Stan Getz & Bill Evans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stan Getz & Bill Evans
Album de Stan Getz & Bill Evans
Sortie 1973
Enregistré 5 et 6 mai 1964
Genre Jazz
Producteur Creed Taylor
Label Verve Records

Stan Getz & Bill Evans est un album du saxophoniste Stan Getz et du pianiste Bill Evans enregistré en 1964 et publié en 1973.

Historique[modifier | modifier le code]

Les titres qui composent cet album ont été enregistrés au Rudy Van Gelder's studio à Englewood Cliffs (New Jersey), le 5 mai (pistes 4-6) et le 6 mai (pistes 1-3, 7-8).

Ni Stan Getz, ni Evans n'étaient satisfaits du résultat. Ils s'étaient donc opposés à la publication de ces plages. Ce n'est qu'après une action en justice que le producteur Creed Taylor a pu éditer ce disque[1].

Cet album, produit par Creed Taylor, n'a donc été publié pour la première fois qu'en 1973 sous forme de LP par le label Verve Records (V6 8833). Il a été réédité en cd avec des pistes additionnelles.

Le coffret The Complete Bill Evans on Verve offre de nombreux titres inédits (essentiellement des prises alternatives) enregistrés lors ces sessions.

Selon les archives de Verve Records[1], il y aurait eu, le 22 avril, quelques jours avant ces deux sessions, une première séance pendant laquelle aurait été enregistré 3 titres : Come Sunday, Theme From "The Carpetbaggers et Six-Nix-Pix-Clix. Les numéros de matrices des titres existent (64VK329 à 64VK331), mais les bandes semblent avoir été perdues. Ces bandes réapparaitront peut-être, 5 titres « perdus » de la session Alone ont été retrouvées après la publication de l'intégrale Verve. Le personnel de cette session était : Bill Evans, Stan Getz, Gary Burton (vibraphone), Chuck Israels (contrebasse) et Joe Hunt (batterie).

Stan Getz et Bill Evans se produiront de nouveau ensemble en 1974. On en trouve témoignage sur l'album : But Beautiful (Milestone).

Titres de l’album[modifier | modifier le code]

Note : L'édition décrite est l'édition originale en LP Pour les cd, le nombre de prises alternatives additionnelles varie selon les rééditions.

No Titre Auteur(s) Durée
1. Night and Day Cole Porter 6:45
2. But Beautiful Jimmy Van Heusen, Johnny Burke 4:40
3. Funkallero Bill Evans 6:40
4. My Heart Stood Still Richard Rodgers, Lorenz Hart 8:37
5. Melinda Burton Lane, Alan Jay Lerner 5:04
6. Grandfather's Waltz Lars Färnlöf, Gene Lees 6:28
7. Theme from the Carpetbaggers Elmer Bernstein 1:47
8. WNEW (Theme song) Larry Green 2:50

Pistes additionnelles sur The Complete Bill Evans on Verve[modifier | modifier le code]

Le coffret offre de nombreuses prises inédites (parfois incomplètes) et une version « comique » de la chanson traditionnelle tzigane Dark Eyes (piste non destinée à être éditée). Par ailleurs, on y entend les échanges verbaux entre les musiciens, et ceux, parfois houleux, entre Stan Getz et Creed Taylor.

My Heart Stood Still (1:03) - My Heart Stood Still (4:41) – My Heart Stood Still (0:49) – My Heart Stood Still (9:04) – My Heart Stood Still (3:23) – Grandfather’s Waltz (0:27) - Grandfather’s Waltz (0:25) - Grandfather’s Waltz (5:37) – Dark Eyes (1:19) - Funkallero (1:18) - Theme from the Carpetbaggers (1:37) – Theme from the Carpetbaggers (1:57) - Theme from the Carpetbaggers (1:46) - Theme from the Carpetbaggers (0:40) - Theme from the Carpetbaggers (1:49) – Night and Day (2:27) – Night and Day (6:37)

Lors de la session du 5 mai, les musiciens s'offrent, lors d'une pause, un moment de détente en jouant dans un style particulièrement « corny » Dark Eyes. Stan Getz pastiche Charlie Ventura, Elvin Jones imite les batteurs de l'époque swing et Bill Evans joue stride. Un des musiciens s'écrit : No, no, no, you forget the arrangement.

Personnel[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

On trouvera un « teaser » de ces pistes (CD3-3 à CD4-13) - dont les prises additionnelles de l'édition complète - sur le site officiel du label Verve Records. Les versions sont volontairement tronquées, mais on pourra y entendre, entre autres, la pittoresque reprise de Dark Eyes (CD 3-18) et se faire une petite idée de la « genèse » du disque (prises d'essais, faux départs, échanges oraux entre musiciens,...).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Peter Pettinger, Bill Evans : How my heart sings, New Haven, Yale University Press,‎ , poche, 366 p. (ISBN 978-0-300-09727-6 et 978-0300081138)