Saison 3 de Dallas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 3 de Dallas
Série Dallas
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS
Diff. originale
Nb. d'épisodes 25

Chronologie

Liste des épisodes

Cet article présente les 25 épisodes de la troisième saison de la série télévisée américaine Dallas.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Réalisateurs[modifier | modifier le code]

Scénaristes[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Où est passé le petit John ? (1/2)[modifier | modifier le code]

Titre original
Whatever Happened to Baby John? (1/2) (trad. litt. : « Qu'est-il arrivé à bébé John ? »)
Numéro de production
30 (3-01)
Première diffusion
Réalisation
Leonard Katzman
Scénario
Camille Marchetta
Invités
Synopsis
Le bébé de Sue Ellen est kidnappé par un inconnu.
Résumé détaillé
De retour au ranch après son accouchement, Sue Ellen ne semble non seulement pas heureuse malgré le chaud accueil qu'on lui témoigne mais ne montre non plus aucun intérêt pour son enfant. Cliff, sûr d'en être le père, veut à tout prix récupérer Sue Ellen et son fils. Jebb Ames et Willy Joe Garr, pour partie responsable de la mort de Julie Grey et libérés sur parole, se heurtent à la froide indifférence de J.R. qui refuse de leur venir en aide. Forçant sa femme à l'accompagner jusqu'à l'hôpital pour y récupérer le bébé, ce dernier apprend sur place qu'il a été kidnappé.
Commentaires
  • Le titre original Whatever Happened to Baby John? est une référence à celui du film à suspense de Robert Aldrich Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (What Ever Happened to Baby Jane?, 1962).
  • C'est le premier épisode où Ken Kercheval (Cliff Barnes) apparaît dans le générique du début.
  • C'est la première participation à la série de George O. Petrie dans le durable rôle secondaire de Harv Smithfield, et de Randolph Powell dans celui de Alan Beam, régulier jusqu'à l'épisode 2 de la saison 4.
  • Une fois n'est pas coutume, les scènes aux abords du ranch ont toutes vraiment été tournées en extérieur. Le reste de cette saison alternera à ces propos authentiques aperçus du ranch et prises de vue de sa réplique en studio.

Épisode 2 : Où est passé le petit John ? (2/2)[modifier | modifier le code]

Titre original
Whatever Happened to Baby John ? (2/2)
Numéro de production
31 (3-02)
Première diffusion
Réalisation
Leonard Katzman
Scénario
Camille Marchetta
Invités
Synopsis
Après deux fausses pistes, la vraie responsable de l'enlèvement est enfin retrouvée.
Résumé détaillé
John Ross a été enlevé à la maternité. Sue Ellen est sous le choc, toute la famille s'inquiète. Retourné à son bureau se changer les idées, J.R. est contacté par Ames et Garr qui voient dans cette affaire une belle occasion de lui soutirer de l'argent. Bobby, convaincu que Cliff est l'auteur de l'enlèvement, part à sa recherche dans Dallas mais Pamela le retrouve en premier et, rejointe par son mari, part enquêter sur la vraie responsable du rapt : une mère frustrée de son enfant mort-né.
Commentaires
  • C'est la première participation à la série pour quatre épisodes de Jocelyn Brando (sœur aînée de l'acteur Marlon Brando) dans le rôle secondaire de la nurse Mme Reeves.
  • Malgré leur promesse de revenir se venger, John Ashton et Sandy Ward dans les rôles respectifs de Willie Joe Garr et Jeb Ames interviennent ici pour la dernière fois.

Épisode 3 : Le Diagnostic[modifier | modifier le code]

Titre original
The Silent Killer (trad. litt. : « le tueur silencieux »)
Numéro de production
32 (3-03)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Arthur Bernard Lewis
Invités
Synopsis
La famille Barnes apprend qu'elle est menacée d'un mal héréditaire. La sœur vénale de Sue Ellen est de retour.
Résumé détaillé
De passage à Dallas, Digger Barnes apprend, à la suite d'un malaise, qu'il est atteint d'une maladie héréditaire qui peut s'avérer fatale pour chaque nouveau né de sa descendance. Cliff étant sûrement le père de John Ross, la probabilité qu'il survive à sa première année s'amenuise. De son côté, Pamela voit ses chances de devenir mère compromises. Sue Ellen reçoit sa mère accompagnée de sa sœur, Kristin, qui ne cache pas son intérêt pour J.R.
Commentaires
  • Désormais, la série semble prendre son rythme de croisière : les épisodes ne seront plus autant refermés sur eux-mêmes, laissant leur intrigue davantage en suspens d'un volet à l'autre.
  • Le titre original The Silent Killer (littéralement : "le tueur silencieux") fait référence au mal héréditaire qui menace la famille Barnes.
  • C'est le premier épisode où Mary Crosby et Keenan Wynn reprennent les rôles respectifs de Kristin Shepard, sœur de Sue Ellen, et Digger Barnes, père de Pamela et de Cliff, jusque là tenus par Colleen Camp et David Wayne.
  • Alors qu'à un moment du dialogue, Lucy surnomme Kristin "Dracula" ("Lady Dracula" en anglais), Digger use pour la première fois dans la version originale du nom complet de Cliff, Clifford.
  • Lucy regrette par ailleurs à un autre moment ne pas avoir assisté à un concert d'Elton John, alors au fait de sa gloire.

