Thomas Corriveau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomas Corriveau
Image dans Infobox.
Sommets du cinéma d'animation de Montréal en 2017
Naissance
(64 ans)
Sainte-Foy
Nationalité
Canada
Activité
Peinture, dessin, film d'animation, arts d'impression
Formation
Université Concordia (maîtrise en beaux-arts)
Distinctions
Prix Graff à la mémoire de Pierre Ayot, 1996
Site web
Œuvres principales
  • Madame de Créhaux, film d'animation, 1981
  • Kidnappé, film d'animation, 1988
  • La Bêtise, film d’animation, 2016

Thomas Corriveau, né à Sainte-Foy en [1], est un artiste visuel, réalisateur de films d'animation et professeur à l'École des arts visuels et médiatiques de l'Université du Québec à Montréal. Il est cofondateur, avec Gisèle Trudel et Michel Boulanger, du laboratoire de recherche-création Grupmuv, consacré au dessin et l'image en mouvement dans les pratiques artistiques contemporaines[2]. Il est le fils de l'écrivaine Monique Corriveau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Thomas Corriveau a obtenu une maîtrise en beaux-arts de lʼUniversité Concordia en 1988. Après avoir enseigné à titre de chargé de cours durant douze ans au département d'arts visuels de l'Université d'Ottawa, il est devenu en 2012 professeur à lʼÉcole des arts visuels et médiatiques de lʼUniversité du Québec à Montréal[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

À travers la peinture, la sculpture, la photographie ou l'image animée, la pratique artistique de Thomas Corriveau explore en grande partie les possibilités de représentation de la figure humaine[4]. L'artiste déconstruit les images, les ré-assemble, multiplie les points de vue et cherche ainsi à bousculer nos habitudes perceptuelles[5]. Il participe également à des projets de spectacles multidisciplinaires alliant le dessin animé à la danse ou au théâtre, et a créé depuis le début des années 1980 une quinzaine d’œuvres publiques intégrées à l’architecture au Québec[6].

L'ensemble de ses œuvres s'échelonne sur plus de 30 ans[7]. Celles-ci ont fait l'objet de nombreuses expositions tant au Québec qu'à l'international[8].

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

  • Madame de Créhaux, 16 mm couleur, 2 minutes 30 secondes, 1981
  • Kidnappé, 16 mm couleur, 8 minutes 12 secondes, 1988[9]
  • Depuis le silence, film d’animation, 9 minutes 48 secondes, 2016
  • La Bêtise, film d’animation, 6 minutes 44 secondes, 2016
  • Ils dansent avec leurs têtes / They Dance With Their Heads, film d’animation, 8 minutes 27 secondes, 2021

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Installations[modifier | modifier le code]

  • Premier ministre en chambre, 2013

Art public[modifier | modifier le code]

  • Bonjour, Monsieur P. , Centre d'accueil Saint-Margaret, Montréal, 1991
  • Un roman dans la ville, Bibliothèque multiculturelle, Laval, 1991
  • Collines, Centre hospitalier Cité de la Santé, Laval, 1993
  • Enfants des rivières, École primaire de la Source, Lavaltrie, 1995
  • Lieux de mémoire, Centre d'accueil Fernand Larocque, Laval, 1999
  • Échos, Centre hospitalier régional de Lanaudière, Saint-Charles-Borromée, 2001
  • Mécaniques célestes, Centre d’études professionnelles, Saint-Jérôme, 2002
  • En regardant les étoiles, Joliette High School, Joliette, 2005
  • Après la partie, École secondaire Saint-Stanislas, Saint-Jérôme, 2007
  • Attractions: voie lactée (2001), Bibliothèque Yves-Thériault, Laval, 2007
  • Valet de trèfle, Centre des loisirs de Saint-Laurent, Montréal, 2007
  • Le passant, Campus jeunesse, Centres jeunesse de Lanaudière, Joliette, 2009
  • Lou-Qian à la flûte, Résidence des professeurs du Camp musical de Lanaudière, Saint-Côme, 2009
  • Horizons, CLSC Thérèse-De Blainville, Sainte-Thérèse, 2010
  • Conversations, Maison Richelieu (Centre d’entraide Racine-Lavoie), Saint-Eustache, 2010
  • Liberté d’action, École secondaire Vincent-Massey, Montréal, 2015

Livres d'artistes[modifier | modifier le code]

  • Relire (sérigraphie sur papier, 2016)
  • Trous cailloux (sérigraphie sur papier, 2015)

