code]

ZeratoR durant la ZrT TrackMania Cup 2019.

Compétitions e-sportives[modifier | modifier le code]

ZrT TrackMania Cup[modifier | modifier le code]

La ZrT Trackmania Cup est une compétition de TrackMania organisée chaque année par ZeratoR depuis 2013. La compétition est jouée sur le jeu TrackMania2 : Stadium (2013) développé par Nadeo pour les 7 premières éditions. Les trois premières ont lieu entièrement en ligne, tandis que les phases finales des éditions suivantes ont lieu en public avec ZQSD Productions[34] : au Grand Rex en 2016 puis au Centre de congrès de Lyon en 2017[35],[36]. Les phases finales de l'édition 2018 ont lieu le au Zénith de Toulouse[37]. Celles de l'édition 2019, où s'affrontent pour la première fois des binômes, ont lieu le au Zénith de Strasbourg[38].

ZeratoR annonce dans la foulée la tenue de l'édition 2020 le au Palais omnisports de Paris-Bercy, avant d'être contraint d'annuler l’événement en raison de la Pandémie de Covid-19, qui sera par la suite reportée au puis au [39]. Du fait des risques sanitaires et de la non-disponibilité de l'Accor Arena en 2020, l'édition a lieu en ligne avec les phases finales le , ce qui permet aux joueurs et à ZeratoR de s'acclimater au nouveau TrackMania sorti le sur lequel cette huitième édition et les suivantes sont jouées.

Fight For Sub[modifier | modifier le code]

Le , ZeratoR lance le Fight For Sub, une compétition dans laquelle une centaine de streameurs francophones s'affrontent avec l'objectif de finir premier. Tous les autres participants ont alors l’obligation de s’abonner à la chaîne Twitch du vainqueur[40]. ZeratoR limite l'inscription des joueurs par un nombre minimum de vues sur Twitch mais aussi par l'obligation d'être un « partner affiliate » de cette plateforme. Les premiers tournois sont organisés sur le jeu PlayerUnknown's Battlegrounds, dans lequel les joueurs doivent réaliser le meilleur score cumulé sur trois parties[41]. La quatrième édition se déroule sur le jeu Trackmania²: Stadium, et se scinde en deux tournois : un destiné aux joueurs débutants et intermédiaires, et le second est ouvert à tous. Par la suite, le tournoi est aussi organisé sur Minecraft, H1Z1, Golf It!, ShootMania Storm, Fall Guys et Mario Kart 8 Deluxe.

ZLAN[modifier | modifier le code]

La ZLAN est une compétition d'esport en réseau local (LAN) organisée par ZeratoR sur une dizaine de jeux vidéo (multi-gaming) tous les ans depuis 2019[42]. Elle se déroule en général au printemps et voit s'affronter environ 200 participants répartis en équipes, avec un cashprize proche de 50 000 .

GamePass Challenge[modifier | modifier le code]

Le GamePass Challenge est une compétition d'esport en réseau local (LAN) organisée par ZeratoR en partenariat avec Xbox sur de multiples jeux vidéo du Xbox Game Pass depuis 2019. Le format du GamePass Challenge est semblable à celui de la ZLAN. Il se déroule en général sur deux jours et voit s'affronter environ 100 participants répartis en équipes, avec un cashprize de 30 000 [43].

RPZ[modifier | modifier le code]

Lors du Z Event 2020, un des objectifs de donation (donation goal) de ZeratoR est l'organisation d'un serveur roleplay sur Grand Theft Auto V. L'objectif atteint, le serveur ouvre du au sous le nom de RPZ[44]. Il rassemble les streamers ayant participé à au moins une édition du Z Event plus un invité par personne[45], soit plus de 80 influenceurs qui cumulent plus de 54 millions de vues en deux semaines[46].

Unexpected[modifier | modifier le code]

Logo du studio de développement de jeux vidéo.

Le , ZeratoR annonce la création d'un studio de développement de jeux vidéo indépendant nommé Unexpected. Créé en , le studio est composé d'une petite équipe en télétravail (environ 3-4 salariés) pour réaliser un jeu en 2D[25]. Au cours de l'été suivant le titre du jeu en cours de développement est annoncé : uNPrediCtable[47]. Cependant, en fin d'année le jeu est annulé après neuf mois de développement[48]. Cet échec entraîne une restructuration du studio, en particulier l'abandon du télétravail et la construction d'une nouvelle équipe[49].

En , un nouveau jeu est annoncé par le studio Unexpected au travers d'un jeu en réalité alternée dont la récompense est le titre du jeu : dWARf[50]. Le jeu est cette fois-ci prévu en 3D et basé sur une expérience multijoueur[51]. Le jeu se présente comme un party game à six joueurs qui s'affrontent au cours de cinq épreuves[52]. Le , une première bande-annonce du jeu est dévoilée[53], suivie de diverses phases d'alphas tout au long de l'année 2017 pour les personnes ayant précommandé le jeu. Une phase de beta fermée se déroule durant la Paris Games Week en , à l'issue de laquelle la date de sortie du jeu est annoncée au .

