René Sarger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
René Sarger
Expo58 building France.jpg
Pavillon français de l'exposition universelle 1958 Bruxelles
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Maître

René Sarger, né à Paris le 22 février 1917 et mort à Villejuif le 6 octobre 1988, est un architecte et ingénieur concepteur de structures en béton.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est élève d’Auguste Perret à l’École Supérieure d’Architecture à Paris. Il est diplômé en 1938.

Participant à la construction du Mur de l'Atlantique, pendant la seconde guerre mondiale, sur réquisition des Allemands, il est déporté pour avoir fait passer des plans et des informations aux Alliés. Libéré par l'Armée Rouge, il s'y engage avant de revenir en France à la fin du conflit[1].

De 1946 à 1954 il travaille comme assistant dans l'agence de l'ingénieur Bernard Laffaille. Il acquiert dans ce travail une grande expertise sur la construction de voile en béton armé. Il commence à collaborer avec l’architecte Guillaume Gillet pour la construction de la cathédrale de Royan.

René Sarger fonde son propre bureau d'études, le CETAC (Cabinet d'études techniques d'architecture et de construction) en 1954. Jusqu’en 1970, il collabore avec de nombreux architectes sur des projets prestigieux. Il est considéré comme le spécialiste des structures en coques minces de béton armé et des résilles de câbles prétendues. Ces résilles permettent de réaliser en béton des surfaces coniques.

A partir de 1971, Sarger engage la deuxième partie de sa carrière, en tant qu'architecte avec la création du Cabinet d'Architecture René Sarger-André Frischlander CARSAF.

A partir du milieu des années 1960, il rédige des publications et donnent des conférences, sur ses réalisations mais aussi sur les relations architectes/ingénieurs et d’autres sujets. Il enseigne également l’architecture de 1966 à 1985[2].

Principales Réalisations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]