Super-Jupiter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un(e) super-Jupiter, ou planète superjovienne, est une planète de masse supérieure à celle de Jupiter. Certaines définitions fixent une limite inférieure plus élevée, autour de deux à trois masses joviennes. La limite supérieure n'est pas clairement définie, celle-ci étant usuellement fixée par la nature éventuelle de naine brune de l'objet considéré. De façon générale, les objets à la frontière planète - naine brune sont classés comme super-Jupiters. Par exemple, les objets en orbite autour de l'étoile Kappa Andromedae sont décrits comme tels[1].

En 2011, 180 super-Jupiters était connus, aussi bien des chauds que des froids[2]. Bien qu'ils soient plus massifs que Jupiter, ces objets sont de taille similaire à cette dernière planète jusqu'à environ 80 masses joviennes[2]. Ceci signifie que leur masse volumique et leur gravité de surface varie proportionnellement à leur masse[2].

CoRoT-3 b, dont la masse atteint 22 fois celle de Jupiter[3], a une masse volumique estimée à 26,4 grammes par centimètre cube (g/cm3), supérieure à celle de l'osmium (22,6 g/cm3) qui est l'élément naturel le plus dense connu dans les conditions usuelles. La compression extrême de la matière à l'intérieur de ces objets est à l'origine de cette très haute densité, la composition interne était supposée être principalement de l'hydrogène[4]. La gravité à la surface de cet objet est également très élevée, supérieure à 50 fois la gravité terrestre[3].

En 2012, le super-Jupiter Kappa Andromedae b fut imagé autour de l'étoile Kappa Andromedae[1], en orbite autour de cette dernière à une distance d'environ 1,8 fois la distance Soleil-Neptune[5] (soit environ 55 unités astronomiques).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Astronomers Directly Image Massive Star's 'Super-Jupiter' », NASA,‎ (consulté le 26 juin 2013)
  2. a, b et c (en) Chris Kitchin, Exoplanets: Finding, Exploring, and Understanding Alien Worlds,‎ (ISBN 9781461406440, lire en ligne)
  3. a et b (en) M. Deleuil, H. J. Deeg, R. Alonso, F. Bouchy, D. Rouan, M. Auvergne, A. Baglin, S. Aigrain et J. M. Almenara, « Transiting exoplanets from the CoRoT space mission. VI. CoRoT-Exo-3b: the first secure inhabitant of the brown-dwarf desert », Astronomy and Astrophysics, vol. 491, no 3,‎ , p. 889–897 (DOI 10.1051/0004-6361:200810625, Bibcode 2008A&A...491..889D, arXiv 0810.0919)
  4. (en) I. Baraffe, G. Chabrier, T. S. Barman, F. Allard et P. H. Hauschildt, « Evolutionary models for cool brown dwarfs and extrasolar giant planets. The case of HD 209458 », Astronomy and Astrophysics, vol. 402, no 2,‎ , p. 701–712 (DOI 10.1051/0004-6361:20030252, Bibcode 2003A&A...402..701B, arXiv astro-ph/0302293)
  5. « Image of the "super-Jupiter" Kappa Andromedae b », NASA/JPL,‎ (consulté le 26 juin 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]