Épisode 4 : Le Secret[modifier | modifier le code]

Titre original
Secrets
Numéro de production
33 (3-04)
Première diffusion
Réalisation
Leonard Katzman
Scénario
Leonard Katzman
Invités
Synopsis
Pamela est enceinte. Valene rend visite à sa fille Lucy.
Résumé détaillé
Pamela apprend qu'elle est enceinte, inquiète que la maladie génétique qu'elle pourrait transmettre au bébé ne lui soit fatal. Valene, la mère de Lucy, est de retour à Dallas mais sa fille la repousse. Se tournant alors vers Bobby, Vakene espére qu'il pourra l'aider. J.R. met au point un moyen d'inciter Cliff à démissionner de l'organisme qui entrave les affaires Ewing. Pamela songe à avorter sans en informer son mari, contre l'avis de son frère. Alors que Bobby tente d'organiser une réunion de sa nièce avec sa belle-sœur, J.R. pousse Valene à repartir sans la voir. Mais Lucy, témoin de cette tentative d'intimidation, renoue enfin avec sa mère.
Commentaires
  • Cet épisode fut pour la première fois diffusé aux États-Unis un peu plus de deux mois avant l'avènement la série dérivée Côte Ouest (1979-1993) centrée sur les personnages de Valene et Gary Ewing.
  • Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.

Épisode 5 : Kristin[modifier | modifier le code]

Titre original
The Kristin Affair (trad. litt. : « le cas Kristin/l'aventure avec Kristin »)
Numéro de production
34 (3-05)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Worley Thorne
Invités
Synopsis
J.R. hypothèque Southfork. Kristin devient sa maîtresse. Pamela apprend à tous qu'elle est enceinte.
Résumé détaillé
Ne trouvant plus soutien auprès de ses partenaires habituels, moins ambitieux que lui, J.R. conclut un contrat juteux mais risqué avec des banques pour un projet de forage en Asie. En guise de garantie, il n'hésite pas à hypothèquer Southfork. Sa nouvelle secrétaire est la sœur de Sue Ellen, Kristin, qui cherche ouvertement ses faveurs. Renonçant à avorter, Pamela apprend à Bobby qu'elle est enceinte sans l'avertir de sa maladie génétique. Reconnaissant en la perfide Kristin son double au féminin, J.R. fait d'elle sa maîtresse.
Commentaires
  • Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.
  • Dans une séquence, Keenan Wynn porte manifestement un appareil auditif : vers la fin de sa vie, l'acteur souffrait réellement d'acouphènes chroniques.

Épisode 6 : La Chasse[modifier | modifier le code]

Titre original
The Dove Hunt (trad. litt. : « la chasse à la colombe »)
Numéro de production
35 (3-06)
Première diffusion
Réalisation
Leonard Katzman
Scénario
D. C. Fontana, Richard Fontana
Invités
Synopsis
Miss Ellie redoute un cancer du sein. Jock, J.R., Bobby et Ray sont attaqués au cours d'une partie de chasse.
Résumé détaillé
Se découvrant une grosseur, Ellie doit faire de plus amples examens. Jock, J.R., Bobby et Ray prennent des vacances et partent chasser en Louisiane. Là, ils se battent dans un bar avec trois hommes, dont un certain Tom Owens qui a un vieux contentieux avec Jock. Une fois en forêt, quelqu'un tire sur Bobby, une bombe explose et une fusillade éclate. Jock et J.R. sont touchés. Pendant que Bobby et Ray partent chercher de l'aide, le patriarche, craignant de mourir, confie un secret à son aîné : il a été marié une première fois à une femme qui, sombrant dans la folie, a été internée en institut psychiatrique après que le divorce a été prononcé. Jock demande à J.R. de poursuivre le paiement de cet internement dans le cas il ne le pourrait plus. Après une dernière confrontation avec leurs assaillants, tous quatre retournent à Dallas.

Épisode 7 : Le Destin[modifier | modifier le code]

Titre original
The Lost Child (trad. litt. : « l'enfant perdu »)
Numéro de production
36 (3-07)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Rena Down
Invités
Synopsis
Sue Ellen entame une psychanalyse. Pamela fait une seconde fausse couche.
Résumé détaillé
Sue Ellen voit un psychanaliste en secret. Intrigué, J.R. la fait suivre pour savoir ce qu'elle fait de ses journées. Bobby, heureux à l'idée de devenir père, se prend d'affection pour le fils d'un employé du ranch. Il s'imagine déjà avec son fils. À la suite d'une chute de cheval, Pamela fait une nouvelle fausse couche. Endeuillée par la perte du bébé, elle trouve néanmoins la force d'admettre à Bobby son mal héréditaire. Digger apprend de Cliff que John Ross est probablement son petit-fils. Au retour de Pamela, Sue Ellen manifeste enfin une sincère compassion. Comme en symbole de son deuil, le destin sépare Bobby de l'enfant qu'il avait pris sous sa protection.
Commentaires
  • C'est la première participation de Jeff Cooper dans le rôle secondaire du Dr Simon Ellby avec qui Sue Ellen suit une analyse jusqu'à l'épisode 14 de la saison suivante.
  • Quasi absente de ce volet, Charlene Tilton n'y prononce que deux courtes répliques.
  • Ici dans le rôle du petit Luke, le jeune Ronnie Scribner ne participera qu'à un certain nombre de téléfilms et de séries populaires de 1978 à 1982.

