Drouant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Drouant.
Drouant
Image illustrative de l'article Drouant
Le Drouant aujourd'hui
Présentation
Coordonnées 48° 52′ 08″ N 2° 20′ 04″ E / 48.8687752, 2.334391448° 52′ 08″ Nord 2° 20′ 04″ Est / 48.8687752, 2.3343914
Pays Drapeau de la France France
Ville Paris 75002
Adresse 16-18, place Gaillon
Fondation 1880 par Charles Drouant
Site web http://www.drouant.com/
Informations
Chef cuisinier Antoine Westermann et Antony Clemot
Type de cuisine Cuisine française à la façon du chef 3 étoiles
Critique Prix Goncourt & Prix Renaudot

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Drouant
Drouant
Géolocalisation sur la carte : France/Paris
Drouant
Drouant

Drouant est un célèbre grand restaurant parisien fondé en 1880 par Charles Drouant. Il est situé au 16-18, place Gaillon dans le 2e arrondissement dans le quartier de l'Opéra Garnier. Le restaurant Drouant accueille mensuellement (le premier mardi de chaque mois[1]) depuis 1914 les jurés du prix Goncourt et depuis 1926 ceux du prix Renaudot.

Les cuisines du restaurant sont aujourd'hui dirigées par le chef Antoine Westermann.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Drouant en 1956.

Le bar-tabac fondé par l'Alsacien Charles Drouant en 1880 devient au tournant du siècle un lieu prisé de la société parisienne pour la dégustation d'huîtres qu'il fait venir chaque semaine de chez son beau-frère, ostréiculteur breton. C'est son fils Jean Drouant qui prendra la succession en 1914, puis le neveu de ce dernier, prénommé également Jean Drouant de 1946 à 1976[2]. Ce dernier laissera son nom à l'école hôtelière située rue Médéric à Paris, l'École hôtelière de Paris- Jean Drouant, qui s'appelle désormais le lycée des métiers de l'hôtellerie Jean-Drouant.

Il décide en 1976 de vendre le restaurant avec le nom à Robert Pascal qui est entré chez Drouant comme commis et y a travaillé pendant 40 ans. Puis le restaurant Drouant change plusieurs fois de main entre 1986 et 2006. Grâce au chef Louis Grondard le Drouant reçoit une, puis deux étoiles, entre 1988 et 2005.

En 2006, le chef alsacien 3 étoiles Antoine Westermann, compatriote et parent de la famille Drouant, devient le nouveau chef et propriétaire du lieu, qui devient le « Drouant par Antoine Westermann »[3],[4].

Le restaurant[modifier | modifier le code]

La cuisine[modifier | modifier le code]

Antoine Westermann veille à la pérennité des lieux dans un souci de continuité avec la grande tradition d'une cuisine bourgeoise française à sa façon. Il met la tradition des hors-d'œuvres à l'honneur ainsi que la cuisine des produits dans leur pleine saison[5].

C'est à Antony Clemot qu'Antoine Westermann a confié les cuisines et la direction du restaurant. Intraitable sur le produit, précis dans ses accords, ce jeune chef perpétue l'esprit classique qui symbolise la culture de chez Drouant.

Quelques recettes emblématiques[modifier | modifier le code]

Le décor[modifier | modifier le code]

Coté décoration, les salons privatifs dans les étages sont toujours là et la salle du rez-de-chaussée s'est dotée d'un décor clair et gracieux dans un esprit néo-classique réalisé par l'architecte Pascal Desprez.

Pour commémorer les 100 ans du prestigieux prix Goncourt, les murs arborent depuis 2014, une citation gourmande de chacun des 10 membres actuels du jury présidé par Bernard Pivot[7].

Les prix littéraires[modifier | modifier le code]

Les jurés des deux prix (Goncourt et Renaudot), une fois élus, disposent d'un couvert à vie chez Drouant.

Le Goncourt[modifier | modifier le code]

Le salon Goncourt au Drouant.

Fondé en 1903 par Edmond de Goncourt, l'académie Goncourt regroupe dix membres à vie qui se réunissent, depuis le , tous les premiers mardis du mois dans le salon du premier étage de Drouant (nommé salon Goncourt) pour discuter de l'actualité littéraire. À la rentrée, le jury Goncourt annonce une première puis une deuxième sélection de livres, et décide lors d'un déjeuner et d'un vote au début novembre le lauréat du prix Goncourt de l'année. Tout le processus se déroule dans le salon Goncourt du restaurant.

Les dix membres de l'académie Goncourt sont cooptés par les autres membres et désignés à vie. Ils sont bénévoles, hormis le couvert qui leur est assuré chez Drouant.

Les membres[modifier | modifier le code]

Le Renaudot[modifier | modifier le code]

Le salon Renaudot au Drouant.

En 1926, dans l'attente des résultats, des écrivains décident de créer un prix supplémentaire dans les mêmes conditions de lieux que le Goncourt, le prix Renaudot. Outre le prix principal, le jury décerne chaque année, depuis 2003, un prix Renaudot de l'essai et, depuis 2009, un prix Renaudot du livre de poche. Il existe également depuis 1992 un prix Renaudot des lycéens.

Les membres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]