Hermann Bahr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Herman Baar.
Hermann Bahr
Description de cette image, également commentée ci-après
Hermann Bahr en février 1891.
Naissance
Linz
Décès (à 70 ans)
Munich

Hermann Bahr, né à Linz le et mort à Munich le , est un écrivain autrichien très en vogue dans les années 1900, notamment comme initiateur du mouvement Jeune Vienne. Il est souvent cité dans les milieux politiques, littéraires, philosophiques, théâtraux, etc. Il a été notamment critiqué par Karl Kraus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hermann Bahr par Emil Orlik (1904).

De 1884 à 1888 il vit à Berlin et rencontre les courants naturalistes. Puis, en 1888-1889 il est à Paris et découvre les antinaturalistes. Il publie alors, en Allemagne et en Autriche, des articles relatifs au symbolisme[1].

Hermann Bahr fonda avec Isidor Singer et Heinrich Kanner le journal Die Zeit en 1894 et fut membre de la rédaction de la revue Ver sacrum.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il fut l'époux de la soprano wagnérienne Anna Bahr-Mildenburg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Cassou (dir.), Encyclopédie du symbolisme, Paris, Aimery Somogy292, , 292 p., p. 258

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Ce monsieur de Linz qui inventa Vienne, Jean Launay traduction, éditions du Rocher, Coll. Anatolia (ISBN 2268056554)

Études[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]