Épisode 8 : Rodéo[modifier | modifier le code]

Titre original
Rodeo
Numéro de production
37 (3-08)
Première diffusion
Réalisation
Leonard Katzman
Scénario
Camille Marchetta
Synopsis
À l'occasion du rodéo Ewing, Sue Ellen rencontre un charmant cow-boy et Digger voit son possible petit-fils.
Résumé détaillé
Les Ewing organisent leur grand rodéo annuel. Entre Sue Ellen et Dusty Farlow, un cow-boy qu'elle rencontre à cette occasion, l'attirance semble réciproque. J.R. et Alan Beam mettent en place leur projet contre Cliff. Comme Ray Krebbs répugne à lire les lettres de Donna Culver, Lucy l'y contraint. Il apprend enfin que son vieux mari Sam Culver est mourant et que le retour à Dallas de la jeune femme est imminent. Contre l'avis de Pamela, Digger se rend au rodéo, bien décidé à voir son probable petit-fils.
Commentaires
  • Jared Martin dans le durable rôle secondaire de Dusty Farlow, futur amant de Sue Ellen, apparaît ici pour la première fois.
  • Une photo montrant John McIntire et Susan Howard apparus dans les rôles respectifs de Sam et Donna Culver dans l'épisode 22 de la saison précédente vient soutenir l'idée d'un prochain retour de cette dernière.
  • On voit dans le salon du ranch que le portrait de la famille Ewing a été échangé contre la photo de groupe sans doute la plus emblématique de la saga.

Épisode 9 : Angoisse (1/2)[modifier | modifier le code]

Titre original
Mastectomy (1/2) (trad. litt. : « Mastectomie »)
Numéro de production
38 (3-09)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Arthur Bernard Lewis
Synopsis
Miss Ellie est probablement atteinte d'un cancer du sein.
Résumé détaillé
Sue Ellen cherche à revoir Dusty Farlow. Envoyé par J.R., Alan Beam tente d'inciter Cliff à entrer de nouveau en campagne électorale pour le détourner des affaires pétrolières. Redoutant la tumeur du sein, Ellie retourne voir le médecin qui confirme d'abord un kyste a priori sans gravité. Elle refuse d'en parler à Jock qui, de son côté, croit bon de lui révéler l'existence d'Amanda. Craignant qu'il ne la quitte également si son mal est confirmé, elle entre dans une colère noire. Enfin, le couperet tombe : la mastéctomie devient inévitable.
Commentaires
  • Fait assez rare, les deux parties de ce double épisode ont été une première fois diffusées le même soir.
  • Là où le titre original Mastectomy ("Mastectomie") se veut direct, sa traduction française Angoisse reste allusive, signe que le sujet était encore relativement tabou à l'époque de sa première diffusion.

Épisode 10 : Angoisse (2/2)[modifier | modifier le code]

Titre original
Mastectomy (2/2) (trad. litt. : « Mastectomie »)
Numéro de production
39 (3-10)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Arthur Bernard Lewis
Synopsis
Bien qu'un succès, l'opération de Miss Ellie s'accompagne de profonds contrecoups.
Résumé détaillé
Ellie s'éloigne de Jock. Son cancer est guéri mais elle le repousse. Elle se rapproche de Digger qui ne l'a pas oubliée. Lucy refuse d'aller à l'hôpital voir sa grand-mère, l'évitant même lorsqu'elle rentre au ranch. Persuadée que le cancer du sein est forcément héréditaire, elle craint d'en être à son tour affectée un jour. Même s'il promet de garder l'information pour lui, Bobby désapprouve vivement la manigance de J.R. pour anéantir toute influence de Cliff dans leurs affaires. L'idylle entre Sue Ellen et Dusty se concrétise. Miss Ellie accuse les contrecoups psychologiques de sa mastectomie, réfléchissant à subir une chirurgie réparatrice.
Commentaires
  • Bien que mentionné en tant que co-vedette, Randolph Powell n'apparaît pas de cette seconde partie du double épisode.
  • Barbara Bel Geddes, qui remporta un Emmy Award à l'occasion de ce dyptique, avait réellement subi une mastectomie dans le courant des années 1971 et 1972.

Épisode 11 : Calomnie[modifier | modifier le code]

Titre original
The Heiress (trad. litt. : « l'héritière »)
Numéro de production
40 (3-11)
Première diffusion
Réalisation
Leslie H. Martinson
Scénario
Loraine Despres
Invités
Synopsis
Cliff se laisse progressivement tenter par une nouvelle candidature aux élections.
Résumé détaillé
Traitant en réalité officieusement avec J.R., Alan Beam a pris la tête du comité de soutien de Cliff et le pousse à se présenter, contre l'avis de Pamela. Lucy tombe sous le charme d'Alan, sort avec lui et le surprend en rendez-vous secret avec J.R. Bobby apprend de sa femme que J.R. a lourdement investi en Asie malgré les difficultés financières de la compagnie Ewing. Ce dernier s'arrange pour tromper une nouvelle fois Lucy sur ses rapports avec Alan dans les bras de qui elle court se jeter.
Commentaires
  • Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.
  • Le titre original The Heiress ("l'héritière") se réfère au projet marital d'Alan Beam avec Lucy, trame narrative rappelant le classique de William Wyler justement intitulé L'héritière (The Heiress, 1949) inspiré du roman de Henry James, Washington Square (1880).

