Suzanne Millerioux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millerioux.
Suzanne Millerioux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nom de naissance
Suzanne Porcheron
Nationalité
Activité

Suzanne Millerioux, née Suzanne Porcheron en 1918 à Montceau-les-Mines en France et morte en janvier 2009 à Golfe-Juan, est une artiste peintre française.

Elle débute comme miniaturiste puis se tourne vers un style inspiré du surréalisme et du symbolisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1918 à Montceau-les-Mines, elle étudie à l'Académie de la Grande Chaumière à Paris[1]. Elle est membre du Salon des artistes français et a également exposé au Salon d'automne, au Salon de la Société nationale des beaux-arts et au Salon des indépendants[1].

Elle vit à Paris et en région parisienne jusqu'en 1978.

Elle fait ses études générales au collège Octave Gréard et à l'École normale de Paris, puis elle étudie la miniature avec M. Bara, peintre miniaturiste et restaurateur de tableaux. Elle passe par l'Académie de la Grande Chaumière et l'atelier des beaux-arts du Raincy. Elle participe activement à l'animation du groupe des beaux-arts du Raincy.

Elle se concentre essentiellement à la miniature durant ses premières années de peinture. Elle n'expose plus pendant quelques années pour se consacrer à sa famille. Quand elle reprend les pinceaux, elle expose dans divers salons franciliens, puis à Paris et en province.

En 1979, elle s'installe définitivement au (Trayas) et participe avec succès à de nombreuses compétitions régionales, nationales et internationales.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Extrait de la notice de Suzanne Millerioux dans le dictionnaire Bénézit sur le site Oxford Index. 2006, (ISBN 9780199773787)
  2. a, b et c La Revue moderne des arts et de la vie, 1978, page 107

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]