Sompt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sompt
Sompt
Chapelle Saint-Médard.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Niort
Canton Melle
Intercommunalité Communauté de communes Mellois en Poitou
Statut Commune déléguée
Maire délégué Annick Aubouin
2019-2020
Code postal 79110
Code commune 79314
Démographie
Population 359 hab. (2016 en augmentation de 11,84 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 09′ 31″ nord, 0° 06′ 05″ ouest
Altitude Min. 94 m
Max. 160 m
Superficie 12,09 km2
Historique
Date de fusion

 

Commune(s) d’intégration Fontivillié
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Sompt

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 15.svg
Sompt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Sompt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Sompt

Sompt est une ancienne commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestée sous la forme Sompnonum en 1021.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Sompt est regroupée à Chail pour former la commune nouvelle de Fontivillié dont la création est actée par un arrêté préfectoral du [1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours Annick Aubouin[2]    
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 décembre 2018 Claudette Grelier[3]    

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Sompt, cela correspond à 2005, 2010, 2015[4], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, 2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
420452420408468504526576558
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
535520466447422430508491472
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
493468440388364362380379385
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
385352322288280285272311349
2016 - - - - - - - -
359--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'école primaire porte le nom de Ida Grinspan, survivante des camps de concentration.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle David, « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Fontivillié », Recueil des actes administratifs des Deux-Sèvres,‎ (lire en ligne)
  2. « Fontivillié, commune nouvelle du Mellois », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 5 juillet 2019)
  3. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  4. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 28 avril 2012)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Ida Grinspan », sur http://www.enseigner-histoire-shoah.org/ (consulté le 28 janvier 2017)