Épisode 12 : L'Hypothèque[modifier | modifier le code]

Titre original
Ellie Saves the Day (trad. litt. : « Ellie sauve la situation »)
Numéro de production
41 (3-12)
Première diffusion
Réalisation
Gunnar Hellström
Scénario
David Jacobs et Arthur Bernard Lewis
Synopsis
L'hypothèque de Southfork met les Ewing dos au mur. Cliff relance sa carrière politique.
Résumé détaillé
Parce qu'un typhon a retardé l'exploitation des plates-formes pétrolières en Asie, J.R. ne sait pas comment payer l'hypothèque. Bobby l'apprend et en informe la famille entière qui en ressort particulièrement ébranlée, tout spécialement Ellie qui ne pardonne pas à J.R. de risquer le ranch. Sauvant a priori la situation sans s'en douter, Cliff Barnes se décide enfin à se déclarer candidat au congrès et donc à démissionner de son poste à la tête de l'office d'aménagement qui entravait certaines exploitations Ewing au Texas. Mais le clan n'est pour autant tiré d'affaire : les premières échéances arrivent à terme et la banque rechigne à accorder le moindre délai de paiement. Sentant la perte du ranch imminente, Miss Ellie se résout à l'ultime sacrifice : violer les dernières volontés de son père en exploitant les richesses souterraines de Southfork.
Commentaires
  • Bien que présente à l'écran dans trois séquences, Charlene Tilton ne prononce aucune réplique.
  • Cet épisode constitue une des très rares occasions où Miss Ellie intervient dans les bureaux Ewing.
  • Là où le titre français de cet épisode L'hypothèque se concentre sur son enjeu, l'original Ellie Saves the Day (littéralement : "Ellie sauve la situation") n'hésite pas à en dévoiler pour partie le dénouement.

Épisode 13 : Les Puits d'Asie[modifier | modifier le code]

Titre original
Mother of the Year (trad. litt. : « la mère de l'année »)
Numéro de production
42 (3-13)
Première diffusion
Réalisation
Larry Hagman
Scénario
Rena Down
Synopsis
Pamela s'attache davantage à John Ross que Sue Ellen. Les gisements d'Asie produisent enfin.
Résumé détaillé
Bobby essaie d'empêcher Pamela de trop s'attacher à John Ross que sa mère continue à délaisser. Cliff tente de renouer avec Sue Ellen qui, là aussi, témoigne d'une froideur qu'elle ne peut s'expliquer. Au cours de travaux d'aménagement de derricks à Southfork, un mystérieux squelette humain est déterré. Déchiré par le tourment que ces forages causent à sa femme, Jock décide de revendre à perte la concession asiatique pour renflouer au plus vite la trésorie Ewing. Ses fils, J.R. le premier, désapprouvent d'autant plus cette démarche que ce lointain gisement est en passe de tenir ses promesses, puis se confirme in extremis. Privé de la primeur de la nouvelle, J.R. se voit par ailleurs annoncé par son père qu'il reprendra personnellement sa société en main. Enfin témoin d'une première marque d'affection de Sue Ellen pour son bébé, Pamela souffre de ne plus pouvoir se substituer à elle.
Commentaires
  • Parlant au téléphone à un journaliste, Lucy confirme que son nom complet est Lucy Ann Ewing.
  • C'est le premier d'une longue liste d'épisodes mis en scène par un des comédiens de la saga : ici, Larry Hagman qui traite son rôle avec une ironie sans doute plus marquée qu'à l'accoutumée.

Épisode 14 : Départ pour la Californie[modifier | modifier le code]

Titre original
Return Engagements (trad. litt. : « retour de politesse/renouvellement de fiançailles »)
Numéro de production
43 (3-14)
Première diffusion
Réalisation
Gunnar Hellström
Scénario
David Jacobs
Invités
Synopsis
Les parents de Lucy se remarient et partent vivre en Californie.
Résumé détaillé
L'anniversaire du "fils prodigue" Gary ravive les frustrations de Lucy et surtout Miss Ellie qui, profitant d'une discrète visite de Valene, tente une reprise de contact. Tout ceci intervient justement au moment où les parents de Lucy essaient de redéfinir leur relation : non seulement ils officialiseront une nouvelle fois leur union mais s'installeront aussi en Californie. Bobby et sa mère mettent tout en œuvre pour les y aider. Escortant J.R. lors d'un déplacement pour affaires, Kristin se voit confrontée malgré elle à un ancien petit ami. Le rejetant d'abord, elle cède finalement à nouveau à son charme canaille mais un simple claquement de doigts suffit à J.R. pour anéantir le jeune rival. Bon gré mal gré, la famille au complet se réunit enfin pour célébrer le mariage de Gary et Valene qui partent ensuite vivre dans une coquette maison californienne offerte par Ellie. Si le retour de son frère a d'abord suscité quelque inquiétude à J.R., son départ définitif pour un autre état le comble soudain de ravissement.
Commentaires
  • Malgré leur mention au générique, ni Steve Kanaly ni Ken Kercheval n'apparaissent dans ce volet.
  • Cet "épisode-tremplin" fut diffusé huit jours avant l'inauguration de la série dérivée Côte Ouest (Knots Landing, 1979-1993) centrée sur la vie des parents de Lucy sur la côte californienne.
  • Ted Shackelford reprend ici le rôle de Gary Ewing tenu par David Ackroyd dans le premier dyptique de la saison précédente.

