Records et statistiques de la Ligue des champions féminine de l'UEFA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cet article présente les records et statistiques de la Coupe féminine de l'UEFA (2001-2009) puis de la Ligue des champions féminine de l'UEFA (depuis 2009).

Sauf mention contraire, ces statistiques concernent toutes les rencontres jouées dans cette compétition depuis sa création en 2001. Les tours préliminaires sont donc comptés dans les statistiques.

Records et statistiques par club[modifier | modifier le code]

Bilan des clubs en Ligue des champions féminine[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les dix clubs qui ont disputé le plus de rencontres en Ligue des champions féminine[1],[2].

Dernière mise à jour 7 mai 2019.

Rang Club Saisons MJ V N D BP BC DB Pts
1 Drapeau : France Olympique Lyonnais 12 97 75 15 7 357 40 +317 165
2 Drapeau : Allemagne FFC Francfort 10 78 54 10 14 233 66 +167 118
3 Drapeau : Suède Umeå IK 9 67 45 13 9 205 51 +154 103
4 Drapeau : Angleterre Arsenal WFC 12 79 45 12 22 222 94 +128 102
5 Drapeau : Allemagne FFC Turbine Postdam 8 61 43 7 11 236 60 +176 93
6 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsbourg 7 56 41 9 6 172 45 +127 91
7 Drapeau : Danemark Brøndby IF 16 76 34 14 28 146 101 +45 82
8 Drapeau : Suède FC Rosengård 9 49 30 5 14 97 47 +50 65
9 Drapeau : Kazakhstan BIIK Kazygurt 12 55 29 2 24 117 125 -8 60
10 Drapeau : Autriche SV Neulengbach 12 54 25 6 23 133 139 -6 56
11 Drapeau : Écosse Glasgow City FC 12 54 25 4 25 143 102 +41 54
12 Drapeau : Tchécoslovaquie AC Sparta Prague 15 54 20 11 23 117 79 +38 51

Équipes invaincues[modifier | modifier le code]

Sept équipes ont réussi à remporter la Ligue des champions féminine sans connaître la moindre défaite dans l'épreuve. Quatre d'entre elles ont réalisé cet exploit au moins deux fois dans l'histoire, l'Olympique lyonnais est le seul club à l'avoir fait 4 fois (sur ces 5 sacres).

Les trois autres équipes à avoir réalisé cette performance sont les suivantes :

Participations consécutives[modifier | modifier le code]

  • Le club de KÍ Klaksvík détient le record du plus grand nombre de participations consécutives à la Ligue des Champions féminine, avec 17 participations, de 2001-02 à 2017-18. Il était également jusqu'en 2018 le seul club à avoir participé à toutes les éditions depuis la création de la compétition, cette série s'arrête lors de la saison 2018-19 car le club finit deuxième du championnat des Îles Féroé pour la première fois depuis 19 ans. Le club détient également de fait le record du nombre de participations (17).

Finales consécutives[modifier | modifier le code]

  • L'Olympique lyonnais détient le record de participations en finale d'affilée, en prenant part aux quatre premières finales de la Ligue des champions féminine sous sa forme moderne de 2010 à 2013. Le club réalise l'exploit de rééditer cette performance pour une seconde fois de 2016 à 2019, remportant par ailleurs les 4 finales.

Autres trophées remportés[modifier | modifier le code]

Bien que n'étant pas officiellement reconnu, sept clubs ont réussi à gagner la C1, leur championnat, ainsi que leur coupe nationale dans la même saison, connu familièrement comme « le triplé » :

Plus larges victoires[modifier | modifier le code]

Défense[modifier | modifier le code]

Défense du titre[modifier | modifier le code]

  • Un total de 17 Coupes d'Europe féminine ont été disputées, 8 Coupe féminine de l'UEFA (2001-02 à 2008-09) et 9 Ligue des champions féminine (2009-10 à 2017-18). 5 des 17 équipes qui ont tenté de défendre le trophée (29,41 %) ont été couronnées de succès, répartis entre 3 équipes :

Certains tenants du titre ont atteint la finale mais ont dû s'incliner :

Buts consécutifs[modifier | modifier le code]

  • Umeå IK détient le record de matchs joués en ayant marqué au moins une fois. Ils ont marqué au moins un but durant 17 matchs consécutifs. Le record a commencé avec un match nul 1-1 contre le FFC Francfort en demi-finale de la saison 2002-03. Cela a continué sur l'ensemble des 9 matchs de la saison 2003-04, puis a continué durant la saison 2004-05 durant quatre matchs (trois de la phase de groupe jusqu'au premier match des quarts-de-finale). Cela se finit avec la défaite 1-0 contre Djurgården Stockholm, le 31 octobre 2004.