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Jusqu'au silence de Sophie Corriveau. Production de Danse Cité, Agora de la danse (Montréal) du 12 au . Projection d'images animées.
  • Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute. Production du Théâtre Galileo, mise en scène de Christiane Pasquier, Théâtre Prospero (Montréal) du au . Projection d'images animées.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1984 Thomas Corriveau — Suzelle Levasseur, Galerie Yajima, Montréal.
  • 1986 Oeuvres avec Robert Holland Murray, Peter Krausz et Irene F. Whittome. Studio Blanc, Montréal.
  • 1986 Prénoms, Optica, Montréal.
  • 1988 Courir, Galerie Chantal Boulanger, Montréal.
  • 1989 L'Oeil de Poisson, Québec.
  • 1991 Services culturels du Québec, Paris.
  • 1991 Galerie Chantal Boulanger, Montréal.
  • 1993 Galerie Verticale, Québec.
  • 1993 Dazibao, Montréal.
  • 1994 Lou-Qian à la maison (Série Projet 12), Musée d'art contemporain de Montréal.
  • 1994 Cadrages nomades, Services culturels de l'Ambassade du Canada à Paris.
  • 1997 Joseph, Guy, Monique, Michel, Céline, Lou-Qian, Alice..., Galerie Verticale, Laval.
  • 1997 Galerie Graff, Montréal.
  • 1997 Sortis des murs, Centre d’exposition Plein Sud, Longueuil.
  • 1999 Nouvelles têtes, Galerie Graff, Montréal.
  • 2000 Têtes et autres figures, Centre Vu, Québec.
  • 2000 Maison de Arts de Laval.
  • 2001 Attractions, Musée d'art de Joliette, Québec[8].
  • 2002 Attractions, Galerie d'art d'Ottawa.
  • 2002 Percées, Atelier d’estampe Sagamie, Alma.
  • 2002 Attractions, Musée régional de Rimouski.
  • 2002 Trouées, Galerie Graff, Montréal.
  • 2005 En grand nombre, Galerie Graff, Montréal.
  • 2007 Autofictions, Centre Sagamie, Alma.
  • 2008 Autofictions, Galerie Graff, Montréal
  • 2011 Sauts et vertiges, Galerie Graff, Montréal.
  • 2011 Vertiges, Laboratoire de l’Agora de la danse, Montréal.
  • 2014 Désastres en Canada, Galerie Graff, Montréal, du au .
  • 2014 Têtes de 1992 à 2014, Galerie du Théâtre, Magog, du au .
  • 2014 Désastres en Canada / Disasters in Canada, Engramme, Québec, du au .
  • 2017 Collections, Galerie Graff, Montréal, du au .

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Graff à la mémoire de Pierre Ayot, 1996[11]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Landry, Claude Lacroix, François Dumont. Thomas Corriveau. Dazibao, centre de photographies actuelles, Français et anglais, 1993, (ISBN 2-9800957-4-5)
  • Sylvie Parent, Eduardo Aquino, Thomas Corriveau : Sortis des murs. Éditions Plein sud (Longueuil), Français et anglais, 1997, (ISBN 2-922256-00-6)
  • France Gascon, Jocelyne Lupien, Thomas Corriveau. Thomas Corriveau. Attractions. Musée d’art de Joliette, Français et anglais, 2001, (ISBN 2-921801-20-5)
  • Mona Hakim, Thomas Corriveau. Thomas Corriveau : Autofictions. Éditions SAGAMIE, Français et anglais, 2007, (ISBN 978-2-923612-01-0)
  • Thomas Corriveau. Sophie. Éditions SAGAMIE, Français et anglais, 2007, (ISBN 978-2-923612-00-3)
  • Grupmuv, Chantal Neveu, Monique Régimbald-Zeiber. Cyclages. 2017, (ISBN 978-2-922392-43-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Musée national des beaux-arts du Québec, « Notice de l'oeuvre Livreur de journaux », sur mnbaq.org, (consulté le )
  2. Musée d'art contemporain de Montréal, « Thomas Corriveau », sur macm.org (consulté le )
  3. « Thomas Corriveau – Têtes de 1992 à 2014 / Galerie du Théâtre-Magog-Art contemporain », sur levadrouilleururbain.wordpress.com, (consulté le )
  4. Réseau art actuel, « Désastres en Canada, de Thomas Corriveau », sur rcaaq.org (consulté le )
  5. Galerie Graff, « Thomas Corriveau », sur graff.ca (consulté le )
  6. « Art public Montréal », sur artpublicmontreal.ca (consulté le )
  7. « Thomas Corriveau, artiste multidisciplinaire », sur sofadeco.com (consulté le )
  8. a et b Lyne Crevier, « Thomas Corriveau. Fragments du discours affectif. », Vie des arts,‎ , p. 78–80 (lire en ligne)
  9. Marco de Blois, « Kidnappé, de Thomas Corriveau », 24 Images,‎ , p. 48
  10. « Livreur de journaux ! Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le )
  11. « Prix Graff - Atelier Graff », sur graff.ca (consulté le )