Renaud Czarnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Renaud Czarnes
Renaud Czarnes.jpg
Renaud Czarnes en dédicace en février 2019
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Renaud Czarnes est un dirigeant d’entreprises, écrivain, journaliste, photographe, conseiller politique français[1]. Il a notamment dirigé le service de presse de Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Renaud Czarnes est titulaire d'une maîtrise de lettres modernes de l'université Paris-X Nanterre et diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris.

Il commence sa carrière en 1991 comme chargé d'études économiques au sein de l'Institut de commerce et de la consommation (ICC). En 1994, il devient chargé de mission auprès du directoire du groupe Bayard Presse SA[2],[3].

Journaliste[modifier | modifier le code]

Renaud Czarnes se tourne vers le journalisme en 1996. Passionné de musique et en particulier de jazz, il collabore en tant que pigiste avec les rédactions de Jazzman, Batteur Magazine et Télérama, où il suit la culture, et notamment la musique.

De 1997 à 2000, journaliste au sein du service économique du journal La Croix, il est responsable des rubriques énergie, télécommunications et banque. Il continue à suivre l'actualité musicale jazz[4].

En 2000, il rejoint le quotidien Les Echos où il travaille pour la rubrique industrie, responsable de la rubrique « énergie », en couvrant notamment les grandes actualités du secteur de l’énergie[5],[6],[7] ; puis pour la rubrique culture, comme chef de service adjoint "Les Echos Week-end"[8]. En 2008, il devient journaliste politique[3],[2],[9].

Photographe[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Parallèlement à son activité de journaliste, Renaud Czarnes développe progressivement celle de photographe. À partir de 2005, il illustre régulièrement les articles qu'il écrit de ses propres prises de vue. Il photographie également les concerts auxquels il assiste.

Trois expositions sont issues de ces tirages de photos de concerts :

Conseiller politique et dirigeant d'entreprise[modifier | modifier le code]

En 2012, Renaud Czarnes est nommé conseiller pour la presse au sein du cabinet de Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, puis chef du service de presse et conseiller de ce dernier en 2013[10],[11],[3],[12],[2].

En 2014, Renaud Czarnes rejoint le groupe Dalkia, filiale du groupe EDF spécialisée dans les services énergétiques et la production d’énergie décentralisée, en tant que directeur de la communication et membre du comité exécutif[13],[14],[15].

Il enseigne par ailleurs à Sciences Po depuis 2015, intervenant sur le fonctionnement des médias et les enjeux des relations entre politiques et médias[16].  

En février 2019, il revient sur son expérience en politique[17] et en communication en publiant un Anti-manuel de communication politique aux éditions Kawa[18],[19],[20]

Ecrivain[modifier | modifier le code]

Renaud Czarnes a publié trois ouvrages :

  • Un passant ordinaire, roman qui a bénéficié d'une forte couverture presse lors de sa sortie (Editions Léo Scheer, 2011)[21],[22],[23],[24],[25]
  • Nos amies les lettres, émissions littéraires pour deux à quatre voix, recueil de saynètes comiques destinées au théâtre (Editions Art et Comédie, 2011)
  • Anti-manuel de communication politique, publié aux éditions Kawa en février 2019[1],[18],[19],

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 3 questions à Renaud Czarnes », sur www.whoswho.fr (consulté le 21 février 2019)
  2. a b et c Déborah Paquet, « Renaud Czarnes est nommé directeur de la communication de Dalkia », Actu Environnement,
  3. a b et c « DALKIA : Renaud Czarnes devient directeur de la communication chez Dalkia (Groupe EDF) », Les Echos,
  4. CZARNES Renaud, « L'industrie du disque se concentre », La Croix,
  5. Renaud Czarnes, « Energie : de nombreux obstacles freinent la concurrence en France », Les Echos,
  6. Renaud Czarnes, « Gaz de France sera mis en Bourse début juillet », Les Echos,
  7. Renaud Czarnes, « Energie : feu vert officiel à l'EPR et confirmation du changement de statut d'EDF », Les Echos,
  8. Renaud Czarnes, « Le cercle des poètes ressuscité », Les Echos,
  9. Renaud Czarnes, « François Hollande arrive au pouvoir dans une Europe en crise », Les Echos,
  10. Lucas Armati, « “Petit journal” : le trublion de l'info fait sa mue », Télérama,
  11. « “TRANSHUMANCE DES JOURNALISTES VERS LE POUVOIR », Arrêt Sur Images,
  12. « Guide des Ministères de France - Le nom des décideurs ministériels », Annuairemairie.eu,
  13. Annaïck Lemoigne, « RENAUD CZARNES, DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION DE DALKIA », Stratégies,
  14. « Brand Voices avec Renaud Czarnes de Dalkia », Offre Media,
  15. PIERRE LABERRONDO, « Renaud Czarnes part dans l’industrie », Acteurs Publics,
  16. « Médias, politique et économie : la non-concordance des temps », Sciences-Po.fr
  17. « Les pieds dans la com », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 16 avril 2019)
  18. a et b Pierre-Alain Furbury, « Bienvenue dans l'enfer de la communication politique », sur lesechos.fr, (consulté le 21 février 2019)
  19. a et b « Comment les politiques ratent leur communication », sur LExpress.fr, (consulté le 22 mars 2019)
  20. « Communiquer ou échanger en démocratie », sur L'Humanité, (consulté le 22 mars 2019)
  21. « Un passant ordinaire de Renaud Czarnes », les Echos,
  22. « fip livre ses musiques - un passant ordinaire », FIP,
  23. Elsa Boublil, « Chucho y Camilo », France Inter,
  24. Laurent Poiget, « RENAUD CZARNES - UN PASSANT ORDINAIRE », Citizen jazz,
  25. Pierre Chapdelaine, « la vie fait son œuvre », Conseil régnional d'Ile de France, eté 2011