Robert Gelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Robert Gelli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Directeur des services judiciaires de la principauté de Monaco (d)
depuis le
Président
Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués
depuis le
Catherine Pignon (d)
Procureur général
Cour d'appel d'Aix-en-Provence
-
Jean-Marie Huet (d)
Directeur des affaires criminelles et des grâces
-
Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nîmes (d)
-
Bertrand de Loze (d)
Laure Beccuau (d)
Conseiller d'État (Monaco) (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions

Robert Gelli, né le à Marseille, est un magistrat français.

Il est le directeur des services judiciaires de Monaco depuis fin 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait son service militaire avec François Hollande[1], il prend ses fonctions à sa sortie de l'École nationale de la magistrature en 1978[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est d'abord nommé substitut du procureur à Gap[3] puis à Marseille où il devient premier substitut du procureur[3]. En 1992, il est nommé à Aix-en-Provence comme procureur de la République adjoint[2]. À ce poste, il est notamment amené à gérer la prise d'otages du vol 8969 Air France par le Groupe Islamique Armé durant la Noël de 1994[3].

Il est membre du cabinet de Lionel Jospin à Matignon entre 1997 et 2001 comme conseiller Justice[4],[5]. En , Robert Gelli est nommé procureur de la République du tribunal de grande instance de Nîmes[6].

En 2011, il devient président de la conférence nationale des procureurs de la République, poste qu'il conserve jusqu'en 2014[3]. En , il est nommé procureur de la République de Nanterre, l’une des principales juridictions de France, succédant à Philippe Courroye[4],[7].

Du au , il occupe le poste de directeur des affaires criminelles et des grâces[8] du ministère de la Justice. En fin de mandat, il est l'objet d'une controverse qu'il dénonce farouchement[9],[10].

Il est nommé, à compter du , procureur général près la cour d'appel d'Aix-en-Provence[11].

Il a été décrit comme « un proche de François Hollande »[12].

Il devient directeur des services judiciaires (équivalent d'un garde des Sceaux) de Monaco le [13]. Il n'y avait pas eu de Français à ce poste depuis 2005[14].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marc Leclerc, « L'ex-procureur qui a poursuivi François Fillon sème le doute », sur lefigaro.fr, .
  2. a et b Biography, International Association of Prosecutors
  3. a b c et d Biographie, International Association of Prosecutors
  4. a et b Robert Gelli, un magistrat d’expérience pour un tribunal sensible, Pascal Charrier, La Croix, 10 décembre 2012
  5. Le procureur Robert Gelli s'installe au tribunal de Nanterre, Midi Libre, 10 décembre 2012
  6. Décret du 21 décembre 2001 portant nomination (magistrature)
  7. « Robert Gelli, le nouveau procureur, clôt l'ère Courroye », sur leparisien.fr,
  8. Décret du 11 septembre 2014, JORF no 211 du 12 septembre 2014, texte no 36, NOR JUSA1421034D.
  9. Emmanuel Fansten, « Cabinet noir : la contre-attaque d’un haut magistrat », sur liberation.fr,
  10. « "Cabinet noir" : l'ancien procureur nîmois Robert Gelli réplique à Fillon », sur midilibre.fr,
  11. Décret du 31 mars 2017 portant nomination (magistrature) (lire en ligne)
  12. Un livre accuse François Hollande de basses manœuvres pour détruire ses adversaires politiques, lesinrocks.com, 22 mars 2017
  13. https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-ex-procureur-general-d-aix-prend-ses-fonctions-de-garde-des-sceaux-de-monaco-20191021
  14. Aix-en-Provence : le procureur général près la cour d'appel nommé garde des sceaux à Monaco, 24 septembre 2019, france3-regions.francetvinfo.fr
  15. Décret du 11 novembre 2010 portant promotion et nomination, JORF no 264 du 14 novembre 2010
  16. Décret du 12 juillet 2013 portant promotion et nomination, JORF no 162 du 14 juillet 2013
  17. Décret du 15 novembre 2018 portant promotion et nomination, JORF no 265 du 16 novembre 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]