Le , quatre mois après sa sortie officielle, le studio Unexpected annonce la fermeture des serveurs de dWARf du fait du faible nombre de joueurs actifs sur le jeu[54]. ZeratoR présentera ce projet comme « un échec commercial, mais un succès personnel » pour lui et les équipes du studio[55].

Le studio annonce dans la foulée la sortie de deux nouveaux jeux prévus avant 2020. Le premier, looK INside, est un jeu solitaire en 2D de type point and click qui sort le et rencontre un succès qui satisfait le studio[56]. Le troisième jeu d'Unexpected, As Far As The Eye, est un jeu de gestion solitaire en tour par tour roguelike qui sort en [55]. Cette fois-ci, le jeu n'est pas publié par le studio mais par Goblinz Studio, un éditeur français qui permet au jeu d'être traduit en plusieurs langues et proposé à travers le monde[57],[58]. Le jeu rencontre un succès commercial certain, et ses recettes permettent au studio d'atteindre la rentabilité en finançant deux ans de son fonctionnement[59].

Indy Spensable[modifier | modifier le code]

En 2016, ZeratoR décide de donner un nom à l’équipe avec laquelle il participe aux évènements LAN sur League of Legends : la team Indy Spensable (jeu de mots avec « indispensable » et le mot « indie », signifiant « indépendant » en anglais, transformé en « indy »)[60].

En 2019, l'équipe Indy Spensable (composée de ZeratoR, CarlJr, Bodyy, MoMaN et NBK) finit 2e du tournoi BYOC (Bring Your Own Computer) de la DreamHack Winter 2019 à Jönköping (Suède) sur le jeu Counter-Strike : Global Offensive[61].

Mandatory[modifier | modifier le code]

En , ZeratoR annonce le lancement de Mandatory.gg, un site web consacré uniquement au jeu Valorant sorti quelques semaines plus tôt. Présenté comme « une suite logique d'Indyspensable », le projet a pour vocation de rassembler des informations sur le jeu, de proposer divers outils ou encore d'organiser des compétitions[62]. Ce site est géré par Z AGENCY une agence de marketing, communication spécialisée dans l'influence et le jeu[63]. Au fil des années, le site s'étoffe avec les jeux TrackMania et Age of Empires IV.

Opérations caritatives[modifier | modifier le code]

ZeratoR participe en 2016 à l'opération caritative « Projet Avengers » lancée en 2013 par le streamer belge Athene, afin de venir en aide aux habitants d'Éthiopie souffrant de la grande sécheresse de leur pays[64]. Il réunit 16 streamers dans l'objectif de diffuser du contenu pendant 34 heures afin de collecter des dons pour l'association Save the Children, et plus de 170 000  sont récoltés au terme de l'événement[65].

À la suite du succès de cette opération, il crée, avec Alexandre Dachary, le « Z Event », qui réunit annuellement depuis 2017 plusieurs dizaines de créateurs de contenu sur Twitch afin de soulever des fonds pour une association[66].

Organisée en , la première édition de l'événement, à laquelle a participé une trentaine de streamers sur une durée de trois jours, s'est déroulée peu de temps après le passage de l'ouragan Irma. Elle permet de récolter 487 578 euros au profit de la Croix-Rouge française, somme en intégralité affectée aux victimes de cet ouragan[67],[68].

L'édition suivante se déroule en , et les fonds collectés sont reversés à Médecins sans frontières. Au terme de 53 heures de diffusion, 1 094 731 euros sont récoltés[69].

La troisième itération de l'évènement, organisée en , lève 3 509 928 euros pour l'Institut Pasteur. 49 streamers participent à l'évènement pendant 54 heures de live, et l'évènement devient le marathon caritatif ayant levé la plus grosse somme de dons au monde sur Twitch[70],[71].

L'édition 2020 de l'événement a lieu en octobre et lève une somme de 5 724 377 euros pour Amnesty International au terme de 55 heures de diffusion, battant son propre record de l'édition précédente[66],[72].

Le record est de nouveau surpassé fin au profit d'Action contre la faim, avec un total de 10 064 480 euros récoltés[73].

