Dalkia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (janvier 2015).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

La forme de cet article ou de cette section n'est pas encyclopédique et ressemble trop à un catalogue de vente, un dépliant publicitaire ou une offre commerciale (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour aider à le transformer en article neutre et encyclopédique ou discutez-en.

Dalkia Groupe EDF
Image illustrative de l'article Dalkia

Création 1998
Dates clés  : Scission avec Veolia Environnement, Dalkia France rejoint le groupe EDF
Forme juridique Société en commandite par actions[1]
Slogan Dalkia, Producteur d’économies d’énergie
Siège social Drapeau de la France Saint-André-lez-Lille, Nord-Pas-de-Calais (France)
Direction Jean-Michel Mazalérat, PDG
Actionnaires EDF (100 %)
Activité services énergétiques
Société mère EDF
Effectif 12 950 collaborateurs (fin 2015)
Site web http://www.dalkia.fr

Chiffre d’affaires 3,3 milliards d'euros (fin 2015)

Dalkia est une entreprise spécialisée dans les services énergétiques. Anciennement filiale de Veolia Environnement et d'Électricité de France (EDF), Dalkia fait partie à 100% du Groupe EDF depuis le 25 juillet 2014, dont les activités France ont été rachetées par le groupe. Son siège social est situé à Saint-André-lez-Lille, en France.

La société est née en 1998 du rapprochement de Compagnie Générale de Chauffe et Esys Montenay. Son métier est de répondre aux défis de la transition énergétique pour ses clients.

Fin 2015, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 3.3 milliards d'euros. Elle emploie 12 950 collaborateurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien logo avant le rachat des parts par EDF

La société est née en 1998 avec l’association de deux entreprises : Esys-Montenay et la Compagnie Générale de chauffe, sous l'ère Messier de Vivendi.

En 2001, Dalkia devient l’une des filiales du groupe Veolia Environnement, et signe un accord stratégique avec EDF. Cela permet ainsi d’élargir la gamme de ses services et de soutenir son développement à l’international. La même année, Dalkia achète Clemessy. En 2002, Dalkia devient le leader européen des services énergétiques.

En 2008, Dalkia vend ses filiales Clemessy et Crystal à Eiffage. En 2011, Dalkia reprend la gestion du réseau de chauffage de Varsovie, l'un des plus grand de l'Union européenne.

En octobre 2013, la scission de Dalkia [2],[3] est annoncée pour la mi-2014, les activités en France étant transférées à EDF [4] tandis que l'ensemble des activités internationales reviennent à Veolia. La scission prévoit également que Veolia Environnement transfère 550 millions d'euros à EDF, car les activités internationales ont une valeur supérieure à 66 % (la part d'actions Dalkia détenue par Veolia) de l'ensemble de Dalkia. L'accord prévoit la possibilité d'utiliser la marque Dalkia par les deux groupes pendant 18 mois, puis son unique utilisation par Dalkia France / EDF[5],[6]. La scission est confirmée par un accord signé entre EDF et Veolia Environnement le 25 mars 2014[7].

En septembre 2016, Dalkia fait l'acquisition de l'entreprise américaine Groom Energy Solutions LLC, spécialiste de l'efficacité énergétique pour les entreprises.[8].

Activité[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

Dalkia est un spécialiste des services énergétiques et de la production d'énergie décentralisée en France[9]. L’entreprise a pour mission d’optimiser les performances techniques, économiques et environnementales des équipements. Pour cela, l’entreprise exerce son activité à chaque étape de la chaîne énergétique : production décentralisée, gestion des infrastructures énergétiques, conception et gestion des installations à haut rendement, ainsi que l'optimisation de la consommation énergétique des sites de ses clients. Dalkia propose à ses clients des services d’études, d’ingénierie, d’achat, d’exploitation, ainsi que de maintenance pour maîtriser leurs consommations, réduire leurs coûts et disposer d’outils efficaces de production, de distribution et d’utilisation de l’énergie.[non neutre]

Ses clients sont les industriels (33 %), tertiaire (19 %), santé (10 %), habitat collectif (24 %), collectivités publiques (14 %).

L'activité de Dalkia est principalement répartie entre les services de gestion des réseaux de chaleur et de froid (30 %), d'utilité industrielles (17 %), de services énergétiques des bâtiments (48 %).

Le concurrent direct de Dalkia en France est Cofely qui résulte de la fusion de Cofathec (GDF) et Elyo (Suez).

Énergies renouvelables[modifier | modifier le code]

Dalkia recourt fréquemment à des solutions intégrant des énergies renouvelables (26 %) et alternatives :

  • biomasse (59 % de ses ENR),
  • géothermie (3 % de ses ENR),
  • énergie fatale et de récupération (16 % de ses ENR)[10],
  • récupération de la chaleur produite par l’incinération des déchets ménagers ou les processus industriels (22 % de ses ENR),
  • cogénération.

Avec les réseaux de chaleur, Dalkia répond aux préoccupations des collectivités en matière d'économies d'énergie et de respect de l'environnement. En privilégiant le recours systématique aux énergies renouvelables et de récupération, cette solution unique, car sans cesse repensée à l'échelle d'un quartier[11], d'une ville [12],[13] ou d'un territoire, participe à la maîtrise des coûts pour les habitants et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.[non neutre]

En 6 ans, la part des énergies renouvelables chez Dalkia a été multipliée par 4.

