Super-Jupiter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un(e) super-Jupiter, super-jupiter[1],[2],[3], superjupiter[4],[5], ou une (planète) superjovienne, est une planète de masse supérieure à celle de Jupiter. Certaines définitions fixent une limite inférieure plus élevée, autour de deux à trois masses joviennes. La limite supérieure n'est pas clairement définie, celle-ci étant usuellement fixée par la nature éventuelle de naine brune de l'objet considéré. De façon générale, les objets à la frontière planète - naine brune sont classés comme super-Jupiters. Par exemple, les objets en orbite autour de l'étoile Kappa Andromedae sont décrits comme tels[6].

En 2011, 180 super-Jupiters était connus, aussi bien des chauds que des froids[7]. Bien qu'ils soient plus massifs que Jupiter, ces objets sont de taille similaire à cette dernière planète jusqu'à environ 80 masses joviennes[7]. Ceci signifie que leur masse volumique et leur gravité de surface varie proportionnellement à leur masse[7].

CoRoT-3 b, dont la masse atteint 22 fois celle de Jupiter[8], a une masse volumique estimée à 26,4 grammes par centimètre cube (g/cm3), supérieure à celle de l'osmium (22,6 g/cm3) qui est l'élément naturel le plus dense connu dans les conditions usuelles. La compression extrême de la matière à l'intérieur de ces objets est à l'origine de cette très haute densité, la composition interne était supposée être principalement de l'hydrogène[9]. La gravité à la surface de cet objet est également très élevée, supérieure à 50 fois la gravité terrestre[8].

En 2012, le super-Jupiter Kappa Andromedae b fut imagé autour de l'étoile Kappa Andromedae[6], en orbite autour de cette dernière à une distance d'environ 1,8 fois la distance Soleil-Neptune[10] (soit environ 55 unités astronomiques).

Terminologie[modifier | modifier le code]

Super-Jupiter a été introduit par Barbara E. McArthur, de l'observatoire McDonald de l'université du Texas à Austin, pour υ Andromedae Ac[11].

Exemples[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Martin Steinacher et al., « Une exoplanète observée dans sa course autour de son étoile », traduction en français du communiqué de presse no 2024 [html], sur Observatoire européen austral,‎ (consulté le 14 juin 2014)
  2. Anne-Marie Lagrange et Anthony Boccaletti, « ß Pictoris : la course d'une exoplanète autour de son étoile », communiqué de presse [html], sur Institut national des sciences de l'univers,‎ (consulté le 14 juin 2015)
  3. Roland Walter, « Un trou noir s’attaque à une “super-jupiter” », communiqué de presse no 130328 [PDF], sur Université de Genève,‎ (consulté le 14 juin 2015)
  4. « Un trou noir très gourmand ! » [html], sur ICI Radio-Canada,‎ mis à jour le (consulté le 14 juin 2015)
  5. (en) Gabriel Bihain, Rafael Rebolo, José Antonio Caballero et Victor Javier Sánchez Béjar, « Mid-IR direct imaging of superjupiters around nearby stars », dans Claude Aime et Farrokh Vakili (éd. sc.), Direct imaging of exoplanets. Science and techniques. Proceedings of the 200th colloquium of the International Astronomical Union held in Villefranche-sur-Mer (France) from 3rd to 7th october 2005, Cambridge, Cambridge University Press, coll. « IAU symposium and colloquium proceedings series » (no 200),‎ [1re éd.], 254 x 180 x 34 mm, XXV-638 p. (ISBN 0-521-85607-8, OCLC 69186452, notice BnF no FRBNF40234335, présentation en ligne), p. 71-74 (DOI:10.1017/S1743921306009100, résumé, lire en ligne [html], consulté le 14 juin 2015)
  6. a et b (en) « Astronomers Directly Image Massive Star's 'Super-Jupiter' », NASA,‎ (consulté le 26 juin 2013)
  7. a, b et c (en) Chris Kitchin, Exoplanets: Finding, Exploring, and Understanding Alien Worlds,‎ (ISBN 9781461406440, lire en ligne)
  8. a et b (en) M. Deleuil, H. J. Deeg, R. Alonso, F. Bouchy, D. Rouan, M. Auvergne, A. Baglin, S. Aigrain et J. M. Almenara, « Transiting exoplanets from the CoRoT space mission. VI. CoRoT-Exo-3b: the first secure inhabitant of the brown-dwarf desert », Astronomy and Astrophysics, vol. 491, no 3,‎ , p. 889–897 (DOI 10.1051/0004-6361:200810625, Bibcode 2008A&A...491..889D, arXiv 0810.0919)
  9. (en) I. Baraffe, G. Chabrier, T. S. Barman, F. Allard et P. H. Hauschildt, « Evolutionary models for cool brown dwarfs and extrasolar giant planets. The case of HD 209458 », Astronomy and Astrophysics, vol. 402, no 2,‎ , p. 701–712 (DOI 10.1051/0004-6361:20030252, Bibcode 2003A&A...402..701B, arXiv astro-ph/0302293)
  10. « Image of the "super-Jupiter" Kappa Andromedae b », NASA/JPL,‎ (consulté le 26 juin 2013)
  11. (en) Rachel Kaufman, « Planets found with crisscross orbits – A first » [html], sur National Geographic,‎ (consulté le 14 juin 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]