Épisode 15 : La Promotion[modifier | modifier le code]

Titre original
Love and Marriage (trad. litt. : « Amour et mariage »)
Numéro de production
44 (3-15)
Première diffusion
Réalisation
Alexander Singer
Scénario
Leonard Katzman
Invités
Synopsis
J.R. pousse sournoisement Bobby à divorcer de Pamela.
Résumé détaillé
Pour contrer l'omniprésence de son père dans les affaires Ewing, J.R. lui suggère de se consacrer davantage à Ellie en demandant à son fils cadet de le remplacer. La manœuvre est d'autant plus habile qu'entre Bobby et sa femme, les relations sont tendues, ce qui, selon l'aîné, ne le rendra que plus malléable. Frustrée en effet de ne pouvoir devenir mère, Pamela s'investit dans son travail jusqu'à négliger sa vie de couple. Ne souhaitant rien mieux que de voir cette situation se dégrader, J.R. s'arrange pour celle-ci soit promue à un poste plus accaparant encore. De son côté, Ray renoue avec Donna récemment endeuillée de son époux et avec qui il envisage de se marier.
Commentaires
  • Malgré leur mention au générique, ni Charlene Tilton ni Ken Kercheval n'apparaissent dans ce volet.
  • Ne figurant que dans deux épisodes dans le rôle de Harrison Page, le vétéran hollywoodien Mel Ferrer participera de manière nettement plus récurrente à la série concurrente Falcon Crest (1981-1990).
  • Rôle secondaire récurrent tout au long de la saga, Dave Culver interprété par Tom Fuccello apparaît ici pour la première fois.

Épisode 16 : Le Beau Parti[modifier | modifier le code]

Titre original
Power Play (trad. litt. : « Le jeu de la puissance »)
Numéro de production
45 (3-16)
Première diffusion
Réalisation
Leslie H. Martinson
Scénario
Jeff Young
Invités
Synopsis
Kristin Shepard se sent poussée vers la sortie tandis que Beam offre à Lucy de l'épouser.
Résumé détaillé
Alors qu'entre Bobby et Pamela, la relation est au point mort, celle entre Ray et Donna semble d'autant plus au beau fixe que cette dernière sera bientôt immensément riche. Entre arrivistes, Alan Beam et Kristin Shepard se sont bien reconnus. Si le sursis de l'un dans les bonnes grâces de J.R. se prolonge plus que prévu parce que la campagne de Cliff a trouvé des financements inattendus, elle en revanche se sent d'autant plus vite tomber en disgrâce que Beam sape sournoisement sa relation avec son employeur. Résolue à l'évincer pour de bon, elle s'arrange pour le photographier en poses compromettantes avec Lucy. Contre toute attente, J.R. voit dans ses ambitions maritales le bon moyen d'éloigner définitivement cette dernière (et donc son père) de Southfork à condition que le jeune couple aille s'installer à Chicago. D'abord déstabilisé, Beam accepte contre une grosse contribution à l'établissement de son propre cabinet d'avocat et offre à Lucy de l'épouser. Devant les réticences de celle-ci, J.R. décide de forcer le destin en lui interdisant de le revoir, bien certain qu'elle s'empressera justement de lui désobéir.
Commentaires
  • N'intervenant que dans une séquence, Linda Gray ne prononce que deux courtes répliques
  • À noter les sonorités disco de la soirée organisée par Cliff Barnes alors que ce genre musical connaît justement ses toutes dernières heures de gloire (la Disco Demolition Night du 12 juillet 1979 marquant historiquement son coup d'arrêt). Dans le thème mélodique américain du générique de la série, les accents disco seront à ce propos très prochainement gommés.

Épisode 17 : Recherche de paternité[modifier | modifier le code]

Titre original
Paternity Suit (trad. litt. : « procès en recherche de paternité »)
Numéro de production
46 (3-17)
Première diffusion
Réalisation
Harry Harris
Scénario
Loraine Despres
Invités
Synopsis
Poussé par J.R. à renoncer à sa campagne électorale, Cliff engage des poursuites en recherche de paternité du fils de Sue Ellen.
Résumé détaillé
Apprenant de Beam que le prétendu financement de sa campagne s'est brutalement tari, Cliff se résigne à se retirer. Dans sa joie à pouvoir écraser son adversaire, J.R. dépasse les limites en lui laissant entendre qu'il était en fait son unique véritable donateur. Humilié, Cliff laisse la presse s'emparer de l'info selon laquelle il serait le vrai père du petit John Ross. Soucieux de laver l'honneur de sa famille, Jock décide de l'attaquer en diffamation, contre l'avis de tous. Sue Ellen signe à contre-cœur le document engageant les poursuites et Cliff contre-attaque en réclamant la garde du bébé, ce qui obligera à établir scientifiquement l'identité du père. L'enjeu est de taille : si Cliff remporte la partie, non seulement le déshonneur sera jeté sur J.R. et le clan tout entier, mais un divorce immédiat détruira à jamais Sue Ellen. Après un premier examen certifiant que les deux prétendants sont du même groupe sanguin, on les soumet à un second test plus sophistiqué. Bravant les commérages, les Ewing organisent une soirée à Southfork durant laquelle tombent les résultats des analyses : cette fois, plus de doute, J.R. est bien le père. Trop heureuse de pouvoir néanmoins contrarier son mari, Sue Ellen renonce aux poursuites engagées contre Cliff. Pamela, elle, se félicite que le bébé ne soit plus menacé du mal héréditaire des Barnes. J.R. sent enfin s'éveiller en lui une fibre paternelle.
Commentaires
  • Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.
  • Régulièrement employée comme ici dans des scènes de soirées mondaines, la technique de mise en scène consistant en un long plan séquence où la caméra évolue entre plusieurs petits groupes de personnages fut initiée par Sacha Guitry, en usant d'abord par pur soucis d'économie.

