Remacle de Stavelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saint Remacle)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Remacle.

Remacle
Image illustrative de l’article Remacle de Stavelot
Saint Remacle (statue dans la collégiale de Spa)
Moine, abbé et saint
Naissance vers 600
en Aquitaine? Drapeau de la France France
Décès vers 669 
Stavelot Drapeau de la Belgique Belgique
Ordre religieux Règle de saint Colomban
Vénéré à Pays des Ardennes
Vénéré par Moines bénédictins, ardennais
Fête 3 septembre


Saint Remacle, né vers 600 et mort aux environs de 669, est un saint catholique, fondateur de l'abbaye de Stavelot en 651 et premier abbé de l'abbaye de Solignac. La liturgie le commémore le 3 septembre.

Il était moine au monastère de Luxeuil et c'est à la demande de saint Éloi qu'il serait devenu le premier abbé de l'abbaye de Solignac[1].

On a parfois supposé qu'il a succédé à saint Amand comme évêque de Tongres-Maastricht ; il semble plutôt que le titre d'évêque porté par Remacle renvoie à la fonction d'abbé-évêque, relativement fréquente à l'époque dans cette région. Il serait originaire d'Aquitaine. Il est mort à l'abbaye de Stavelot qu'il avait fondée en 651. Ses restes seraient transférés dans une châsse au XIIIe siècle, qui se trouve aujourd’hui à l’Église Saint-Sébastien de Stavelot.

Chasse de saint Remacle (église de Stavelot)

Très populaire dans la région septentrionale de l'Ardenne (les églises de Logny-Bogny et de Beffu-et-le-Morthomme lui sont dédiées, celle de Germigny-Pend-la-Pie lui était consacrée), Remacle est le saint patron de la ville de Spa (Belgique) dont l'église collégiale porte le nom après celui de Notre-Dame.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prions en Église, éditions Bayard, no 261, page 16

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :