Steve Prefontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Steve Prefontaine
Image illustrative de l’article Steve Prefontaine
Steve Prefontaine en 1973
Informations
Disciplines Demi-fond, Fond
Site officiel www.prefontainerun.com
Nationalité Américain
Naissance
Lieu de naissance Coos Bay
Décès (à 24 ans)
Lieu de décès Eugene
Surnom "Pre"
Distinctions
Élu au Temple de la renommée de l'athlétisme des États-Unis en 1976
Palmarès
Jeux panaméricains 1 0 0

Steve Roland Prefontaine (né le à Coos Bay - mort le à Eugene)[1] est un athlète américain spécialiste des courses de fond sur des distances allant du 1 500 m au 10 000 m.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est considéré comme un des plus grands coureurs de fond américains. Avec son style particulier, il prend toujours la tête de la course depuis le début jusqu'à la fin. Il gagne ainsi 128 des 153 courses auxquelles il participe, soit un taux de victoire de 83%.

Il s'entraîne, entre autres, avec Bill Bowerman (l'un des futurs fondateurs de la marque Nike) à l'université de l'Oregon entre 1970 et 1975.

En 1971, Steve Prefontaine remporte la médaille d'or du 5 000 m des Jeux panaméricains de Cali avec le temps de 13 min 52 s 53.

Au cours de sa carrière, il a détenu tous les records des États-Unis du 2000 m au 10 000 m.

Il meurt dans un accident de voiture à l'âge de 24 ans, au volant d'une MG, après un meeting d’athlétisme organisé par ses soins à Eugene, à quelques dizaines de kilomètres à l’est de Coos Bay[2]. Un « Pre’s Tour » célèbre sa mémoire, depuis son collège à sa tombe. Une salle du Musée d’art de la ville est consacrée à ses exploits sur la piste que célèbrent aussi trois fresques en centre-ville, représentant la vie de « Pre », adolescent à Coos Bay, étudiant à l’université de l’Oregon, en jaune et vert, et champion national, en maillot signé « USA », moustache et cheveux au vent[2].

Records[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

La vie de Steve Prefontaine a été portée plusieurs fois à l'écran, notamment dans :

Littérature[modifier | modifier le code]

La vie de Steve Prefontaine a été racontée dans :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://goducks.com/sports/2003/12/18/30594.aspx
  2. a et b « L’Oregon, le beau mystère de l’Ouest américain », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :