Soleil de nuit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Soleil de nuit (titre original : White Nights) est un film américain réalisé par Taylor Hackford, sorti en novembre 1985.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Volant vers Tokyo, un long courrier doit se poser d'urgence en Sibérie. À son bord,  Nikolai « Kolya » Rodchenko ( Baryshnikov), danseur de Ballet ayant fui la Russie huit ans plus tôt et, pour ce fait, condamné par contumace. Rodchenko, grièvement blessé est transporté à l'hôpital où il est reconnu par l'officier du KGB le Colonel Chaiko (Jerzy Skolimowski), soviétique enragé et pervers. Chaiko place alors le transfuge sous la garde d'un tap-dancer Raymond Greenwood ( Hines), Afro-Américain, pacifiste convaincu qui a, lui, passé le rideau de fer dix ans plus tôt après son refus de combattre au Vietnam... Chaiko veut que Rodchenko danse l'ouverture de la saison au Kirov. marquant ainsi la suprématie toujours patiente de la culture Russe. Greenwood doit convaincre Rodchenko. Ils arrivent bientôt à Leningrad où Rodchenko retrouve son appartement, le Kirov de ses débuts et  Galina Ivanova (Mirren), sa partenaire et premier amour. La ballerine qui n'a pas suivi Rodchenko jadis et lui fait grief de son abandon ne tarde pourtant pas à se faire complice de son projet d'évasion. Elle alerte elle-même l'ambassade américaine et un plan de sauvetage se met en branle. Après quelques frictions, les deux danseurs deviennent amis. Apprenant que sa femme Darya (Rossellini) est enceinte, et refusant que son enfant grandisse en URSS, Greenwood décide de fuir lui aussi. Les trois amis s'évaderont donc ensemble.  Au dernier moment,  Greenwood choisit de rester en arrière afin de retarder Chaiko et permettre à Nikolai et Darya d'arriver au Consulat américain. Ce sera de justesse, Chaïko les ayant rejoints ne pouvant intervenir en force  devant les caméras des représentants de pays neutres. Raymond sera échangé avec un autre prisonnier. Il retrouve finalement sa femme et Nikolai. Chaïko a perdu la partie et la face.

La chanson thème est interprétée par Phil Collins et Marilyn Martin, Separate Lives. La chanson "" Say you say me "" est composée et chantée par Lionel Richie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]


   Ainsi qu'en atteste la mention  and introducing  devant son nom, de film marque les débuts à l'écran d'Isabella Rosselini, fille d'Ingrid Bergman et de Roberto Rosselini.
   On entend parler Russe, Français et Anglais.
   La chanson   There's a boat dat living soon for New York  est bien sûr extraite de Porgy and Bess ( George and ira Gershwin ).
   Quand Greenwood évoque au colonel Chaïko son projet de monter West Side Story  ( Bernstein & Sondheim ), l'officier lui affirme avoir assisté à la création de l'oeuvre, jadis à New York même. Le film datant de 1984 et tout laissant à supposer que l'action du film est strictement contemporaine au tournage, et la création de West side story  remontant, elle, à 1957, il faut déduire que Chaïko est au moins quinquagénaire ce qu'il ne laisse aucunement voir. De même, il paraît étrange que l'individu si farouchement opposé aux peuples  et nations décadents ait pu, un jour, folâtrer dans Broadway...
    La vidéo de vingt ans d'âge que Galina montre à Rodchenko pour lui rappeler ses débuts est naturellement authentique, il faut juste y voir les débuts de Baryshnikov lui-même.
    Jerzy Skolimowski qui joue l'infernal Chaïko est un cinéaste et acteur  ( et peintre ) Polonais, fils de déportés et grand ami de Polanski. S'il joue ici l'oppresseur, est-ce d'avoir longtemps été un... opprimé ?

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]