Roberto Tricella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Roberto Tricella
Image illustrative de l’article Roberto Tricella
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (59 ans)
Lieu Cernusco sul Naviglio (Italie)
Taille 1,83 m (6 0)[1]
Période pro. 19771992
Poste Défenseur & libéro
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : Italie Inter
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1977-1979Drapeau : Italie Inter5 (0)
1979-1987Drapeau : Italie Hellas Vérone255 (3)
1987-1990Drapeau : Italie Juventus114 (2)
1990-1992Drapeau : Italie Bologne23 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1984-1987Drapeau : Italie Italie11 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Roberto Tricella (né le à Cernusco sul Naviglio en Lombardie) est un joueur de football international italien, qui évoluait au poste de défenseur ou de libéro.

Biographie[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Formé par le grand club de sa province natale de l'Inter, c'est avec le club milanais qu'il fait ses grands débuts en Serie A à pas encore 20 ans le lors d'un nul 1-1 contre le Genoa.

Après deux saisons passées avec la première équipe nerazzurra, il ne joue que cinq matchs en championnats (bien qu'ayant remporté la coupe d'Italie en 1977-78), et décide alors de quitter son club formateur pour rejoindre l'Hellas Verona en Serie B.

En 1981 arrive Osvaldo Bagnoli comme nouvel entraîneur, et commence alors une période positive pour Tricella, devenu titulaire indiscutable et même capitaine de l'effectif, réussissant même l'exploit de remporter le premier titre du club avec le scudetto de la saison 1984-85.

En 1987, il est finalement acheté par la Juventus pour la somme de 4,5 milliards de lires[2] pour prétendre au poste de Gaetano Scirea[2], vieillissant.
Il dispute son premier match avec la Vielle Dame en coupe le lors d'un succès 3-0 contre Lecce. L'équipe bianconera arrive à la décevante 6e place en championnat et atteint les 16e-de-finale de la Coupe UEFA. La saison suivante, il est souvent titulaire mais l'équipe ne remporte toujours rien avec une 4e place finale. Le premier succès juventino arrive finalement lors de la saison 1989-1990 lorsque le club remporte finalement le doublé Coppa Italia (la seconde de la carrière de Tricella) Coupe UEFA.

À la fin de la saison, il quitte Turin (après au total 2 buts inscrits en 114 matchs, dont 80 en Serie A) pour un dernier challenge, Bologne. Après cette dernière expérience, il décide de mettre un terme à sa carrière.

Après la fin de sa carrière de joueur, il quitte complètement le monde du football, et repart dans sa province natale pour travailler dans le secteur immobilier[3].

Sélection[modifier | modifier le code]

Tricella possède au total 11 sélections sous le maillot de l'équipe d'Italie, surtout des matchs amicaux (l'Italie, championne du monde en titre, n'avait à l'époque pas besoin de jouer des matchs de qualifications pour le mondial).

Sa première sélection a lieu le lors d'une victoire 2-0 contre la Pologne. Il est ensuite sélectionné par Enzo Bearzot dans l'effectif de la Nazionale pour disputer au mondial au Mexique en 1986, mais n'entre pas une seule fois en jeu au cours de la compétition, barré par Gaetano Scirea.

Sous l'ère Azeglio Vicini, Tricella ne rentre pas dans les plans du sélectionneur, cette fois barré par Franco Baresi. En 1987, il a toutefois l'occasion de remplacer le libéro rossonero, blessé[4], lors de cinq matchs:

Au retour de Baresi de blessure, il ne réussira plus à s'imposer en sélection.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Inter Milan
 
Drapeau : Italie Hellas Vérone
 
Drapeau : Italie Juventus

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Calciatori ‒ La raccolta completa Panini 1961-2012, Panini, 28 mai 2012, Vol. 4 (1987-1988), page 39.
  2. a et b Calciatori ‒ La raccolta completa Panini 1961-2012, Panini, 28 mai 2012, Vol. 4 (1987-1988), page 10.
  3. (it) Intervista a Roberto Tricella riportata dal blog BondolaSmarsa
  4. (it) site "Archivio di Repubblica" — BARESI RESTA FUORI?.
  5. (it) site "Italia 1910" — Germania Ovest - Italia: 0 - 0, 18/04/1987, URL consulté le 30 juin 2012.
  6. (it) site "Italia 1910" — Norvegia - Italia: 0 - 0, 28/05/1987, URL consulté le 30 juin 2012.
  7. (it) site "Italia 1910" — Svezia - Italia: 1 - 0, 03/06/1987, URL consulté le 30 juin 2012
  8. (it) site "Italia 1910" — Italia - Argentina: 3 - 1, 10/06/1987, URL consulté le 30 juin 2012.
  9. (it) site "Italia 1910" — Italia - Jugoslavia: 1 - 0, 23/09/1987, URL consulté le 30 juin 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]