Sébastien Bordeleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bordeleau.
Photographie couleur d'un tir de penalty
Bordeleau en train de tirer un penalty à Adam Munro avec Berne.

Sébastien Bordeleau (né le à Vancouver, Colombie-Britannique) est un joueur de hockey sur glace professionnel franco-canadien[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

En 1991, il commence sa carrière avec les Olympiques de Hull dans la LHJMQ. Il est choisi en 1993 au cours du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey par les Canadiens de Montréal en 3e ronde, en 73e position. Les Olympiques ont remporté la Coupe du Président en 1995. La saison suivante, il passe professionnel avec les Canadiens de Fredericton de la Ligue américaine de hockey et débute avec le CH dans la LNH. Le , il est échangé aux Predators de Nashville en retour de considérations futures. Bordeleau dispute 256 matchs en NHL (37 buts et 61 assists) entre 1995 et 2002 avec Montréal, les Predators de Nashville, le Wild du Minnesota et les Coyotes de Phoenix, le tout entrecoupé de piges en Ligue américaine de hockey. L’exercice 1998/99 à Nashville sera sa meilleure saison avec 16 buts et 24 assistances en 72 matchs. Le 25 avril 1999, Sean O'Donnell, d’une vilaine charge, lui fracture les cervicales. Le défenseur des Kings de Los Angeles est suspendu deux matchs pour cette agression. Bordeleau, lui, manque neuf mois de compétition. À son retour, une déchirure à l’aine et à l’abdomen qui le tient cinq mois éloigné des patinoires. Entre 2000 et 2002, il visite six clubs de LNH et de LAH.

En Suisse[modifier | modifier le code]

Entre 2002 et 2009, Bordeleau dispute sept saisons avec le CP Berne, compilant le total de 141 buts et 205 assistances en 339 matchs. Joueur le plus pénalisé de LNA lors de son premier championnat helvétique (2002/03), il termine meilleur buteur des play-off 2004 avec 10 buts en 14 matchs, des séries bouclées par un titre national, son seul sacre décroché à Berne. Il effectuera sa plus belle saison en 2003/2004 avec 28 filets et 35 passes en 51 sorties lors de la campagne 2003/04 (saison régulière et play-off).

En 2009, il rejoint le HC Bienne jusqu'à la fin de sa carrière en 2013

En équipe de France[modifier | modifier le code]

Bordeleau doit sa nationalité française à son père Paulin. Pour prétendre défendre la France sur la scène mondiale, il a dû prouver à l’IIHF qu’il a passé plusieurs saisons dans le hockey français. L’évocation de ses classes juniors à Megève, entre 7 et 14 ans, a suffi aux yeux de la Fédération internationale. Tricolore depuis 2004, Bordeleau a participé aux Mondiaux 2004 à Prague et 2008 à Québec, ainsi qu’aux tournois de qualification pré olympique 2005 et 2009 avec l’équipe de France. Meilleur compteur des Bleus aux championnats du monde 2008, il a grandement contribué à leur maintien parmi l’élite mondiale. Pour des raisons personnelles, il a décliné la sélection pour les Mondiaux 2009 à Berne.

Parenté dans le sport[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Paulin Bordeleau ancien joueur de la LNH. Il a évolué dans la Ligue Magnus et a obtenu la nationalité française.

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[1],[2],[3]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1991-1992 Olympiques de Hull LHJMQ 62 26 32 58 91 - - - - -
1992-1993 Olympiques de Hull LHJMQ 60 18 39 57 95 - - - - -
1993-1994 Olympiques de Hull LHJMQ 60 26 57 83 147 - - - - -
1994-1995 Olympiques de Hull LHJMQ 68 52 76 128 142 18 13 19 32 25
1994-1995 Canadiens de Fredericton LAH - - - - - 1 0 0 0 0
1995-1996 Canadiens de Montréal LNH 4 0 0 0 0 - - - - -
1995-1996 Canadiens de Fredericton LAH 43 17 29 46 68 7 0 2 2 8
1996-1997 Canadiens de Montréal LNH 28 2 9 11 2 - - - - -
1996-1997 Canadiens de Fredericton LAH 33 17 21 38 50 - - - - -
1997-1998 Canadiens de Montréal LNH 53 6 8 14 36 5 0 0 0 2
1998-1999 Predators de Nashville LNH 72 16 24 40 6 - - - - -
1999-2000 Predators de Nashville LNH 60 10 13 23 30 - - - - -
2000-2001 Predators de Nashville LNH 14 2 3 5 14 - - - - -
2000-2001 IceCats de Worcester LAH 2 0 2 2 9 11 1 7 8 23
2001-2002 Wild du Minnesota LNH 14 1 4 5 8 - - - - -
Coyotes de Phoenix LNH 6 0 0 0 2 - - - - -
2001-2002 Aeros de Houston LAH 16 4 7 11 23 - - - - -
Falcons de Springfield LAH 34 9 10 19 54 - - - - -
2002-2003 CP Berne LNA 41 21 27 48 158 13 4 3 7 10
2003-2004 CP Berne LNA 37 18 31 49 52 14 10 4 14 14
2004-2005 CP Berne LNA 41 11 19 30 83 11 3 6 9 8
2005-2006 CP Berne LNA 44 24 30 54 56 4 3 5 8 6
2006-2007 CP Berne LNA 41 15 29 44 48 4 2 1 3 0
2007-2008 CP Berne LNA 48 22 25 47 40 6 3 2 5 2
2008-2009 CP Berne LNA 32 6 20 26 20 3 0 1 1 0
2009-2010 HC Bienne LNA 47 19 21 40 48 11 5 4 9 31[Note 1]
2010-2011 HC Bienne LNA 22 5 11 16 39 2 0 0 0 0[Note 1]
2011-2012 HC Bienne LNA 42 15 14 29 22 5 0 3 3 2
Totaux LNH 251 37 61 98 98 5 0 0 0 2
Totaux LAH 128 49 70 118 204 19 1 9 10 31
Totaux LNA 395 156 227 383 566 73 30 29 59 71
Totaux LHJMQ 250 122 204 326 475 50 2 44 66 94

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2004 France CM 5 0 0 0 4 -3 16e
2005 France Qualification olympique 3 2 2 4 6 +1 3e/4 du groupe C du tour qualificatif
2008 France CM 5 2 4 6 6 -2 14e
2009 France Qualification olympique 3 1 0 1 0 -1 4e/4 du groupe C du tour qualificatif

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Les statistiques des séries éliminatoires des saisons 2009-2010 et 2010-2011 concernent la lutte contre la relégation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Sébastien Bordeleau profile », sur Eurohockey.com (consulté le 1er juin 2012).
  2. (en) « Sébastien Bordeleau hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.
  3. (en) « Sébastien Bordeleau profile », sur eliteprospects.com (consulté le 1er juin 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]