You Must Believe in Spring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
You Must Believe in Spring

Album de Bill Evans
Sortie 1981
Enregistré 23 au 25 août 1977
Durée 33:48 (disque original)
Genre Jazz
Producteur Helen Keane & Tony LiPuma
Label Warner Bros Records

Albums de Bill Evans

You Must Believe in Spring est un album du pianiste de jazz Bill Evans enregistré en 1977, mais publié uniquement en 1981.

Historique[modifier | modifier le code]

Cet album, produit par Helen Keane et Tony LiPuma, a été initialement publié en 1981 (c'est-à-dire un an après le décès du pianiste et quatre ans après les séances d'enregistrement) par Warner Bros Records (HS 3504-Y).

Il a été enregistré au Capitol studio (Vine Street, Hollywood, Californie), du 23 au 25 août 1977. L'ingénieur du son était Frank Laico.

La peinture reproduite en couverture est Yearning de Charles Burchfield. Les notes de pochettes incluent Elegy, un poème de Bill Zavatsky.

Titres de l’album[modifier | modifier le code]

No TitreAuteur Durée
1. B minor waltz (For Ellaine)Bill Evans 3:12
2. You must believe in spring[1]Michel Legrand, Jacques Demy, Alan & Marilyn Bergman 5:37
3. Gary's theme[2]Gary McFarland 4:15
4. We will meet again (For Harry)Bill Evans 3:59
5. The peacocksJimmy Rowles 6:00
6. Sometime agoSergio Mihanovich 4:52
7. Theme from M*A*S*H (Suicide is painless)Johnny Mandel, Michael Altman 5:53

Titres additionnels sur certaines réédition en cd (Rhino, 2003)

No TitreAuteur Durée
8. Without a songVincent Youmans, Edward Eliscu, Billy Rose 8:09
9. Freddie FreeloaderMiles Davis 7:37
10. All of youCole Porter 8:09

Personnel[modifier | modifier le code]

À propos de l'album[modifier | modifier le code]

Ce disque à l'atmosphère particulièrement élégiaque n'a été publié qu'après le décès du pianiste. On remarquera le jeu inspiré et particulièrement sobre du d'habitude volubile contrebassiste Eddie Gomez. On admirera les talents de coloristes du batteur Eliot Zigmund qui utilise avec maestria baguettes, balais et mailloches.

Il est difficile de dire si c'est Evans ou Helen Keane (agent artistique, productrice et amie du pianiste) qui est à l'origine du choix du répertoire joué lors des séances d'enregistrement. Par contre, c'est bien à Helen Keane qu'on doit la sélection pour l'édition de cet album « posthume ». Il a été souvent écrit que la thématique générale du disque était le « suicide » (pour l'édition de 1981). Bill Evans n'ayant pas des dons de prophète (en 1977, il ne pouvait pas prédire le décès de son frère), cette thématique vient du fait qu'Helen Keane n'avait retenu, pour cette édition, que les pièces sombres et mélancoliques en les organisant selon une sorte de dramaturgie :

  • B minor waltz est une valse dédiée à Ellaine, la « première épouse » (dans les faits, ils n'ont jamais été légalement mariés) du pianiste. Elle s'est suicidée, en 1973, en se jetant sous une rame de métro.
  • We will meet again est une valse dédiée à Harry, frère du pianiste et pianiste lui-même. Il s'est suicidé en 1979 à la suite d'une dépression.
  • le titre alternatif de Theme from M*A*S*H (musique écrite par Johnny Mandel pour le film M*A*S*H de Robert Altman) est « suicide is painless », remarque à l'humour amer si on se réfère aux deux titres précédents
  • Le titre You must believe in spring, où l'on nous dit qu'il « faut croire au printemps », peut être lu comme une parole consolatrice ou une autre remarque amère.

Partitions[modifier | modifier le code]

On trouvera la transcription note à note (thème et improvisation) de You must believe in spring tel qu'Evans le joue sur cet album dans :

  • The Artistry of Bill Evans. 1, transcriptions par Pascal Wetzel. CPP-Belwin Inc., 1989.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. You must believe in spring est le titre anglais de La chanson de Maxence (écrite par Michel Legrand pour le film Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy).
  2. Ce morceau est aussi connu sous le titre Gary's waltz.