Reno Lemaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Reno Lemaire
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Renaud "Reno" Lemaire est un dessinateur français de bande dessinée d'inspiration manga, né le (42 ans) à Montpellier. Il est notamment l'auteur du manga Dreamland.

Selon le Journal de Japon, Reno Lemaire fait figure de précurseur dans la nouvelle mouvance du manga français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Renaud Lemaire est né le à Montpellier[2].

À 7 ans, il envisage d'exercer dans la BD et de raconter des histoires[3]. À l'âge de 16 ans, il s'intéresse au genre du manga. Le trait, les personnages et le format l'ont attiré[3].

Il étudie au lycée du Mas-de-Tesse en section STG. Une fois son baccalauréat obtenu[4], il passe deux ans à l'université Paul-Valéry-Montpellier en licence arts plastiques[5], où il rencontre Salim Kafiz.

Dreamland[modifier | modifier le code]

Création de Dreamland[modifier | modifier le code]

Reno a écrit en même temps le premier et le dernier chapitre de son projet Dreamland[6]. Le tome 1 est publié dans la Shōnen Collection en . Dans une interview, l'auteur explique sa démarche artistique : transformer une peur réelle en une force dans un monde imaginaire. Pour créer les mondes imaginaires de Dreamland, il déclare : « il suffit de regarder autour de nous, de déformer un minimum, d'écouter les gens, de mettre un peu de son vécu, et hop tu sors un royaume bien loufoque. ».

Naissance de Dreamland[modifier | modifier le code]

Le premier contact avec Pika Edition s'est fait grâce au shōnen. En feuilletant Fuli Culi, Lemaire a trouvé le concept original en France et surtout similaire au système japonais[3]. En 2004, après avoir écrit le scénario de Dreamland et dessiné quelques pages, il conclut le contrat avec Pika Édition[7] ; son projet est pré-publié en 2005[7]. Le premier rendez-vous avec Pierre Valls a eu lieu en et le premier volume de Dreamland sort en [3].

Critiques[modifier | modifier le code]

Reno Lemaire explique dans ses interviews qu'il recevait beaucoup de critiques de ses lecteurs disant qu'un manga ne peut pas être dessiné par un auteur non japonais. Selon lui, c'est une réaction normale : « c'est pas une question de nationalité ou d'origine, mais plus une question de qualité du travail. Le public attend une qualité égale si ce n'est supérieure à un japonais; quand celle-ci sera présente, les lecteurs ne feront plus la différence[3] ».

Figurines Tsume[modifier | modifier le code]

Draw battle entre Hiro Mashima et Reno Lemaire, Festival d'Angoulême 2018.

En 2014 Reno Lemaire sort la premiere figurine liée à l'univers de Dreamland, en partenariat avec Tsume, celle du personnage de Terrence, puis celles de Savane et, pour 2019, Sabba.

Reno Lemaire se classe parmi les dix meilleures ventes de manga en France avec les tomes 8, 15, 16, et 17 de Dreamland[8]. Le Reno Lemaire atteint les 10 ans de publications de Dreamland avec le tome 17[9].

Pen Mery Studio[modifier | modifier le code]

Pour faire face aux impératifs du rythme qu'impose le format et le marché du manga, il fonde le Pen Mery Studio avec Salim Kafiz et Romain, dit Roro Lemaire, Simon ou Hutt[10] (du tome 4 au tome 15). Depuis le tome 15, Reno travaille seul[11]. Les autres membres sont :

  • Salim meilleur ami de Reno, et le "navigateur de l’équipage" qui motive et corrige en prenant plus de recul. Il s'occupe également des décors.
  • Romain charpentier qui se charge des décors.
  • Simon est le "matelot" qui s'est occupé de la double page qui présente l'intérieur du château du tome 4 (le père de Nyti), de la caravane de savane ainsi des escaliers de l’hôpital dans la scène où Terrence croise Nyti[12].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Dreamland[modifier | modifier le code]

chez Pika Édition, depuis 2006 :

  1. Feu
  2. Dualité
  3. Chemin(s)
  4. Coma
  5. Voyageurs
  6. Kazinopolis
  7. Attila
  8. Mojo
  9. Tattoo
  10. Symphonia
  11. Worldapart
  12. Fiesta
  13. Retrouvailles
  14. Marshmallow
  15. Guerra
  16. Invasion
  17. Ennemi
  18. Bastonnade
  19. Anus
  20. Trône

Saska[modifier | modifier le code]

C'est un One-shot pré-publié dans le magazine Morning Jump de Shueisha, au Japon. L'histoire parle d'une femme dont le nom n'est pas prononcé (son surnom est Saska) et qui ne peut fermer ses yeux depuis sa naissance, car le monde risque d'être plongé dans les ténèbres par des démons.

Dreamland x Fairy Tail - Songe Spécial: Delirium Fairy[modifier | modifier le code]

Reno Lemaire (l'auteur de Dreamland) a voulu remercier Hiro Mashima pour son travail fourni en ce qui concerne son manga Fairy Tail, et a donc pris l'initiative de lui offrir un cross-over inédit de Dreamland x Fairy Tail qui apparaît dans le tome 18 de Dreamaland. Le chapitre raconte en quelques pages la rencontre des personnages protagonistes entre Fairy Tail et les Lucky Star a Delirium Fairy (référence à Delirium City).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Reno Lemaire, interview d'un pionnier du manga français », sur www.journaldujapon.com (consulté le )
  2. « Dossier Dreamland », sur Manga News] (consulté le )
  3. a b c d et e Reno Lemaire, Dreamland Tome 1, Boulogne, Pika Edition, , 200 p. (ISBN 978-2-8116-0959-7), p. L'interview de Reno, l'auteur de Dreamland
  4. Jérome Diesni, « Reno Lemaire vit à Dreamland », sur 20minutes.fr, (consulté le ) : « Loin du milieu ou d'un cursus artistique, bac STT en poche, Reno Lemaire a construit son propre trait, avec la passion qui l'anime depuis sa première BD, griffonnée à l'âge de 7 ans. »
  5. Jérôme Diesnis, « Reno Lemaire vit à Dreamland », sur 20minutes.fr, (consulté le ) : « Une fois le bac obtenu [...] j’ai tenté de rentrer dans des écoles de dessin [...] les Gobelins, Angoulême, Émile Cohl à Lyon, un truc à Nîmes et en dernier choix [...] la fac à Montpellier, en arts plastiques [...] »
  6. Reno Lemaire, Dreamland, Boulogne, Pika edition (ISBN 978-2-8116-0336-6), fin
  7. a et b « Reno Lemaire, Cursus parcours : "En 2015 faire du manga en France est possible!" », sur FromFrancetoJapan, (consulté le )
  8. Montpellier Agglomération, « La jeune garde artistique : Reno Lemaire », Harmonie, Montpellier, no 280,‎ , p. 25 sur 48 (présentation en ligne, lire en ligne [PDF], consulté le ) (consulté le 13 avril 2018)
  9. « Dreamland, tome 17 : Ennemis Reno Lemaire », sur www.livraddict.com (consulté le )
  10. « Rencontre avec un mangaka made in Montpellier » [PDF], sur www.ot-montpellier.fr (consulté le )
  11. « Zoom sur… Dreamland et le manga français (avec Reno Lemaire) », Ni Geek Ni Nerd,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Reno Lemaire, Dreamland, Boulogne, Pika Edition, 200 p. (ISBN 978-2-8116-1372-3), fin

Annexes[modifier | modifier le code]

Documentation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]