Temple de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Temple mormon de Berne (Suisse), édifié en 1953
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Temple (homonymie).

Selon la doctrine de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, le temple est un bâtiment destiné à être la maison du Seigneur et considéré par les saints des derniers jours comme le lieu le plus sacré sur la terre. Selon cette doctrine, il a toujours été commandé au peuple du Seigneur de construire des temples, des bâtiments sacrés dans lesquels les saints dignes accomplissent les cérémonies et les ordonnances sacrées de l'Évangile pour eux-mêmes et pour les morts. Selon la doctrine mormone, les temples reçoivent la visite du Seigneur.

Chez les saints des derniers jours, le temple se distingue d'une église, comme le temple de Jérusalem se distingue d'une synagogue. Les réunions dominicales n'y sont pas tenues. La fréquentation du temple par les saints des derniers jours est comparable à une retraite spirituelle dans laquelle la plupart du temps est consacré aux sacrements en faveur des défunts.

Les temples sont habituellement ouverts au public pour une courte période de temps (opération portes ouvertes) et sont ensuite consacrés en tant que « Maison du Seigneur ». Après quoi, seuls les membres de l'Église dignes sont autorisés à y entrer.

Les saints des derniers jours considèrent la présence des temples comme étant le plein accomplissement de la promesse que l'on trouve dans Malachie 3:23,24[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le latin templum était l'équivalent de l'hébreu Beth Elohim et signifiait la demeure de la Divinité.

Histoire des temples[modifier | modifier le code]

Tabernacle de l'Israël antique, temple portatif[modifier | modifier le code]

Article détaillé : tabernacle (Bible).

Le tabernacle érigé par Moïse et les Israélites était un temple portatif. Les Israélites l'utilisèrent pendant leur exode d'Égypte, puis, ayant pris possession de Canaan, le tabernacle fut installé à Silo. Plus tard, il fut transféré à Gabaon et enfin à la cité de David.

Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l'Arche d'alliance à l'époque de Moïse

Temple de Salomon[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Temple de Salomon.

Le temple le plus célèbre de la Bible est celui construit par Salomon à Jérusalem (2 Ch 2–5). Il fut construit en sept ans et demi, vers l'an 1005 avant J.-C. Il fut profané puis détruit en 600 av. J.-C. par les Babyloniens et restauré par Zorobabel presque cent ans plus tard (Esd 1–6). Une partie de ce temple fut brûlée en 37 av. J.-C., et Hérode le Grand le reconstruisit plus tard. Les Romains le détruisirent en 70 ap. J.-C.

Temples dans le Livre de Mormon[modifier | modifier le code]

Dans le Livre de Mormon, les disciples de Dieu furent amenés à construire et à adorer dans des temples : 2 Néphi 5:16 "Et moi Néphi, je construisis un temple ; et je le construisis à la manière du temple de Salomon, sauf qu'il n'était pas construit d'autant de choses précieuses, car on ne les trouvait pas dans le pays, c'est pourquoi il ne pouvait pas être construit comme le temple de Salomon" (et Mosiah 1:18 ; 3 Néphi 11:1).

Temples de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours[modifier | modifier le code]

Le temple de Nauvoo, construit en 1846 et reconstruit en 2002
Temple de Nauvoo
Pose de la dernière pierre du temple de Salt Lake, 6 avril 1892

Conçu par l'architecte mormon William Weeks, sous la direction de Joseph Smith, la construction du premier temple contemporain a débuté à Nauvoo le 6 avril 1841 et il a été consacré en 1846. William Weeks utilise distinctement les symboles des saints des derniers jours : le soleil, la lune et les étoiles représentant les trois degrés de gloire de la vie après la mort. Avant son achèvement, les membres de l'Église savaient qu'ils allaient devoir abandonner le temple. Les travaux se sont cependant poursuivis, et le temple a été officiellement consacré par Orson Hyde après le départ des pionniers mormons vers la Vallée du Lac Salé. Contrairement aux autres temples, des tranches partielles du temple ont été consacrées séparément avant leur achèvement : les fonts baptismaux au sous-sol et le grenier.

Quatre jours après leur arrivée dans le Grand Désert américain, en 1847, la vallée du Grand Lac Salé, les pionniers mormons entreprirent de nouveau la construction d'un temple qui dura près de 40 années, le Temple de Salt Lake.

Le premier temple construit en Europe (1954) est le temple de Zollikofen, Berne, Suisse, nommé temple de Berne[2] Fin 2008, l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours comptait 128 temples en fonction, 12 temples en phase de construction et 5 nouveaux temples annoncés : Kansas City (Kansas-USA), Philadelphia (Pennsylvanie-USA), Calgary (Alberta-Canada), Cordoba (Argentine) et Rome (Italie).

Pour ce qui est des régions francophones, il existe un temple au Québec et un autre en Polynésie française, mais il ne s'en trouve pas encore en France Métropole. Les saints des derniers jours français se rendent au temple à l'étranger : Madrid, Berne, Francfort, La Haye ou Londres, en particulier pour se marier.

