Tempietto (Bramante)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tempietto
Roma 3870. S Pietro in Montorio pp.jpg

Le Tempietto au milieu d'une étroite cour.

Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
vers 1502-1505 (?)
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

Le Tempietto de San Pietro in Montorio est un petit temple commémoratif construit par Bramante, peut-être dès 1502, dans la cour de l'église San Pietro in Montorio. Il est considéré comme un chef-d'œuvre architectural de la Haute Renaissance.

Historique[modifier | modifier le code]

Après avoir passé ses premières années à Milan, Bramante s'installe à Rome, où il a été employé par le cardinal Giuliano della Rovere le futur pape Jules II. Cette œuvre constitue une des premières commandes de Bramante. Le petit temple destiné à marquer le lieu qui selon la tradition a vu le martyre de Saint-Pierre est l'un des bâtiments les plus harmonieux de la Renaissance.

Avec toutes les transformations de la Renaissance et de la Rome baroque, il est difficile d'imaginer l'aspect originel de ce bâtiment au début du XVIe siècle. Le bâtiment a absorbé en grande partie le style de Filippo Brunelleschi. Lorsque Bramante construit son tempietto, le plan centré, théorisé par Alberti comme étant le plan de l'église idéale, est déjà largement utilisé par les architectes. Parfaitement proportionné, il est composé de minces colonnes toscanes, un entablement dorique modelé d'après l'ancien Théâtre de Marcellus et un dôme. Aucun architecte n'avait reproduit l'ordre dorique d'une manière aussi fidèle avant Bramante. Il deviendra autant un modèle que l'antique, notamment dans les traités de Serlio et Palladio. D'après une gravure du livre de Sebastiano Serlio, Bramante avait prévu de le mettre en sein d'une cour à colonnades, mais ce plan n'a jamais été exécuté.

Les touristes descendent à l’étage inférieur du tempietto pour voir dans la crypte un trou dans le sable où aurait été plantée, selon la légende, la croix inversée du martyre de Pierre[1].

Le Tempietto a servi de modèle au dôme du Panthéon à Paris, conçu par Jacques-Germain Soufflot au milieu du XVIIIe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Roberta Bernabei, Chiese di Roma, Electa, , p. 338