René Dousinelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

René Paul Louis Dousinelle ( à Maisons-Laffitte - ) est un as de l'aviation français de la Première Guerre mondiale, au cours de laquelle il remporte neuf victoires aériennes homologuées, et trois non homologuées.

Dousinelle débute sa carrière militaire dans l'infanterie, le , au sein du 155e régiment d'infanterie[1]. Après avoir suivi une formation de pilote, il reçoit le brevet de pilote militaire no 4349 le . Puis, il est envoyé suivre une formation complémentaire à Pau et à Cazaux. Le , il est affecté à l'Escadrille 311, avant d'être envoyé une semaine plus tard à l'Escadrille 48. Il se présente dans sa nouvelle unité en tant que pilote, avec le grade de sergent[2]. Il remporte sa première victoire aérienne sur un biplan de reconnaissance allemand, le , victoire qu'il partage avec le sergent René Montrion. Le jour suivant, il partage une nouvelle victoire qu'il partage avec l'adjudant Georges Blanc, sur un Albatros. Le 7 octobre, il prend part à un nouveau combat victorieux[3]. Deux jours plus tard, il est promu au grade d'adjudant[2].

Le , il est promu au grade de sous-lieutenant, à titre temporaire. Dousinelle abat un nouvel avion de reconnaissance allemand le 5 juin, il remportera deux nouvelles victoires les 11 et 28 juin. Cinq jours avant sa neuvième victoire, le 22 juillet 1918, il reçoit la Légion d'honneur. Il avait déjà été décoré de la Médaille militaire, de la Croix de guerre française avec dix palmes et de la Croix de Guerre belge[2].

En octobre 1918, Dousinelle est relevé de ses obligations et envoyé au repos jusqu'à la fin de la guerre[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Over the front, p. 153
  2. a, b et c Over the front, p. 153–154
  3. http://www.theaerodrome.com/aces/france/dousinelle.php Consulté le 14 septembre 2010
  4. Over the front, p. 154

Ouvrages[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]