Daniel Charneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniel Charneux
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Daniel Charneux, né le à Charleroi[1], est un écrivain belge francophone. Entré en littérature en 2001 avec Une semaine de vacance, il a publié une dizaine de romans dont Nuage et eau, finaliste du prix Victor Rossel 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Charneux publie en 2001 son premier roman, Une semaine de vacance (éditions Luc Pire, collection Embarcadère), qui reçoit en 2002 le Prix du Comité des Usagers de la Bibliothèque centrale du Hainaut[2].

Norma, roman (éditions Luce Wilquin, 2006) reçoit en 2007 le prix Charles Plisnier.

En 2008 : Nuage et eau (éditions Luce Wilquin) figure dans la sélection finale du Prix Victor-Rossel, du Rossel des Jeunes et du Prix des Lycéens. Ce roman imprégné par la pratique du bouddhisme zen reçoit en 2009 le Prix du Comité des Usagers de la Bibliothèque centrale du Hainaut et, en mars 2010, le Grand Prix Littéraire France – Communauté française de Belgique décerné par l’ADELF.[3]

En 2009, Maman Jeanne (éditions Luce Wilquin), également sélectionné pour le prix des Lycéens, échoue à une voix du Prix Rossel des Jeunes.[4] En 2016, la collection patrimoniale "Espace Nord"[5] accueille Nuage et eau suivi de Maman Jeanne. La postface est de Françoise Chatelain.

En 2018, l'auteur reçoit le prix Gauchez-Philippot et le prix Alex Pasquier (décerné par l'Association des écrivains belges de langue française) pour Si près de l'aurore, roman consacré à Jane Grey, la « reine de neuf jours »[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une semaine de vacance, roman, Luc Pire, 2001.
  • Recyclages, roman, Luc Pire, 2002.
  • Vingt-quatre préludes, recueil de nouvelles, Luce Wilquin, 2004.
  • Norma, roman, roman, Luce Wilquin, 2006, prix Charles Plisnier, 2007 ; réédité en 2021 aux éditions du Sablon.
  • Nuage et eau, roman, Luce Wilquin, 2008, sélectionné pour le Prix des Lycéens 2008-2009 et finaliste du prix Rossel 2008.
  • Pruine du temps, recueil de haïkus illustrés par Pierre Renard et calligraphiés par Pascal Goossens, Maison culturelle de Quaregnon, 2008.
  • Maman Jeanne, roman, Luce Wilquin, 2009, sélectionné pour le Prix des Lycéens 2010-2011 et finaliste du prix Rossel des Jeunes 2009.
  • Si longues secondes, recueil de haïkus illustrés par Salvatore Gucciardo, Audace, 2010.
  • Comme un roman-fleuve, roman, Luce Wilquin, 2012 ; réédité en 2022 dans la collection "Poches BELGES" de Genèse édition.
  • Trop lourd pour moi, roman, Luce Wilquin, 2014.
  • More, essai-variations, M.E.O., 2015.
  • Nuage et eau suivi de Maman Jeanne, collection Espace Nord, no 353, Communauté française de Belgique, 2016.
  • Si près de l'aurore, roman, Luce Wilquin, 2018.
  • À propos de Pre, roman, M.E.O., 2020.
  • Pierre Hubermont, écrivain prolétarien, de l'ascension à la chute, essai, M.E.O., 2021 (en collaboration avec Claude Duray et Léon Fourmanoit).
  • À bas bruit, recueil de poèmes, Bleu d'encre, 2022.
  • Les oiseaux n'ont pas le vertige, roman, Genèse édition, 2022.


Liens externes[modifier | modifier le code]