Roulier (métier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roulier et Voiturier.
roulier
Appellation
voiturier par terre[1], voiturier, pailleux
Perspectives professionnelles

Le roulier Écouter également appelé voiturier (ancien métier) est un transporteur de produits, de marchandises ou de personnes.

Historique[modifier | modifier le code]

Une annonce pour un voiturier

Le roulier, le plus souvent propriétaire de son véhicule, faisait du transport de marchandises, de divers produits ou de personnes avec un chariot, une charrette, une voiture, une carriole, une roulotte, un fourgon, voire une diligence, tiré par un ou plusieurs chevaux.

Selon les régions, le roulier est appelé voiturier par terre[1] ou simplement voiturier.

Le roulier est l'ancêtre du « routier » qui, de nos jours, conduit un camion.

En 1395, le corps des voituriers est créé à Paris. Ces voituriers sont chargés d'enlever, dans des tombereaux, les immondices de Paris et de les conduire aux différentes voiries placées hors des portes de la ville[2].

Autres noms[modifier | modifier le code]

sur le relais de poste on peut lire diligence de Toulouse à Caraman et Capoul Aubergiste loge à pieds.
lithographie du faubourg Saint-Étienne dans les années 1840, par Eugène de Malbos
  • Pailleux : qui transporte et vend de la paille.
  • Voiturier, Voiturier par terre, Voiturier par eau

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Paul Reymond, Dictionnaire des vieux métiers, éditions Brocéliande
  1. a et b Il existait également le métier de voiturier par eau.
  2. Cours d'hygiène fait à la Faculté de médecine de Paris par Louis Fleury page 378