Tchavoussy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tchavoussy
Чавусы
Blason de Tchavoussy
Héraldique
Drapeau de Tchavoussy
Drapeau
Gare routière
Gare routière
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Moguilev
Raïon Tchavoussy
Code postal BY 213206
Indicatif téléphonique +375 2242
Démographie
Population 10 525 hab. (2017)
Géographie
Coordonnées 53° 48′ 29″ nord, 30° 57′ 47″ est
Divers
Première mention 1581
Statut Ville depuis 1604
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Tchavoussy

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Tchavoussy
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Tchavoussy (en biélorusse : Чавусы ; en łacinka : Čavusy) ou Tchaoussy (en russe : Чаусы) est une ville de la voblast de Moguilev, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Tchavoussy. Sa population s'élevait à 10 525 habitants en 2017[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château d'eau et la gare ferroviaire en arrière-plan.

Tchavoussy est arrosée par la Bassia (en biélorusse : Бася), un affluent de la Pronia, dans le bassin du Dniepr. Elle est située à 44 km au sud-est de Moguilev et à 224 km à l'est de Minsk[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les sources du milieu du XVIe siècle mentionnent le village sous le nom de Tchavoussovitch. Tchavoussy devient en 1604 une ville de l'État polono-lituanien et reçoit ses armoiries et l'autonomie urbaine en 1634. Lors de la guerre russo-polonaise (1654-1667), Tchavoussy est occupée par les troupes russes et offerte en cadeau par le tsar Alexis Ier au colonel Konstantin Poklonski. En 1660, la ville est rendue à l'État polono-lituanien. En 1708, lors de la grande guerre du Nord (1700-1721), la ville est mise à sac. En 1772, Tchavoussy, annexée par l'Empire russe, est incluse dans le gouvernement de Moguilev. En 1919, la ville fait partie du gouvernement de Gomel de la RSFS de Russie et en 1924, elle est attribuée à la République socialiste soviétique de Biélorussie. De 1941 à 1944, elle est occupée par la Wehrmacht de l'Allemagne nazie et incluse dans le Reichskommissariat Ostland : après avoir subi la « terreur rouge », elle subit la « terreur brune » et se trouve en grande partie dépeuplée après la guerre[3].

Les Juifs de Tchavoussy[modifier | modifier le code]

Au XVIIe siècle Tchavoussy était une importante ville juive, selon ce qui apparaît dans une charte octroyée aux Juifs le par Michał Kazimierz Pac, châtelain de Wilno, et confirmée par le roi Auguste III le . En 1780, à l'époque d'une visite de Catherine II, il y avait une population de 355 juifs sur 1 057 habitants. La ville avait une synagogue. En 1783, la population juive s'élevait à 453 sur 1 185 habitants, en 1870 à 2 433 sur 4 167 et en 1897 à 2 775 sur 5 000. Quelques-uns des artisans étaient employés dans des tanneries ainsi que dans des usines de soie et de laine. La population juive du district de Tchavoussy (y compris la ville) comptait 7 444 personnes en 1897, soit 8,42 % de la population totale.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Tchavoussy fut occupée par l'Allemagne nazie en juillet 1941. Une partie de la population juive parvint à s'enfuir avant l'arrivée de l'armée allemande. Ceux qui restèrent furent recensés, marqués de l'étoile jaune et soumis aux travaux forcés. Les deux premières Aktions eurent lieu en août 1941, lors desquelles environ 50 Juifs perdirent la vie. Au total, quelque 675 Juifs furent exécutés à Tchavoussy[4].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[5] :

Évolution démographique
1770 1880 1897* 1923* 1926* 1939*
2 530 2 579 4 960 5 090 5 097 7 200
1959* 1970* 1979* 1989* 1999* 2009*
6 336 7 784 10 027 12 460 11 400 10 692
2012 2013 2014 2015 2016 2017
10 741 10 749 10 651 10 486 10 525 10 525

Musée d'histoire régionale[modifier | modifier le code]

Le musée d’histoire régionale de Tchavoussy est créé en 1990 et ouvre ses portes aux visiteurs en mai 1996[3]. Il a pour but de présenter l’histoire et la nature de la région ainsi que les personnalités ayant marqué l’histoire de Tchavoussy. Il se décline en neuf salles : « La nature de la région », « La vie sous-aquatique de nos rivières », « Nature et écologie », « Archéologie », « Ethnographie », « La période d’avant-guerre », « La région durant la Deuxième Guerre mondiale », « La libération » et « Le développement de la région d’après-guerre ».

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Depuis 2012, Tchavoussy compte quatre églises[6] :

  • Église orthodoxe de l'Ascension (1990)[7]
  • Église orthodoxe de l'Ascension (2012)[8]
  • Église catholique de la Vierge Marie Mère de Dieu (2005)
  • Église protestante évangéliste de la Grâce du Christ

Par le passé, la ville était riche de plusieurs autres lieux religieux, aujourd'hui détruits :

  • Église et monastère catholique des Carmélites (1653)
  • Église orthodoxe Sainte-Marie (1905)
  • Synagogue (1745)
  • Église catholique Saint-Georges (fin du XIXe siècle)
  • Église orthodoxe Saint-Nicolas (fin du XIXe siècle)

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Estimation officielle de la population au 1er janvier 2017, sur pop-stat.mashke.org.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. a et b (ru) « История музея », sur Учреждение культуры «Чаусский районный историко-краеведческий музей»,‎ (consulté le 9 août 2015)
  4. (en) « Execution Sites of Jewish Victims Investigated by Yahad-In Unum », sur Yahad Interactive Map (consulté le 6 janvier 2015)
  5. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Recensements de 1959, 1970, 1979 », sur www.webgeo.ru(en) « Population depuis 1979 », sur www.citypopulation.de
  6. (ru) « Достопримечательности Чаусского района | Могилевский облисполком », sur mogilev-region.gov.by (consulté le 31 mars 2016)
  7. (ru) « Вознесенская церковь Чаусы - hram.by », sur hram.by (consulté le 31 mars 2016)
  8. (ru) « Ушэсцеўская царква Чавусы - hram.by », sur hram.by (consulté le 31 mars 2016)
  9. (ru) « Partenariat Desnogorsk-Tchaoussy », sur le site de l'administration de la ville de Desnogorsk
  10. (de) « Die 8. belarussisch-deutsche Städtepartnerschaftskonferenz in Frankfurt (Oder) stattgefunden - Botschaft der Republik Belarus in der Bundesrepublik Deutschland », sur germany.mfa.gov.by (consulté le 3 avril 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]