À la suite de cette édition, Zerator et Dach sont conviés par Action contre la faim à venir en République centrafricaine en mars 2022 afin d'observer les actions effectuées grâce aux dons de l'édition 2021 où le média Brut les a suivis[74].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Vermorel, « Montpellier e-sport show : "Moi, je propose un spectacle", Zerator », sur midilibre.fr, (consulté le )
  2. a et b « ZeratoR : "Il n'y a pas de boomers dans le jeu vidéo" », 7min 43sec, sur Radio France, (consulté le )
  3. « L'influenceur montpelliérain ZeratoR empoche plus d'un million sur Twitch : "Je n'ai pas du tout honte" », sur midilibre.fr (consulté le )
  4. « Pourquoi le pseudo Zerator ? », sur ask.fm (consulté le )
  5. « Annonce de la sortie de StarCraft 2: Wings of Liberty », sur eu.blizzard.com, Blizzard Entertainment, (consulté le )
  6. a et b « A la rencontre de… ZeratoR », sur team-aaa.com, (consulté le )
  7. « GAMECREDS », sur alloweb.org (consulté le )
  8. « ZeratoR revient ... chez Gamecreds », sur team-aaa.com, (consulté le )
  9. « For England ZeratoR ! », sur team-aaa.com, (consulté le )
  10. a et b David Legrand, « Du mouvement dans le monde des Web TV dédiées aux jeux vidéo », sur nextinpact.com, (consulté le )
  11. a et b « ZeratoR et Millenium se séparent », sur millenium.org, (consulté le )
  12. « ZeratoR : Record Absolu sur My Major Company - 10 000 Euros en Une Heure ! », sur eclypsia.com, (consulté le )
  13. « ZeratoR lance sa TV », sur ogaming.tv, (consulté le )
  14. Kevin Hottot, « Financement participatif et jeux vidéo, on vous dit tout », sur Next INpact, (consulté le )
  15. « [UP] ZRT CUP #1 KOENZ GAGNE! », sur mania-actu.com, (consulté le )
  16. « Lege Zerator Tweekz et Ogar Rejoignent Eclypsia », sur eclypsia.com, (consulté le )
  17. « ZeratoR quitte Eclysia - Raisons du départ », sur infamous.fr, (consulté le )
  18. Aeterna, « Lyon eSport avec Jiraya, ZeratoR, Xari, Le Roi Bisou, Ogar », sur eclypsia.com, (consulté le )
  19. ZeratoR (Adrien Nougaret) en 12 questions, Absol Videos () La scène se produit à 0:0:31.
  20. Zidwait, « ZeratoR explique son départ d'EC », sur team-aaa.com, (consulté le )
  21. « 42 minutes avec ZeratoR », sur team-aaa.com, (consulté le )
  22. Émeline Wuilbercq, « Les « gamers », ces nouveaux philanthropes », sur lemonde.fr, (consulté le )
  23. Julien Lausson, « Projet Avengers : des joueurs français s’unissent pour aider l’Éthiopie », sur numerama.com, (consulté le )
  24. Xeryus, « La Trackmania Cup 4, Quel succès ! », sur connectesport.com, (consulté le )
  25. a et b « ZeratoR lance son studio de jeux vidéo indépendant "Unexpected" », sur afjv.com, (consulté le )
  26. Maxime Claudel, « Vidéo : GeForce GTX Challenge : mi-novembre, Nvidia organise une compétition d’eSport amateur », sur numerama.com,
  27. Kere, « Retour sur GTX Challenge avec Wankil Studio et Thaek », sur jeuxvideo.com,
  28. « Legion GeForce GTX Challenge », sur nvidia.fr (consulté le )
  29. Paul Arrivé, « eSport : Adrien «ZeratoR» Nougaret sponsorise un joueur », L'Équipe,
  30. Dicidens, « Bren rejoint la team ZeratoR - Team-aAa.com », sur team-aaa.com, (consulté le )
  31. Louis Bérody, « GamersOrigin eSports » Accès libre, sur GamersOrigin eSports, (consulté le )
  32. Dimitry Bigot, « Trackmania, futur grand de l'esport ? » Accès libre, sur Esport insights, (consulté le )
  33. ShowMe, « Carl Jr et Bren ne sont plus sponsorisés par ZeratoR - eSport », sur onnectesport.com, (consulté le )
  34. « Z AGENCY – ZQSD Productions » (consulté le ).
  35. « 2000 fans de jeu vidéo et d'e-sport se donnent rendez-vous le samedi 25 juin au Grand Rex de Paris pour la Trackmania Cup de ZeratoR », sur afjv.com, (consulté le )
  36. Paul Arrivé, « eSport - ZrT Trackmania Cup : «Pour moi, c'est d'abord un spectacle» », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  37. « TrackMania Cup 2018 au Zenith de Toulouse », sur millenium.org,
  38. Paul Arrivé, « Esport : Solary remporte la ZeratoR TrackMania Cup, la prochaine édition à Bercy », L'Équipe,‎ (lire en ligne)
  39. Flamm, « La Zrt Trackmania Cup 2021 à l'AccorHotels Arena le 4 juin 2022 », sur team-aaa.com, (consulté le )
