Rhamphosuchus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rhamphosuchus (« le crocodile à bec ») est un genre éteint de tomistominés. Il vivait au Miocène dans ce qui est maintenant le sous-continent indien et on ne le connait que par des ensembles fossiles incomplets, surtout des dents et des crânes.

La seule espèce connue de genre est Rhamphosuchus crassidens.

Taille[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, beaucoup de paléontologues voyaient en lui l'un des plus grands, sinon le plus grand crocodilien ayant jamais vécu, avec une longueur estimée en 1974 entre 15 à 18 mètres[1]. Cependant, une étude de 2001 suggère que l'animal pourrait n'avoir mesuré que 12 mètres de longueur et ne serait donc pas le plus grand crocodilien connu[2]. On connait par un ensemble de fossiles, incomplet également, un autre crocodilien, Purussaurus, qui vivait aussi pendant le Miocène, au Pérou et au Brésil, dont la taille d'environ 12 mètres est comparable à celle de Rhamphosuchus.

Plusieurs autres crocodiliens éteints dépasseraient Rhamphosuchus en longueur, comme Deinosuchus un Alligatoroidea du Crétacé supérieur, Sarcosuchus un pholidosauridé du Crétacé inférieur, Gryposuchus un gavialidé du Miocène et l'étrange planctonivore Mourasuchus (un contemporain de Purussaurus), avec respectivement 12 mètres, 11 à 12 mètres, 10 à 11 mètres et 12 mètres.

Rhamphosuchus crassidens, la seule espèce connue, avait probablement un régime alimentaire de prédateur plus généralisé que les piscivores appartenant aux autres genres de Tomistominae.

Fossile du bout de la mâchoire.

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Heilprin, Angelo (1974). The Geographical and Geological Distribution of Animals: The International Science Series Vol. 57. Ayer Publishing. (ISBN 0-405-05742-3).
  2. (en) Head, J. J. (2001). « Systematics and body size of the gigantic, enigmatic crocodyloid Rhamphosuchus crassidens, and the faunal history of Siwalik Group (Miocene) crocodylians ». Journal of Vertebrate Paleontology 21 (Supplement au N° 3): 59A