Épisode 18 : Le Retour de Jenna[modifier | modifier le code]

Titre original
Jenna's Return
Numéro de production
47 (3-18)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Camille Marchetta
Invités
Synopsis
Ray et Donna paraissent soudain incompatibles. Bobby croise à nouveau Jenna Wade.
Résumé détaillé
Un nouveau tour de vis vient verrouiller l'intimité du couple quand Pamela apprend à Bobby que son travail l'oblige à un cour déplacement vers Paris. À peine vient-il de la quitter après l'avoir accompagnée à l'aéroport qu'elle le voit de loin tomber par hasard sur son ancienne fiancée Jenna Wade, dont un précédent retour avait déjà mis une première fois leur mariage en péril. Alors que Sue Ellen et Dusty approfondissent leur relation, la passade de J.R. avec Kristin semble toucher à sa fin. Entre Ray et Donna, l'entente serait parfaite si chacun n'évoluait pas dans des milieux aussi radicalement opposés. Pendant qu'elle se sent prête au compromis, lui, en revanche, s'avoue d'emblée vaincu. Jenna et Bobby renouent ce qui pourrait s'avérer bien plus qu'une simple amitié.
Commentaires
  • Malgré sa mention au générique, Ken Kercheval n'apparaît pas dans cet épisode.
  • Déjà incarné par Morgan Fairchild dans le volet 3 de la saison précédente, le personnage de Jenna Wade resurgit ici une première fois (et dans l'épisode suivant) sous les traits de Francine Tacker.
  • À un moment du dialogue original, Ray évoque ironiquement comme sujet de conversation possible les "foreign movies" (littéralement: "films étrangers", traduit dans la VF "films en VO") : aux États-Unis plus encore qu'en Europe, marquer son intérêt pour des productions étrangères (et à plus forte raison en VO sous-titrée) est perçu comme le comble du snobisme.

Épisode 19 : Le Choix de Sue Ellen[modifier | modifier le code]

Titre original
Sue Ellen's Choice
Numéro de production
48 (3-19)
Première diffusion
Réalisation
Leonard Katzman
Scénario
Camille Marchetta
Invités
Synopsis
Sue Ellen est mise en demeure de choisir entre Dusty et son enfant.
Résumé détaillé
De retour de Paris plus tôt que prévu, Pamela se heurte à la rivalité de Jenna Wade qui ne cache pas son ambition de lui prendre Bobby. Lucy ne semble plus si pressée de se marier avec Alan Beam tandis que Donna tente de recueillir auprès de Jock des conseils pour reconquérir Ray et, croisant J.R., lui signifie toute l'antipathie qu'elle lui porte. Poussée par Dusty à quitter son mari pour l'épouser, Sue Ellen se confronte au pire des dilemmes : en cas de divorce, J.R. obtiendrait sans mal la garde de leur fils. Pamela explique à Bobby les sentiments contradictoires qui l'éloignent de lui. Le couple s'accorde néanmoins une nouvelle chance. Devant les hésitations de Sue Ellen, Dusty dit devoir s'éloigner un moment, tout comme Donna qui déclare à Ray devoir aussi partir pour un mois.
Commentaires
  • Ici incarné une deuxième et dernière fois par Francine Tacker, le personnage de Jenna Wade s'imposera à nouveau, et cette fois ent tant que pilier permanent de la saga, sous les traits de Priscilla Presley à partir de l'épisode 7 de la saison 7.
  • C'est la première fois que Dusty fait référence à son père, Clayton Farlow, qui interviendra d'abord épisodiquement en cours de saison suivante avant de s'imposer sur le long terme à partir de la saison 5.
  • Selon Patrick Duffy, les acteurs interprétant les serviteurs d'origine méxicaine, Raoul et Teresa, étaient en fait quatre, alternant respectivement dans les deux rôles selon que les scènes étaient tournées dans le vrai ranch au Texas ou dans sa réplique en studio en Californie.
  • À un moment, on voit Sue Ellen amuser son bébé avec sa bague : Linda Gray admettra plus tard que ce détail visait bien plus à le distraire pour épargner à la scène d'être gâchée par des pleurs.

Épisode 20 : Le Grand Amour[modifier | modifier le code]

Titre original
Second Thoughts (trad. litt. : « Les doutes »)
Numéro de production
49 (3-20)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Linda B. Elstad
Synopsis
Le futur mariage de Lucy avec Beam prend une tournure inattendue.
Résumé détaillé
Parce que son frère se complaît dans la torpeur, Pamela incite Bobby à lui trouver un emploi, au grand dam de J.R. Ce dernier pousse Alan Beam à abréger ses fiançailles avec Lucy que l'idée de mariage séduit de moins en moins. Puis Jock crée la surprise en proposant au jeune prétendant de s'associer à un cabinet d'avocats de Dallas, annulant sans le savoir toute perspective d'installation à Chicago. Beam saisit cette chance sans hésiter, non sans causer la violente indignation de J.R. Bobby ajoute involontairement à l'humiliation de Cliff en l'aidant dans sa recherche d'emploi, rendue d'autant plus ardue que ses actions politiques ont fait de lui persona non grata. Croyant pouvoir regagner les faveurs de J.R., Kristin prend une initiative contreproductive : dévoilant à Lucy les infidélités de Beam, elle pousse celle-ci, exaspérée, à fixer leur date de mariage. Mais très vite, la jeune femme se ravise et rompt avec son fiancé, qui voit soudain ses ambitieux projets partir en fumée. Se ménageant une réputation de mère exemplaire et d'épouse aimante, Sue Ellen se prépare à demander le divorce et obtenir la garde de son fils.
Commentaires
  • Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.
  • Fait assez rare, Lucy est vue à un moment plongée dans la lecture d'un roman classique : Madame Bovary de Gustave Flaubert, qu'elle définit hâtivement comme "une des plus grandes histoires d'amour de tous les temps".

