Tate St Ives

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tate (musées) et Tate.
Tate St Ives
Tate St. Ives.jpg

Vue de la façade

Informations générale
Surface
Visiteurs par an
214 189 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Art moderne
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Porthmeor Beach, St Ives Cornwall, TR26 1TG
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg

La Tate St Ives est un des musées de la Tate. Il est situé à St Ives, en Cornouailles. Il a été construit sur le site d'une ancienne usine et ouvert en 1993. Il reçoit environ 210.000 visiteurs chaque année. En 2015, il a reçu des fonds pour une expansion, qui va doubler la taille de l’espace d’exposition. Fermé en octobre 2015 pour la rénovation, il devrait rouvrir en mars 2017.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Tate St Ives est un musée créé en 1993 par les architectes Eldred Evans & David Shalev[1], et correspond à un projet financé en partie par le Département de la Culture, des Médias et du Sport du Gouvernement du Royaume-Uni. Il appartient au Groupe Tate et constitue un des quatre musées du Groupe Tate, avec la Tate Modern à Londres, la Tate Britain également à Londres et la Tate Liverpool[2].

Son nom rappelle l’ école de St Ives, un groupe de peintre de la région formé en 1928 par Ben Nicholson, Alfred Wallis et Christopher Wood. Le musée présente d’ailleurs des œuvres de ces artistes [3].

En janvier 2015, la Tate St Ives a reçu 3,9 millions de £ pour construire une extension et doubler l'espace disponible d’exposition[4]. Le projet associe également les deux architectes initiaux, Eldred Evans & David Shalev[5],[1]. La Tate St Ives a été fermé en octobre 2015 pour ces travaux. La réouverture est prévue au mois d’avril 2017[6].

Collections & expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « BAM moves onto main construction at Tate St Ives extension », The Construction Index,‎ (lire en ligne)
  2. Harry Bellet, « Nicholas Serota, la tête des Tate », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « History of Tate », sur tate.org.uk
  4. (en) CM Kirste Smith, « Government investment in Tate St Ives considered money well spent », The Cornishman,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Liz Parks, « Tate St Ives to close for eight months for building work », Western Morning News,‎ (lire en ligne)
  6. Céline Saraiva, « Extension de la Tate St Yves », Beaux Arts magazine, no 393,‎ , p. 47 ¬

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :