Thierry Geffrotin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
External.svg
Cet article ou cette section contient des liens externes. Selon les recommandations sur l'usage des liens externes, il ne devrait pas y avoir de liens externes dans le corps de l'article. Il est souhaitable, si cela présente un intérêt, de citer ces liens comme source et de les enlever du corps de l'article.
Thierry Geffrotin
Naissance 1956
Caen
Médias
Pays Drapeau de la France France

Thierry Geffrotin, né le à Caen, est un journaliste intervenant surtout à la radio.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études et début de carrière[modifier | modifier le code]

Il découvre le journalisme, alors qu'il est étudiant en troisième cycle de droit, en réalisant des critiques et des reportages musicaux pour un hebdomadaire à Caen. Il travaille ensuite comme pigiste à FR3, Paris Normandie, Associated Press, et il entre à Radio France, à Laval.

1982-1997 : carrière à Radio France[modifier | modifier le code]

À partir de 1982 et pendant 15 ans, il multiplie les expériences au sein de la radio publique, en occupant différents postes de journaliste et d'encadrement, notamment de directeur de radio locale, à Châteauroux et à Caen.

En 1983, Thierry Geffrotin produit et présente deux émissions sur la musique baroque sur France Musique et à cette occasion donne la parole pour la première fois en France au claveciniste et organiste hollandais Gustav Leonhardt.

En 1987, il rejoint France Info comme présentateur et l'année suivante France Inter où il présente la revue de presse.

Durant les années 1993/1994, à la tête de l'antenne caennaise de Radio France, il collecte la mémoire des populations civiles en Normandie à l'occasion du 50e anniversaire du 6 juin 1944. Ce travail fait l'objet d'émissions radiophoniques et d'un CD hors commerce. L'intégralité des témoignages est déposée aux Archives Départementales du Calvados. À la même époque, au cours d'un voyage à Montréal, il exhume des archives de Radio-Canada des reportages réalisés par le correspondant de guerre, Marcel Ouimet. Cette redécouverte est l'occasion de mettre en lumière le travail exceptionnel de ce journaliste canadien qui a suivi les troupes canadiennes et américaines des plages de Normandie jusqu'à Berlin.

Il est l'auteur d'une série radiophonique sur Sacha Guitry réalisée en 1997 (diffusée sur plusieurs radios du groupe Radio France).

1997-2018 : carrière à Europe 1[modifier | modifier le code]

En 1997, il est nommé rédacteur en chef à Europe 1. Depuis juillet 2003, il propose aux auditeurs d'Europe 1 une chronique hebdomadaire de musique classique[1]. En avril 2011, il est nommé chef du service culture d'Europe 1.

Son goût pour l'histoire d'Europe 1 et pour les archives de la station l'amène à proposer régulièrement aux auditeurs des émissions et des rendez-vous, comme Le Refrain de l'actu[2] durant deux saisons radiophoniques (2016 à 2018), utilisant les ressources sonores de la radio, notamment pour les 50 ans de "Mai 68".

Il a été chroniqueur régulier de l'émission de radio Les Pieds dans le plat, lors de la première saison, en 2013-2014, présent neuf fois.

Durant l'été 2018, il présente une émission quotidienne (17h/18h) du lundi au vendredi, sur le thème des humeurs, mêlant récits, anecdotes, extraits de films et archives .

Autres activités : écrivain, récitant, musicien, chanteur et conférencier[modifier | modifier le code]

Il a été co-titulaire de l'orgue de Saint-Pierre de Caen de 1978 à 1988 et a assuré, durant cette même période, l'accompagnement musical des offices à la chapelle anglicane de Caen.

Il a publié, en juin 2009, une histoire de la vie de Mozart dans un coffret de deux CD édité aux Éditions Eponymes, illustrée par de nombreux extraits musicaux. Il poursuit cette collection avec deux autres bios audio; celle de Chopin toujours chez le même éditeur, à l'occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur polonais et celle de Brahms parue en décembre 2010. Il est l'auteur d'un Que sais-je ? édité aux PUF sur "Les 100 mots de la musique classique"[3]. Les Éditions Eponymes lui ont confié le soin d'écrire et d'enregistrer une biographie audio de Nelson Mandela qui est parue en juin 2010.

Aux côtés des pianistes Marielle et Katia Labèque, il est le récitant dans Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, en novembre 2009, lors d'un concert au Théâtre des Champs-Élysées à Paris.

Claveciniste et organiste, il joue de ces deux instruments en concert. Il est également ténor et a été membre de plusieurs ensembles vocaux, notamment la Maîtrise de Caen.

En octobre 2013, il fait paraître Mozart pour les Nuls aux éditions First[4].

Le Nohant Festival Chopin l'a invité plusieurs fois en tant que conférencier sur des thèmes aussi différents que la valse en 2015 ou « Chopin, de Couperin à Debussy, le toucher délicat en partage » en 2018[5].

Il est l’auteur et le narrateur d’un texte sur « Mozart à Paris en 1778 », qu’il donne avec l’ensemble « La Diane Française » sous la direction de Stéphanie-Marie Degand, le 24 juin 2018 lors d’un concert à la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Thierry Geffrotin est officier des Arts et Lettres, membre de l'Académie Alphonse Allais depuis juin 2011, membre de la Neue Bachgesellschaft et citoyen d'honneur de Nashville aux États-Unis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le grand classique du dimanche, chronique de Thierry Geffrotin sur Europe 1, consulté le 25/06/2018.
  2. Le refrain de l'actu, chronique de Thierry Geffrotin sur Europe 1, consulté le 25/06/2018.
  3. Les 100 mots de la musique classique par Thierry Geffrotin, collection Que sais-je ?, sur www.puf.com, consulté le 10/05/2018.
  4. Mozart pour les Nuls par Thierry Geffrotin aux éditions First, sur www.pourlesnuls.fr, consulté le 10/05/2018.
  5. Thierry Geffrotin au Nohant Festival Chopin en 2018, sur www.festivalnohant.com, consulté le 25/06/2018.