Épisode 21 : Double jeu[modifier | modifier le code]

Titre original
Divorce - Ewing Style (trad. litt. : « Divorce à la Ewing »)
Numéro de production
50 (3-21)
Première diffusion
Réalisation
Leonard Katzman
Scénario
Leonard Katzman
Invités
Synopsis
J.R. déjoue les plans de Sue Ellen dans son intention de divorcer.
Résumé détaillé
Définitivement mis sur la touche, Alan Beam tente de s'allier avec Kristin dont les options se réduisent bientôt à reprendre ses études en Californie. En plus de se forger auprès de tous une illusoire aura de respectabilité, Sue Ellen fait suivre J.R. par un détective privé afin d'établir un dossier assez solide pour obtenir le divorce et la garde de leur fils. Son mari contre-attaque avec l'aide de sa belle-sœur et du policier corrompu Harry McSween en faisant croire à tous qu'elle a ressombré dans l'alcool. Devinant l'intention de J.R. de la faire à nouveau interner, Sue Ellen décide de dévoiler à la famille les turpitudes de son mari et ses propres projets de rupture, rapports du détective à l'appui. Mais entre temps, les documents ont été falsifiés, discréditant ses accusations et provoquant sa rage. Son internement semble à présent inévitable.
Commentaires

Épisode 22 : Le Procès (1/2)[modifier | modifier le code]

Titre original
Jock’s Trial (1/2) (trad. litt. : « Le procès de Jock »)
Numéro de production
51 (3-22)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Arthur Bernard Lewis
Invités
Synopsis
Jock est inculpé pour le meurtre d'un de ses anciens employés. Apprenant la mort de Dusty, Sue Ellen se remet à boire.
Résumé détaillé
Tant qu'elle ne ressombre pas dans l'alcoolisme, Sue Ellen bénéficie d'un fragile sursis avant d'être internée. Affecté au bureau du procureur, Cliff met la main sur le dossier concernant le squelette découvert enterré depuis près de 30 ans à Southfork et, poussant plus loin l'enquête, apprend qu'il devait s'agir d'un certain Hutchinson McKinney, contremaître jadis licencié par Jock. Lucy et son professeur de lettres se livrent à un dangereux jeu de séduction. Occupée à la préservation d'un jardin public, Miss Ellie se laisse courtiser par le promoteur immobilier Matt Devlin. De retour à Dallas, Digger succombe à ses vieux démons au point d'être conduit aux urgences à la suite d'un coma éthylique. Attendant le retour de Dusty, Sue Ellen apprend par les informations télévisées que son avion s'est écrasé sans aucune trace de survivants. Elle ne tarde pas à franchir les quelques mètres qui la séparent de son prochain verre de whisky. Cliff investigue tant et si bien que la police se voit contrainte à arrêter Jock pour meurtre.
Commentaires
  • Selon le créateur de la série David Jacobs, ce volet devait initialement conclure la saison 3 mais, surprise par le succès de la saga, la chaîne américaine CBS commanda trois épisodes supplémentaires devant donc aboutir à un cliffhanger plus spectaculaire encore.
  • À un moment du dialogue, J.R. ironise sur l'acharnement procédurier de Cliff en évoquant l'affaire Bonnie et Clyde, célèbre couple de gangsters qui inspira le fameux film d'Arthur Penn sorti en 1967.
  • Bien que présent dans une poignée de séquences, Keenan Wynn ne prononce aucune réplique.
  • Le procès annoncé par le titre ne se déroulera en fait que dans la partie suivante.
  • Nicolas Coster reprend ici le rôle de Lyle Sloan déjà tenu une première fois par Charles Siebert dans l'épisode 18 de la saison précédente.

Épisode 23 : Le Procès (2/2)[modifier | modifier le code]

Titre original
Jock’s Trial (2/2) (trad. litt. : « Le procès de Jock »)
Numéro de production
52 (3-23)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Arthur Bernard Lewis
Invités
Synopsis
Mourant, Digger admet avoir tué McKinney et que Pamela n'est pas vraiment sa fille.
Résumé détaillé
Jock prépare sa défense dans son procès pour meurtre mais les pronostics semblent plutôt en sa défaveur. Ellie admet à son mari compréhensif le petit jeu de séduction sans conséquence qui s'est instauré avec Matt Devlin. Préoccupé par l'acharnement de Cliff à l'encontre des Ewing, ses supérieurs lui rerirent l'affaire tout en l'autorisant à assister son remplaçant. Juste avant de mourir, Digger avoue avoir abattu McKinney en apprenant que ce dernier était le vrai père de Pamela. Tous ses proches, le clan Ewing inclus, assistent à son enterrement.
Commentaires
  • Procédant par élimination, l'avocat de Jock indique que toute personne de plus de 28 ans aurait pu être l'assassin, ce qui exclut a priori Bobby. En réalité, Patrick Duffy était alors déjà âgé de 30 ans.
  • C'est la première fois de la série qu'il est fait usage d'un flash back, doublé d'un plan subjectif.
  • Dans le rôle de la mère de Pamela, Rebecca Barnes, on reconnaît Victoria Principal.
  • Keenan Wynn dans le rôle de Digger Barnes intervient ici pour la dernière fois.
  • Figurant dans les séquences de procès, Charlene Tilton ne prononce aucune réplique.

