Sébastien Chavanel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chavanel.
Sébastien Chavanel
Sébastien Chavanel 4JDD2011.JPG

Sébastien Chavanel lors des Quatre jours de Dunkerque 2011

Informations
Naissance
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
2001 VC Loudun
2002 Vendée U-Pays de la Loire
Équipes professionnelles
2003-2004 Brioches La Boulangère
2005-2006 Bouygues Telecom
01.2007-06.2010[n 1] La Française des jeux
07.2010-12.2010[n 2] FDJ
2011-2013 Europcar
2014 FDJ.fr
2015-2016 FDJ

Sébastien Chavanel ( à Châtellerault)[2] est un coureur cycliste français. Professionnel de 2003 à 2016, il a remporté la Coupe de France en 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sébastien Chavanel naît le à Châtellerault dans la Vienne. Son frère aîné Sylvain, né en 1979, est également coureur professionnel depuis 2000. Ses deux autres frères, Frédéric et Bertrand, pratiquent également le cyclisme[3].

Il court en amateur, en 2002, dans l'équipe Vendée U-Pays de la Loire, réserve de l'équipe Bonjour dirigée par Jean-René Bernaudeau, qu'il intègre en 2003 sous le nom de Brioches La Boulangère. Il continue sa carrière dans cette équipe, qui, en 2005, devient Bouygues Telecom, jusqu'à la fin de la saison 2006 avant de partir en 2007 pour la Française des jeux.

Il possède un profil de sprinteur. Au début de la saison 2006, il a notamment battu Robbie McEwen au sprint lors de la troisième étape du Grand Prix International Costa Azul. En 2007, il remporte plusieurs victoires, dont le classement général de la Coupe de France et le Grand Prix de Denain. L'année suivante, il est proche d'une victoire sur le Tour de France, à Narbonne, où il est deuxième derrière Mark Cavendish[4].

Non-conservé par sa formation devenue entre-temps FDJ, il revient dans l'équipe de Jean-René Bernaudeau, désormais nommée Europcar, avec laquelle il s'engage pour la saison 2011[5]. Il renoue avec la victoire en s'imposant sur la deuxième étape du Circuit de Lorraine. Il n'est cependant pas retenu par sa formation pour participer au Tour de France.

En 2013, au sein de l'équipe Europcar, il est le lanceur de Bryan Coquard lors de ses sprints[6]. Il quitte cette équipe en fin d'année pour rejoindre la FDJ.fr et emmener Nacer Bouhanni dans le final des courses[7]. Faute de nouveau contrat, il met un terme à sa carrière à l'issue de la saison 2016[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Classement ProTour 209e[9] 136e[10]
Calendrier mondial UCI 248e[11]
UCI World Tour nc[12] nc[13] nc[14]
UCI Europe Tour 97e[15] 120e[16] nc[17]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2007 au 30 juin 2010
  2. Du 1er juillet 2010 au 31 décembre 2010

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Sébastien Chavanel », sur equipecyclistefdj.fr (consulté le 5 mai 2015)
  2. Dominique Trouëssard, Les grands cyclistes du Poitou-Charentes dans la légende du Tour de France, Tours : Éditions Alain Sutton, 2008. (ISBN 978-2-84910-817-8), p. 51
  3. « Chez les Chavanel : "Mon frère, ce héros" », sur poitiers.maville.com, (consulté le 18 septembre 2010)
  4. Etape 12 : Lavelanet - Narbonne - La Grande Boucle
  5. « Sébastien Chavanel chez Europcar », sur velochrono.fr, (consulté le 16 octobre 2010)
  6. Alexandre Mignot, « Seb. Chavanel : "Protéger Gaudin" », sur cyclismactu.net,
  7. Julie Dremière, « Sébastien Chavanel : "Ne pas décevoir Nacer" », sur cyclismactu.net,
  8. Sébastien Chavanel dit stop
  9. « Classement ProTour 2006 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  10. « Classement ProTour au 20 septembre 2008 », sur http://www.memoire-du-cyclisme.eu/, (consulté le 6 avril 2013)
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :