Rue Gaillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
2e arrt
Rue Gaillon
Situation
Arrondissement 2e
Quartier Gaillon
Début 28 avenue de l'Opéra
Fin 35 rue Saint-Augustin
Morphologie
Longueur 127 m
Largeur 12 m
Historique
Dénomination 1578
Géocodification
Ville de Paris 3922
DGI 3916

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Gaillon

La rue Gaillon est une voie du 2e arrondissement de Paris, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La rue Gaillon est une voie publique située dans le 2e arrondissement de Paris. Elle débute au 28 avenue de l'Opéra et se termine au 35 rue Saint-Augustin.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle doit sa dénomination en raison de l'hôtel Gaillon, remplacé depuis par l'église Saint-Roch.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1495 cette voie était appelée ruelle Michaut-Riegnaut puis en 1525 rue Michaut-Regnaut, en raison d'un voiturier qui y possédait une grande maison et un jardin.

En 1678 elle prend son nom actuel. A cette époque, elle prenait naissance sous ce nom à la rue Saint-Honoré, et aboutissait à la porte Gaillon, qui était située près de l'endroit où est maintenant le boulevard des Italiens, en face de la rue de la Michodière.

En 1700, cette porte fut abattue, et l'on supprima, en vertu d'un arrêt du Conseil du 3 juillet 1703, une partie de la rue Gaillon, qui ne s'étendit plus dès lors que jusqu'à la rue Neuve-Saint-Augustin.

La partie entre la rue Saint-Honoré et la rue Neuve-des-Petits-Champs prit, au XVIIe siècle, le nom de rue de Lorges, en raison de l'hôtel de Lorges qui était situé au coin nord-est de cette rue et de la rue Neuve-Saint-Augustin, et ensuite celui de rue Neuve-Saint-Roch, parce que l'église Saint-Roch y est située. En 1630 une partie de la rue Gaillon est détachée pour former la rue Saint-Roch.

Elle a porté pendant la Révolution le nom de rue de la Montagne.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • no 18 : Franz Reichelt (1878-1912) y résida, dans un immeuble qui n'existe plus. Il y fit des essais de son costume-parachute, en le lançant dans la cour depuis les étages. Il se tuera en l'expérimentant avec un saut du premier étage de la tour Eiffel le 4 février 1912.
  • no 18 : restaurant Drouant ;
  • Claude Douet (Vichy, le 9 novembre 1698 - Paris, 14 avril 1778), fermier général de 1756 à 1778, avait un domicile dans cette rue. Il a participé comme ses 64 autres confrères aux frais de l'édition dite des Fermiers généraux des Fables de Jean de La Fontaine par Barbou en 1762. (non localisé)

Notes et références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]