Épisode 24 : Nationalisation[modifier | modifier le code]

Titre original
The Wheeler Dealer (trad. litt. : « l'affairiste/le magouilleur »)
Numéro de production
53 (3-24)
Première diffusion
Réalisation
Alexander Singer
Scénario
Barbara Searles
Invités
Synopsis
Menacé par la nationalisation des puits asiatiques, J.R. tente sournoisement d'en faire partager les pertes avec le cartel du pétrole.
Résumé détaillé
Ellie organise avec Jock, Pamela et Bobby une visite auprès d'Amanda dans le Colorado. Soudain, rien ne va plus pour J.R. : Bobby lui assène un coup au ventre tant il abusent de sarcasmes, aucune de ses femmes ne semble désormais disposée à se plier à ses caprices et, surtout, les puits asiatiques si durement acquis sont menacés d'être nationalisés par le régime local... Tentant d'amortir les pertes à venir, il offre de céder au cartel du pétrole 75% de ces lointaines exploitations. Agacées d'être réduite à divertir les partenaires de la compagnie Ewing, Kristin s'associe enfin à Alan Beam dans son plan de vengeance. Confrontée à Jock, Amanda ne le reconnaît pas mais voit en Bobby le portrait vivant du jeune homme qu'elle a jadis connu. Fouillant dans les affaires familiales, Cliff découvre un accord signé donnant droit aux Barnes à la moitié d'une exploitation récemment rouverte par les Ewing. Sue Ellen se laisse dominer par l'alcool au point d'être arrachée de justesse par Bobby et Ray à une poignée de cowboys prêts à abuser de sa faiblesse. Au grand étonnement de Jock, les mauvaises nouvelles en provenance d'Asie semblent combler d'aise son aigrefin d'aîné.
Commentaires
  • Le tout premier plan de cet épisode est manifestement une photo fixe du ranch.
  • C'est la première fois qu'on voit Bobby porter la main sur J.R.
  • Ici tenu par Lesley Woods, le rôle d'Amanda Ewing sera ensuite tenu par Susan French dans l'épisode 28 de la saison 8 puis par une plus jeune Diane Franklin dans le téléfilm préquelle Dallas quand tout a commencé... (1986).
  • Sue Ellen ironise dans la version originale en usant de l'expression "wheeling and dealing" ("magouiller" ou comme il est dit dans la VF : "jongler avec les chiffres") dont est tiré le titre anglais de ce volet et qui sera désormais employée dans la V.O. de la plupart des épisodes qui suivront.

Épisode 25 : Le Départ[modifier | modifier le code]

Titre original
A House Divided (trad. litt. : « Une maison/famille divisée »)
Numéro de production
54 (3-25)
Première diffusion
Réalisation
Irving J. Moore
Scénario
Rena Down
Invités
Synopsis
Cummullant un nombre incalculable d'ennemis mortels, J.R. est abattu par balle.
Résumé détaillé
Les répercussions de la duperie de J.R. ne se font pas attendre : entre l'effervescence médiatique et la rage des membres du cartel s'ajoute le suicide d'un des actionnaires, le mari de Marilee Stone, amie proche de Sue Ellen. Mis en demeure par Bobby et leur père de s'expliquer, J.R. n'hésite pas à mentir éhontément. Kristin et Beam saisissent cette occasion pour écraser J.R. qui cependant ne tarde pas à déjouer leur plan : l'un comme l'autre sont brutalement enjoints à quitter Dallas dans les plus brefs délais. Pamela part enquêter sur le parcours de sa mère. Venu triomphant réclamer son dû sur les puits Ewing 23, Cliff voit J.R. lui couper l'herbe sous le pied en le fermant complétement. Lucy ignore encore que le professeur avec qui elle croit entamer une relation est un homme marié. Écœuré par les manigances de son frère, qui plus est soutenues par leur père, Bobby décide de quitter Southfork, au grand dam bien sûr de ses parents mais surtout de Sue Ellen qui voit se volatiliser son unique soutien moral et se préciser le menace de son très prochain internement. La liste d'ennemis se jurant d'assassiner J.R. s'allonge dangereusement le jour même où, seul dans son bureau, ce dernier est abattu par une entité non identifiée.
Commentaires
  • Le titre original de l'épisode A House Divided (litt. : "une maison divisée") est tiré d'un passage du célèbre discours (en) d'Abraham Lincoln, lui-même doublement inspiré de la Bible (Saint Marc chapitre 3 verset 25 et Saint Mathieu chapitre 12 verset 25) : "A house divided against itself cannot stand" ("une maison divisée contre elle-même ne peut subsister.")
  • Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'intervient à aucun moment.
  • Ce dernier volet de la saison 3, plus connu par l'accroche publicitaire qu'il suscita, "Who shot J.R.?" ("qui a tiré sur J.R. ?"), constitue l'un des plus mémorables cliffhangers de l'histoire de la télévision américaine : non seulement la vie du héros central d'une série était a priori sérieusement menacée mais l'identité de l'assassin fit l'objet des plus folles conjectures médiatiques (paris à l'appui) pendant les mois qui suivirent sa première diffusion. Ajoutant à l'effervescence générale, la grève des acteurs de l'année 1980 retarda encore de trois mois la révélation du coupable.
  • Malgré une première programmation française retardée de plus de deux ans, le suspense fut globalement maintenu pour qui ne lisait pas la presse étrangère (l'ère du numérique et d'internet ayant depuis largement changé la donne).
  • La diffusion en France de la série ne débuta à ce propos qu'à partir du 24 janvier 1981, quelques semaines après celle outre-Atlantique de la résolution du mystère, le 21 novembre 1980.
  • À noter par ailleurs l'usage peu habituel du plan subjectif figurant le point de vue du tueur, popularisé à l'époque par de nombreux slashers.

Références[modifier | modifier le code]