Symboles[modifier | modifier le code]

Moroni
Temple de Salt Lake Holiness to the lord, the house of the Lord (Sainteté au Seigneur, la maison du Seigneur)

La croix chrétienne n'est pas utilisée comme symbole, les saints des derniers jours préférant l'idée du Christ ressuscité et vivant, ce qui, selon leur croyance, est sa réalité actuelle.

Le symbole le plus utilisé est l'ange Moroni, proclamant l'Évangile éternel aux habitants de la terre (cf. Apocalypse 14:6). Une statue représentant l'ange soufflant dans une trompette orne la flèche de nombreux temples de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

Au fronton de chaque temple se trouve l'inscription Sainteté au Seigneur, la maison du Seigneur

Signe de l'Église du Christ[modifier | modifier le code]

Selon la doctrine mormone, la construction et l'utilisation correcte du temple sont des signes de la vraie Église dans toute dispensation, y compris de nos jours. Le temple de Kirtland fut le premier temple construit et consacré au Seigneur dans la dispensation actuelle. Depuis, des temples ont été consacrés dans beaucoup de pays du monde.

Sacrements célébrés dans le temple[modifier | modifier le code]

James E. Talmage (The House of the Lord, Salt Lake City, 1912) et Boyd K. Packer (The Holy Temple, Bookcraft, Salt Lake City, 1980), apôtres de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, ont chacun dans leurs écrits mentionné différents sacrements ou ordonnances du temple. On y trouve mention des sacrements suivants :

  • Pour les défunts : le baptême, le don du Saint-Esprit et l'ordination à la prêtrise.
  • Pour les vivants et les défunts : les ablutions, l'onction, l'habillement, la dotation, le scellement du mariage et le scellement des générations.

On trouve mention des ordonnances et pratiques du temple également dans les Écritures (voir Doctrine et Alliances 88:137-141 ; 124:37-39).

Les ordonnances du temple sont réparties en quatre catégories qui donnent lieu à quatre différentes sessions auxquelles les saints des derniers jours reconnus dignes peuvent participer :

  • Session de baptêmes (baptêmes et confirmations)
  • Session d'ordonnances préliminaires (ordinations à la prêtrise, ablutions, onctions, habillement)
  • Session de dotations
  • Session de scellements (scellements des conjoints, scellements des enfants aux parents)

Pour définir ce qui s'accomplit au temple, un autre apôtre de l'Église, Robert D. Hales, a déclaré :

Le temple est la meilleure université que l'homme ait jamais possédée pour acquérir la connaissance et la sagesse au sujet de la création du monde. Les ablutions et les onctions nous disent qui nous sommes, et la dotation nous donne des instructions sur la manière dont nous devrions diriger notre vie dans la condition mortelle... La cérémonie de la dotation est un don, qui consiste en une série d'instructions sur la manière dont nous devrions vivre, et d'alliances que nous faisons de vivre en droiture en suivant notre Sauveur[3].

Fonts baptismaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baptistère mormon.

Tous les temples de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours comportent un baptistère à l'étage inférieur. Ils sont utilisés pour les baptêmes pour les morts.

Les fonts baptismaux reposent sur le dos de douze bœufs qui symbolisent les douze tribus d'Israël.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Construction des Temples

La construction des temples de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours est en progression constante avec une pointe remarquable en 2000. En 2008, il y avait 128 temples en fonction. Le programme de construction est toujours en cours.

Similitudes avec la franc-maçonnerie[modifier | modifier le code]

Divers auteurs anti-maçonniques et maçonniques ont affirmé que les mormons emploient des signes maçonniques et que Joseph Smith était lui-même un membre exclu des loges maçonniques, ce qui expliquerait l'origine du symbolisme des temples mormons. Les mormons affirment cependant que l'enseignement maçonnique n'est qu'un reste de ce qui remonte au temple de Salomon, alors que l'enseignement du temple mormon en est la version divinement révélée à Joseph Smith. Par ailleurs, concernant la situation de Joseph Smith dans la Maçonnerie : il n'en a pas été exclu, mais sa loge, la Nauvoo lodge, a été suspendue, ce qui ne retira cependant pas sa qualité de Maçon à Joseph Smith. Ce n'est que bien plus tard qu'il y eut, en Utah, un conflit entre la Grande Loge d'Utah et l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, conflit qui se régla en 1984 avec l'intervention de Spencer W. Kimball, président de l'Église, qui fit la paix avec la Maçonnerie en Utah. Depuis, il y a de nombreux mormons parmi les Maçons en Utah et ailleurs.

Localisation des temples[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Le temple de Papeete Tahiti est le premier temple construit en France et le 25e temple de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. Le temple dessert plus de 21 000 membres de l’Église de Polynésie française. Il a été inauguré en 1984.

En Europe[modifier | modifier le code]

En 2011, onze temples sont en fonction en Europe et un temple est en construction :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Dans le monde[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lafeuilledolivier.com/Ecritures/AT.htm#MALACHIE
  2. Religionen in der Schweiz, Edifices religieux de religions immigrées en Suisse, le temple de Zollikofen, Suisse
  3. Le Liahona, avril 2006, Nouvelles de l'Église, p. 9

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]