Transition énergétique[modifier | modifier le code]

Avec ses réseaux de chaleur « verts » alimentés par des énergies renouvelables et de récupération, Dalkia s’engage à diminuer les émissions de CO2 (2,5 MT de CO2 économisées en 2015), « verdir » le mix énergétique (augmentation des énergies renouvelables et de récupération), lutter contre la précarité énergétique, sécuriser l’approvisionnement, garantir les prix de l’énergie dans un contexte global de raréfaction des énergies fossiles et de fluctuation des cours.[non neutre]

Avec ses contrats de performance énergétiques (CPE) et ses centres de pilotage des installations à distance (Desc)[14],[15], Dalkia a pour objectifs de chercher à optimiser le rendement des installations, diminuer les consommations énergétiques et améliorer le service dans la durée, baisser la facture énergétique.

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?
Motif avancé : Quelle est l'intérêt de cette section tout droit sortie d'un dossier de presse ?

L'activité de Dalkia est répartie sur trois domaines[16] :

Les réseaux de chaleurs et de froid[modifier | modifier le code]

  • 358 réseaux urbains et locaux, de chaleur et de froid, soit 1 620 km

Les services énergétiques aux bâtiments[modifier | modifier le code]

  • 320 installations biomasse
  • 13 800 établissements tertiaires et commerciaux
  • 2 800 établissements` de santé
  • 2,6 millions de logements collectifs gérés [17]

Les services énergétiques aux industriels[modifier | modifier le code]

  • 2 100 sites industriels

Organisation[modifier | modifier le code]

Dalkia, filiale du groupe EDF, emploie 12 950 collaborateurs et s’appuie sur sept entités régionales autonomes :

  • Dalkia Ile-de-France,
  • Dalkia Nord,
  • Dalkia Centre Est,
  • Dalkia Est,
  • Dalkia Méditerranée,
  • Dalkia Centre Ouest
  • Dalkia Sud Ouest

Dalkia dispose de 4 filiales de spécialités [18] :

  • Verdesis [19],[20] est une société spécialisée dans les activités de production, traitement et valorisation du biogaz (23 millions d'€ de CA, 48 collaborateurs),
  • Optimal Solutions [21],[22] intervient dans la construction et la conception d'éco-efficacité énergétique : génie climatique, génie électrique, valorisation des ressources, gestion technique des bâtiments (80 millions d'€ de CA, 126 collaborateurs),
  • Cesbron[23],[24]est un spécialiste du froid industriel, du froid commercial et du génie climatique (104 millions d'€ de CA, 767 collaborateurs),
  • TIRU [25]est une entreprise spécialisée dans la valorisation énergétique et matière des déchets ménagers notamment sous forme d’électricité et de vapeur destinées au chauffage urbain ou à des usages industriels (232 millions d'€ de CA, 1145 collaborateurs).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mentions légales
  2. Partage de Dalkia entre EDF et VéoliaRomandie.com, 25 juillet 2014>
  3. Partage de Dalkia entre EDF et VéoliaChallenges.fr, 29 octobre 2013>
  4. EDF vise 8 milliards dans les services à l’énergieLesEchos.fr, Anne Feitz, 26 juillet 2014
  5. EDF, Veolia say Dalkia agreement 'in sight', Reuters, 28 octobre 2013
  6. EDF et Veolia scellent leur divorce et se partagent Dalkia, Myriam Chauvot et Anne Feitz, Les Échos, 28 octobre 2013
  7. Signature de l'accord entre EDF et Veolia Environnement au sujet de Dalkia, communiqué de presse de EDF, 25 mars 2014.
  8. Acquisition de Dalkia (EDF) aux États-Unis
  9. Marie-Claire FÖLL, « Dalkia crée une centrale de cogénération pour Ineos à Sarralbe », Le Républicain lorrain,‎ (lire en ligne)
  10. Claire Legros, « Des pionniers veulent chauffer les villes avec nos ordinateurs », LeMonde,‎ (lire en ligne)
  11. Les énergéticiens surfent sur la vague des EcoQuartiers, Anne Feitz, Les Echos, le 14 octobre 2014
  12. Inauguration de la pompe à chaleur géothermique de CréteilLe Moniteur, Mathieu Dejeu, 2 février 2015
  13. Dalkia exploitera le Grand Stade de LyonLefigaro.fr, 3 novembre 2014
  14. DESC Marseille, Jean-Christophe Barla, L'usine digitale, 12 décembre 2014
  15. DESC Lyon, Marie-Annick Depagneux, La Tribune, 20 octobre 2014
  16. « Services énergétiques : économies d'énergies | Dalkia », sur www.dalkia.fr (consulté le 26 janvier 2017)
  17. « Les chiffres clés », sur dalkia.fr
  18. Organisation de Dalkia
  19. Site de Verdesis
  20. EDF continue de renforcer Dalkia dans les services énergétiques, Romandie.com, Mars 2015
  21. Site de EDF Optimal Solutions
  22. Efficacité énergétique : EDF Optimal solutions rejoint Dalkia, Florence Roussel,Actu Environnement.com, 23 février 2015
  23. Site de Cesbron
  24. Dalkia met la main sur le savoir-faire de l'angevin Cesbron, Emmanuel Guimard, Les Echos, le 25 mars 2015
  25. « Acquisition de TIRU par Dalkia », sur dalkia.fr,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]