  40. « Fight For Sub 1 : La Liste Complète des Participants », Eclypsia,‎ (lire en ligne)
  41. Vsdarknight, « Zerator : Event Fight For Sub : Tournoi PlayerUnknown's Battlegrounds », Puregamemedia,‎ (lire en ligne, consulté le )
  42. Benoit Vinstock, « E-sport : Arles accueille la ZLAN, un tournoi à 50 000€ », La Provence,‎ (lire en ligne)
  43. https://www.millenium.org/news/354235.html
  44. Charlanmhg, « GTA RP : Pourquoi le mod a remis GTA 5 au top de Twitch ? », sur jeuxvideo.com, (consulté le ).
  45. Grégoire Gerday, « Serveur GTA RP ZeratoR, peut-on rejoindre RPZ ? », sur breakflip.com, (consulté le ).
  46. Florian Reynaud, « « GTA RP » : quand le jeu vidéo devient une série improvisée en direct », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  47. « uNPrediCtable, le 1er jeu de Zerator », sur millenium.org, (consulté le )
  48. « uNPrediCtable, le jeu de ZeratoR, est annulé. », sur eclypsia.com, (consulté le )
  49. « Le studio de ZeratoR annule uNPrediCtable », sur millenium.org, (consulté le )
  50. « Unexpected Studio », sur unexpected-studio.com (consulté le )
  51. « Zerator et Unexpected annoncent dWARf », sur millenium.org, (consulté le )
  52. « Première vidéo de dWARf, le jeu multi de ZeratoR », sur eclypsia.com,
  53. ZeratoR, « Trailer de dWARf, mon jeu vidéo, et quelques mots ! » [vidéo], sur youtube.com, (consulté le )
  54. Florian Lelong, « dWARf : le studio Unexpected annonce l'arrêt de son titre multijoueur », sur gamewave.fr, (consulté le )
  55. a et b Alexandre Boero, « ZeratoR : de As far As The Eye à son métier de streamer, notre interview exclusive », sur clubic.com, (consulté le )
  56. Pauline Compan, « 5 000 ventes pour le nouveau jeu video du streamer-star ZeratoR », sur latribune.fr, (consulté le )
  57. (en-US) « As Far As The Eye » Accès libre, sur Goblinz Studio (consulté le )
  58. Didjock, « As Far As The Eye – Le test sur PC – GamingNewZ » Accès libre, sur gamingnewz.fr, (consulté le )
  59. Valérie Luxey, « Jeu vidéo à Montpellier : interview vérité de Zerator, joueur, animateur et commentateur sacré "Personnalité de l'année" », sur francetvinfo.fr, (consulté le )
  60. « ZeratoR », sur zerator.com (consulté le )
  61. « Zerator et les Indyspensable top 2 de la DH Winter sur CS:GO ! », sur millenium.org, (consulté le )
  62. Isabelle Thierens, « ZeratoR dévoile Mandatory, un site dédié à Valorant | Dexerto.fr », sur dexerto.fr, (consulté le )
  63. « MENTIONS LÉGALES – Mandatory.gg 100% Valorant », sur Mandatory.gg (consulté le )
  64. « Avengers Athene : Zerator, Aypierre, LRB, Domingo, DFG Stream Ethiopie », sur eclypsia.com, (consulté le )
  65. « + de 170.000€ récoltés pour l'Ethiopie par les Avengers du streaming FR ! », Melty,‎ (lire en ligne, consulté le )
  66. a et b Xavier Demagny, « Cinq moments pour résumer le ZEvent, qui a permis de récolter plus de 5 millions pour Amnesty », sur France Inter, (consulté le )
  67. « Ouragan Irma : "On ne compte pas nos heures"... Des gamers ont déjà récolté plus de 250 000 euros pour la Croix-Rouge », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  68. Romain Duriez, « Montpellier : un marathon du jeu vidéo récolte 450 000 euros pour les Antilles », sur Midi Libre, (consulté le )
  69. « Z Event : un marathon jeu vidéo rapporte un million d’euros à MSF », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  70. Olivier Le Creurer, « ZEvent 2019 : les gamers pulvérisent leur record avec plus de 3,5 millions d'euros de dons pour l'Institut Pasteur », sur France 3 Occitanie, (consulté le )
  71. « Z Event : un marathon de jeux vidéo récolte plus de 3,5 millions d’euros pour l’Institut Pasteur », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  72. « Plus de 5,7 millions d'euros récoltés par les gamers du « Z Event », sur Le Point, (consulté le )
  73. « Z Event 2021 : le marathon de jeux vidéo récolte plus de 10 millions d’euros pour Action contre la faim », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  74. « Ce que le Z Event a permis d'accomplir : avec Zerator en Centrafrique » Accès libre, sur Brut, (consulté le )
  75. Pierre Crochart, « Pégases 2021 : le palmarès complet des jeux récompensés », sur clubic.com, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]