Rue des Orteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

20e arrt
Rue des Orteaux
Image illustrative de l’article Rue des Orteaux
Rue des Orteaux vue du boulevard Davout.
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Charonne
Début 36, rue de Bagnolet
Fin 97, boulevard Davout
Morphologie
Longueur 880 m
Largeur 15 m
Historique
Création 1720
Dénomination 1869
Ancien nom Avenue de Madame
Rue de Madame
Géocodification
Ville de Paris 6878
DGI 6958
Géolocalisation sur la carte : 20e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 20e arrondissement de Paris)
Rue des Orteaux
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Orteaux
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue des Orteaux est une voie située dans le quartier de Charonne du 20e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle est desservie à quelque distance par la ligne (M)(2) à la station Alexandre Dumas et par la ligne 9 à la station maraichers et par les lignes de bus RATP 26 64 à l'arrêt Orteaux.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte ce nom en référence à un lieu-dit, « Horteaux », du mot latin hortus, signifiant « jardin » et qui indique bien ce que ce secteur était autrefois[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Vers 1720 par Françoise-Marie de Bourbon, duchesse d'Orléans, épouse de Philippe d'Orléans et fille de Louis XIV et de Madame de Montespan fait planter au milieu des vignes de Charonne une allée bordée d'une double rangée d'arbres afin de relier Paris à son château de Bagnolet dont l’immense propriété représentait une grande partie de ce qui est devenu le sud du 20e arrondissement.

Cette allée, de l'ancienne commune de Charonne est tracée sur le plan de Roussel en 1730 et est appelée « avenue Madame ». Après le morcellement du domaine du château de Bagnolet en 1769, cette allée devenue un simple chemin prend alors le nom de « rue de Madame »[2].

Charonne étant rattachée à Paris par la loi du , la voie est classée dans la voirie parisienne par décret du [3]. Une rue Madame existant dans le 6e arrondissement de Paris, elle prend son nom actuel par un arrêté préfectoral en date du [4].

Le , le poste de police situé à l'angle de la rue des Orteaux et de la rue des Haies est attaqué par les forces allemandes, qui tueront deux gardiens de la paix.

Elle a été inscrite dans le Grand projet de renouvellement urbain (GPRU) de la ZAC Saint-Blaise.

En 2010, la rue des Orteaux est réputée pour être minée par l'insécurité[5].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Cette rue a été connue au début du XXe siècle pour sa bande d'Apaches dont le chef était très lié à Casque d'or, ce qui a occasionné des règlements de compte sanglants avec une bande rivale de Belleville. La police s'en mêla et les principaux chefs des deux bandes finirent aux travaux forcés au bagne de Cayenne.[réf. nécessaire]

Désormais, le poste de police est fermé pour des raisons inconnues.

Néanmoins, on trouve dans cette rue de nombreux commerces tels que des cafés, des friperies et des librairies[6].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 205.
  2. [http://www.parisrues.com/rues20/paris-20-rue-des-orteaux.html « Les rues de Paris | rue des Orteaux | 20�me arrondissement »], sur www.parisrues.com (consulté le 1er décembre 2019)
  3. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), (lire en ligne), « Classement de rues dans la zone annexée à Paris », p. 343.
  4. Arrêté préfectoral du 3 septembre 1869, op. cit., p. 391 [lire en ligne].
  5. Le 12 juillet 2010 à 07h00, « L'impasse des Orteaux minée par l'insécurité », sur leparisien.fr, (consulté le 1er décembre 2019)
  6. Pages jaunes, « Rue des Orteaux », sur pagesjaunes.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]