Rose Chelimo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rose Chelimo
Rose Chelimo Rio 2016b.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (28 ans)
KenyaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité

Rose Chelimo (née le 12 juillet 1989 au Kenya) est une athlète naturalisée kenyane bahreïnie, spécialiste des courses de fond et de marathon.

Parcours[modifier | modifier le code]

Rose Chelimo commence à participer aux courses professionnelles européennes en 2010. En France, cette année-là, elle est présente au Paris-Versailles puis remporte les 20 km de Paris et le Marathon de Nancy. Les années suivantes, elle est remarquée dans les avant-postes en 2012, rate sa saison 2013, et revient en force en 2014. En France, elle gagne ainsi le demi-marathon du lac d'Annecy, le demi-marathon Auray-Vannes, les 20 km de Paris à nouveau, et le demi-marathon de Reims, Reims à toutes jambes[1],[2]. En 2015, elle remporte notamment le semi-marathon de Lisbonne[1].

Après une autre victoire, au semi-marathon de České Budějovice[3], elle obtient la citoyenneté bahreïnie, un choix justifié notamment par de meilleures conditions d’entraînements et de vie, et effectué aussi par Eunice Kirwa ou encore Ruth Jebet[4], et intervient désormais en compétition sous les couleurs de ce pays[1].

Elle remporte le marathon lors des Championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres, devant Edna Kiplagat[5],[6], après avoir été 8e lors du marathon des Jeux olympiques d'été de 2016[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Rose Chelimo », sur arrs.net (Association of Road Racing Statisticians)
  2. (en) Pierre-Jean Vazel, « Kenyan sweep honours in Auray-Vannes race », Association internationale des fédérations d'athlétisme,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Favourites Cheroben and Chelimo triumph at the Ceske Budejovice Half Marathon », Association internationale des fédérations d'athlétisme,
  4. Ghalia Kadiri, « L’exode des athlètes africains vers Bahreïn », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Rédaction du Monde et AFP, « Mondiaux d’athlétisme : le marathon pour le Kényan Kirui et Rose Chelimo, Lavillenie et Mekhissi en finale », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. AFP, « Athlétisme: la Bahreïnie Rose Chelimo sacrée sur marathon », Le Point,‎ (lire en ligne)
  7. « Le marathon des Mondiaux de Londres dominé par Rose Chelimo », L'Équipe,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]