Victoires consécutives à domicile[modifier | modifier le code]

L'Olympique lyonnais détient le record (17) de victoires consécutives à domicile en Ligue des champions.

Victoires consécutives à l'extérieur[modifier | modifier le code]

L'Olympique lyonnais détient le record de victoires consécutives en Ligue des champions féminine après avoir remporté 8 matchs d'affilée. Cela a débuté avec une victoire 1-0 contre le Paris Saint-Germain lors de la demi-finale retour de la saison 2015-16 le 24 mai 2016 et s'est poursuivie jusqu'au 21 mars 2018 en battant 1-0 le FC Barcelone lors du quart de finale aller de la saison 2017-18. La série se termine par un match nul 0-0 contre Manchester City lors du premier match des demi-finales.

Victoires consécutives[modifier | modifier le code]

Umeå IK (2002-03, 2003-04, 2004-05) détient le record de 14 victoires consécutives en Ligue des champions féminine. Le record débute le 9 juin 2003 dans la victoire 4-1 contre Fortuna Hjørring lors du premier match de la finale de la saison 2002-03. Cela se termine avec une défaite 2-1 à l'extérieur contre Djurgården Stockholm, le 27 octobre 2004

Plus longue invincibilité à domicile[modifier | modifier le code]

Le record de la plus longue invincibilité à domicile est détenu par l'Olympique lyonnais. La série débute avec un match nul de 0-0 (pour le premier match de leur histoire à domicile dans la compétition) contre Brøndby IF en 2007-08 et se termine avec une victoire de 6-0 contre le FC Twente lors du match retour aller du trente-deuxièmes de finale de la saison 2013-14. Les 27 matchs sans défaites se terminent avec une défaite 1-2 (de fait la première de leur histoire à domicile) contre le FFC Turbine Postdam en huitièmes de finales de la saison 2013-14.

Plus longue invincibilité à l'extérieur[modifier | modifier le code]

Le record de la plus longue série sans défaites à l'extérieur est de 33 matchs et est détenu par l'Olympique lyonnais. La série débute avec un match nul 0-0 contre Umeå IK en 2009-10 en demi-finale retour le 28 avril 2010. La série est actuellement toujours en cours, le dernier match en date étant le nul 1-1 contre le Chelsea FCW lors de la demi-finale retour de la saison 2018-19.

La plus longue série sans défaite[modifier | modifier le code]

Le record de la plus longue série d'invincibilité s'élève à 29 matchs et est détenu par l'Olympique lyonnais. Il a commencé avec une victoire 3-2 contre Umeå IK le 10 avril 2010 lors de la demi-finale aller de la saison 2009-10, et se termine avec une défaite 1-0 contre le VfL Wolfsbourg le 23 mai 2013 en finale de la saison 2012-13, soit deux saisons entières sans perdre un seul match.

Records[modifier | modifier le code]

  • L'Olympique lyonnais est le club le plus titré avec 6 victoires au total.
  • Umeå IK est le club ayant échoué le plus de fois en finales, avec 3 échecs (2002, 2007 et 2008).
  • Umeå IK détient le record d'échecs consécutifs en finale (2).
  • Depuis 2015, le FFC Francfort détient le record du plus grand écart entre deux titres (7 ans).
  • Le FCR Duisbourg est la seule équipe à avoir remporté autant de fois la Ligue des champions que son championnat national (1).
  • La rencontre Tyresö FF 3-4 VfL Wolfsbourg est le match le plus prolifique réalisé lors d'une finale (2014).
  • L'Olympique lyonnais est le seul club à être parvenu en demi-finales de la Ligue des champions 6 fois consécutivement, de 2008 à 2013.
  • Les rencontres FFC Francfort-Umeå IK (2002, 2004, 2008) et Olympique lyonnais-VfL Wolfsbourg (2013, 2016, 2018) ont été les plus représentées en finale (3), il s'agit également des deux matchs les plus joués de l'histoire la compétition (7 fois).
  • L'Olympique lyonnais détient le record de victoires consécutives en C1 (4).

