Susan Wojcicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wojcicki.

Susan Wojcicki

Description de cette image, également commentée ci-après

Susan Wojcicki.

Naissance (46 ans)
Los Altos, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Américaine
Diplôme
Profession
dirigeante d'entreprise
PDG de YouTube (depuis 2014)
Formation
Famille

Susan Wojcicki, née le à Los Altos dans le comté de Santa Clara, est une dirigeante d'entreprise américaine.

Après avoir loué son garage aux cofondateurs de Google, elle est recrutée par l'entreprise en tant que directrice du marketing. Wojcicki est à l'origine du programme AdSense, participe au lancement de services comme Google Images et supervise l'acquisition de sociétés, dont YouTube et DoubleClick. Elle fait partie des proches conseillers de Larry Page et accède au poste de vice-présidente senior, en charge du secteur publicité de Google. En 2014, elle est nommée CEO de YouTube.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Susan Wojcicki étudie l'histoire et la littérature à Harvard, d'où elle sort diplômée en 1990. Elle poursuit ses études à l'université de Californie à Santa Cruz, où elle obtient une maîtrise (Master's degree) en économie. Elle intègre ensuite la Anderson School of Management, l'école de commerce de UCLA, qui lui remet une maîtrise en administration des affaires (MBA) en 1998[1]. Après avoir travaillé pour MagicQuest, un éditeur de logiciels éducatifs, elle décide de faire carrière dans le milieu de la technologie[2].

Google[modifier | modifier le code]

Vue de la maison de Menlo Park abritant le « garage Google ».

En septembre 1998, les fondateurs de Google louent la chambre d'amis et le garage d'une maison de Menlo Park appartenant à Susan Wojcicki afin d'y installer les locaux de l'entreprise qu'ils viennent de créer[3]. Le « garage Google » sert de siège social à la firme durant quelques mois[2]. Wojcicki, qui occupe un emploi subalterne chez Intel, est recrutée par Google en 1999[4]. Elle fait partie des premiers salariés de la société et est nommée directrice du marketing (marketing manager)[1]. Afin d'accroître la notoriété du moteur de recherche Google, elle passe des accords de licence permettant aux entreprises et aux universités de l'intégrer sur leurs sites web[2],[3].

Wojcicki participe au lancement des services Google Images et Google Livres[3],[4]. Elle est à l'origine du programme AdSense, lancé en 2003, qui permet à Google d'afficher des liens publicitaires sur les sites affiliés[2]. En 2010, il représente la 2e source de revenu de l'entreprise[1]. En 2006, elle dirige le service Google Vidéos. Estimant qu'il ne peut refaire son retard sur le site d’hébergement de vidéos YouTube, elle propose à son conseil d'administration de racheter la start-up. Elle supervise également l'acquisition de la régie publicitaire DoubleClick[1].

Susan Wojcicki fait partie de la « L Team » regroupant les proches conseillers du CEO Larry Page[5],[6]. Vice-présidente, chargée de la gestion de produits (vice president of product management)[2], elle est promue en 2010 au rang de vice-présidente senior[7],[8]. À partir d'avril 2011, elle dirige tout le secteur publicité de Google. En 2014, elle remplace Salar Kamangar à la tête de YouTube[6],[9].

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Google a décerné à Susan Wojcicki le Google Founders' Award, une prime récompensant les employés ayant travaillé sur des projets considérés comme importants par la firme[2]. Elle est qualifiée d' « employée de Google la plus notable dont vous n'ayez jamais entendu parler » (« most important Googler you've never heard of ») par le quotidien californien San Jose Mercury News. L'article, paru en 2011, la décrit comme une dirigeante discrète, disposée à partager le mérite avec ses équipes[1]. Au cours des années 2010, son nom figure régulièrement dans les listes de dirigeants influents établies par des magazines comme Forbes, Fortune ou encore Adweek[10],[11].

Famille[modifier | modifier le code]

Le mari de Susan Wojcicki, Dennis Troper, est un cadre de Google. Ses parents, Esther et Stanley Wojcicki, sont enseignants. Ils s'établissent dans le comté de Santa Clara lorsque Stanley Wojcicki intègre le département de physique de l'université Stanford. Elle est la sœur de la scientifique Anne Wojcicki, cofondatrice la société de biotechnologie 23andMe, qui a épousé le cofondateur de Google Sergey Brin en 2007[2],[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Mike Swift, « Susan Wojcicki: The most important Googler you've never heard of », San Jose Mercury News,‎
  2. a, b, c, d, e, f et g (en) Jefferson Graham, « The house that helped build Google », USA Today,‎
  3. a, b et c (en) Janet Lowe, Google Speaks : Secrets of the World's Greatest Billionaire Entrepreneurs, Sergey Brin and Larry Page, John Wiley & Sons,‎ , 272 p. (ISBN 9780470501245, lire en ligne), p. 82-83
  4. a, b et c (en) Sheena McKenzie, « Five things you didn't know about YouTube's new boss, Susan Wojcicki », CNN,‎
  5. (en) Claire Cain Miller, « In Google’s Inner Circle, a Falling Number of Women », The New York Times,‎
  6. a et b (en) Alexei Oreskovic, « Google taps longtime executive Wojcicki to head YouTube », Reuters,‎
  7. (en) Emma Barnett, « Google's Susan Wojcicki - the woman who brings online, offline and bottom line together », The Daily Telegraph,‎
  8. (en) Claire Cain Miller, « Google Promotes Susan Wojcicki, Advertising Executive », sur le blog Bits, The New York Times,‎
  9. Jérôme Marin, « Susan Wojcicki, une spécialiste de la pub à la tête de YouTube », sur le blog Silicon 2.0, Le Monde,‎
  10. (en) Moira Forbes, « Google's Susan Wojcicki: The Most Powerful Woman In Advertising », Forbes,‎
  11. (en) Mike Shields, « The Top 50 Execs Who Make the Wheels Turn. Buyers, sellers, content makers and marketers: 1. Susan Wojcicki », Adweek,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :