Rue de la Tour-des-Dames

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

9e arrt
Rue de la Tour-des-Dames
Image illustrative de l’article Rue de la Tour-des-Dames
Vue en direction de l'est.
Situation
Arrondissement 9e
Quartier Chaussée-d'Antin
Début 7, rue de La Rochefoucauld
Fin 12, rue Blanche
Historique
Ancien nom Ruelle Baudin
Rue Baudin

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Tour-des-Dames
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de la Tour-des-Dames est une rue du 9e arrondissement de Paris. Elle relie la rue Blanche et la rue de La Rochefoucauld.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par la station de métro Trinité - d'Estienne d'Orves.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Dès 1494, il est question d'un « moulin aux Dames », supposé être construit en 1320 et situé en cet endroit. Sur le plan de Turgot, une tour est figurée sur cet emplacement : elle était située à l'angle de la rue de La Rochefoucauld. Cette tour, qui appartenait aux « dames », les abbesses de Montmartre, existait encore en 1821, et se trouvait alors dans l'hôtel Lestapis[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue provient d'une très ancienne ruelle du village des Porcherons conduisant, jadis, de la rue Blanche à un moulin à vent appartenant à l'abbaye des Dames de Montmartre et est tracée sur le plan de Lacaille de 1714.

Vers 1760, elle est appelée « ruelle Baudin » puis « rue Baudin » et figure sur le plan de Deharme de 1763 avant d'apparaitre sous le nom de « rue de la Tour-des-Dames » sur le plan de Verniquet de 1789.

Cette rue fut à la fin du Premier Empire et sous la Restauration le centre du quartier appelé Nouvelle Athènes.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs célèbres comédiens ont habité dans la rue[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Dumolin, Notes sur l'abbaye de Montmartre, Société de l'histoire de Paris, 1932.
  2. a et b Alain Rustenholz, Les Traversées de Paris, Evreux, Parigramme, , 647 p. (ISBN 2-84096-400-7).
  3. « Rues Pigalle, La Rochefoucault, de la Tour-des-Dames », www.paris-pittoresque.com.
  4. Cf. Paris, archives municipales, inv. RES/A1513/7.

Bibliographie[modifier | modifier le code]