Anatole Kopp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kopp.
Anatole Kopp
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Archives conservées par

Anatole Kopp est un architecte et urbaniste français né le et mort le . Professeur à l’université de Paris-VIII, il s’est impliqué dans le mouvement d’urbanistes marxistes des années 1960-1970 et a cofondé la revue Espaces et Sociétés avec Henri Lefebvre en 1970. Il s'était rapproché de ce dernier une dizaine d'années avant, en participant au groupe L’Étincelle, aux côtés de François Châtelet et d'Yves Cachin.

Citation[modifier | modifier le code]

« Ce sont des formes nouvelles qui, seules, peuvent traduire les rapports sociaux nouveaux fondés sur l’esprit collectif, l’abolition de l’exploitation et la planification économique. »

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Changer la vie, changer la ville, UNION GENERA, 1975
  • Ville et Révolution. Architecture et urbanisme soviétiques des années vingt, Anthropos, Paris, 1978
  • Anatole Kopp (préf. Charles Bettelheim), L’Architecture de la période stalinienne, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble – École nationale supérieure des beaux-arts, (réimpr. 1985), 416 p. (ISBN 978-2706101311 et 2-903639-40-X)

« Anatole Kopp montre dans cet ouvrage à travers des textes et des citations des « nouveaux idéologues », à travers les projets retenus lors du concours pour le Palais des Soviets, à travers les grandes réalisations de cette période (l’université et le métro de Moscou par exemple), et aussi à travers des interviews, que l’architecture stalinienne est profondément marquée par le réalisme socialiste, et par la « peur du nouveau ». »

  • Quand le moderne n'était pas un style mais une cause, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris, 1988

Liens externes[modifier | modifier le code]