Rudolf Kundera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rudolf (Rodolph) Kundera
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance

Brno - Tuřany Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès
(à 93 ans)
Cassis
Nom de naissance
Rudolf Kundera
Nationalité
Drapeau de la Tchécoslovaquie Drapeau de la France
Activité
peinture
Formation
Œuvres réputées
Natures mortes, portraits, paysages, ports, plumes, lavis et sanguines

Rudolf Kundera (parfois connu comme Rodolph(e) Kundera) est un peintre tchèque, né à Brno en Moravie, le installé en France depuis 1939, mort le à l'âge de 93 ans à Cassis (Bouches-du-Rhône).

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, maître-teinturier, est décédé quand il était encore bébé, et c'est sa mère qui lui a transmis ses goûts artistiques. C'est à l'initiative d'Alfons Mucha qu'il part, en 1930, étudier la peinture à l'Académie des beaux-arts de Prague où il obtient son diplôme en 1936[1].

Il obtient ensuite une bourse pour Rome, ou il crée toute une série de tableaux pour les églises, ainsi que des paysages et des portraits.

Il acquiert une notoriété importante et devient notamment l'ami de Bohuslav Martinů.

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, il se réfugie à Paris. Il se lie d'amitié avec des Français, dont l'écrivain Claude Mauriac et le poète Paul Valéry. Pour fuir l'occupation il quitte Paris, par Nantes et Toulouse il gagne le Midi de la France. Il sera reçu par la Comtesse Lily Pastré à Marseille, qui héberge de nombreux artistes. Il s'engage dans la Résistance et continue à peindre.

Peintre réaliste, il est surtout réputé comme coloriste, avec une personnalité affirmée.

Famille[modifier | modifier le code]

En 1950, il épouse Maud Blankenburg, de nationalité néerlandaise, ils auront deux filles, Dagmar et Nathalie. En 1964, il épouse en secondes noces Claude Favel, de cette union, il eut deux fils, Yvan et Stefan, décédés tragiquement à l'âge de 7 et 11 ans dans un accident de voiture en Décembre 1975 à Brno.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Paysages de Provence, scènes folkloriques de Moravie, tableaux inspirés par le cirque, ou encore portraits de nombreuses personnalités de son temps[2] ont été présentés dans une cinquantaine d'expositions dans plusieurs pays européens et aux États-Unis avant d'être disséminés dans de nombreuses galeries et collections privées. Outre celles-ci, ses tableaux sont dans deux musées de Marseille : le Musée Cantini et le Musée des Beaux-Arts[3]

Ce n'est que 47 ans après son départ de Tchécoslovaquie qu'il peut, enfin, exposer ses tableaux à Brno. En 1996, le Tchèque de Marseille[4] a l'occasion tant attendue de montrer son travail aux habitants de la ville de son enfance dans une vaste rétrospective à l'occasion de laquelle il reçoit de titre de citoyen d’honneur de la ville de Brno.

Il était membre correspondant de l'Académie de Marseille.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aline Gaborit, et al., Rudolf Kundera - Rétrospective : son œuvre peinte, Éditions de l'Aube, 1991, (ISBN 2876780925)
  • Ludvík Kundera, Luděk Zahradníček, Rudolf Kundera - Čech z Marseille, [1], Moravské zemské muzeum, 1996, (ISBN 978-80-7028085-0)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]