Records et statistiques par nation[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Joueuses[modifier | modifier le code]

Matchs disputés[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous ne comprend pas les matchs disputés en phase de qualification de la compétition. En gras est indiqué les joueuses disputant encore la compétition en saison 2018-2019[3].

Dernière mise à jour 22 mars 2019.

Rang Nom Période Clubs Matchs Buts Trophée(s)
1. Drapeau : France Wendie Renard 2006- Olympique lyonnais (82) 82 21 6
2. Drapeau : France Camille Abily 2004-2018 Montpellier HSC (14), Olympique lyonnais (67) 81 43 5
3. Drapeau : Irlande Emma Byrne 2001-2017 Arsenal (77) 77 0 1
4. Drapeau : Allemagne Anja Mittag 2004-2019 FFC Turbine Potsdam (39), FC Rosengård (23), Paris Saint-Germain (7), VfL Wolfsbourg (5) 74 51 2
5. Drapeau : Allemagne Alexandra Popp 2008- FCR Duisbourg (23), Vfl Wolsbourg (49) 72 24 3
6. Drapeau : Suisse Lara Dickenman 2009- FC Zürich (3), Olympique lyonnais (43), Vfl Wolsbourg (25) 71 14 2
7. Drapeau : France Élodie Thomis 2005- Montpellier HSC (6), Olympique lyonnais (64) 70 17 5
8. Drapeau : France Eugénie Le Sommer 2010- Olympique lyonnais (69) 69 42 6
9. Drapeau : France Louisa Necib 2007-2016 Olympique lyonnais (66) 66 29 3
10. Drapeau : Irlande Ciara Grant 2001-2014 Arsenal (65) 65 12 1

Meilleurs buteurs de l'histoire[modifier | modifier le code]

L'Allemande Anja Mittag est la meilleure buteuse de l'histoire de la Ligue des champions féminine. Depuis 2004, elle a inscrit 51 buts en 74 rencontres.

Dernière mise à jour le 7 mai 2019.

Rang Joueuse Période Clubs successifs Buts
1. Drapeau : Allemagne Anja Mittag 2004-2019 FFC Turbine Potsdam (36), FC Rosengård (10), Paris Saint-Germain (3), FC Rosengård (2) 51
2. Drapeau : Allemagne Conny Pohlers 2004-2014 FFC Turbine Potsdam (26), FFC Francfort (8), VfL Wolfsbourg (14) 48
3. Drapeau : Brésil Marta 2004- Umeå IK (30), Tyresö FF (7), FC Rosengård (9) 46
4. Drapeau : Norvège Ada Hegerberg 2012- Stabæk Fotball (2), FFC Turbine Potsdam (2), Olympique lyonnais (40) 44
5. Drapeau : France Camille Abily 2004-2018 Olympique lyonnais (43) 43
6. Drapeau : France Eugénie Le Sommer 2010- Olympique lyonnais (42) 42
6. Drapeau : Suède Lotta Schelin 2008-2018 Olympique lyonnais (41), FC Rosengård (1) 42
8. Drapeau : Autriche Nina Burger 2005- SV Neulengbach (40) 40
9. Drapeau : Suède Hanna Ljungberg 2001-2009 Umeå IK (39) 39
10. Drapeau : Allemagne Inka Grings 2008-2014 FCR Duisbourg (34), FC Zürich Frauen (4) 38

Autres records[modifier | modifier le code]

Le plus de victoires[modifier | modifier le code]
Joueurs Nationalité Trophées Finale(s) perdue(s) Années Club(s)
1 Wendie Renard Drapeau : France France 6 2 2006- Olympique Lyonnais (6)
1 Sarah Bouhaddi Drapeau : France France 6 2 2003- Olympique Lyonnais (6)
3 Eugénie Le Sommer Drapeau : France France 6 1 2007- Olympique Lyonnais (6)
3 Amel Majri Drapeau : France France 6 1 2010- Olympique Lyonnais (6)
5 Amandine Henry Drapeau : France France 5 2 2004- Olympique Lyonnais (5)
5 Élodie Thomis Drapeau : France France 5 2 2003-2018 Olympique Lyonnais (5)
5 Corine Petit Drapeau : France France 5 2 2003-2018 Olympique Lyonnais (5)
8 Camille Abily Drapeau : France France 5 1 2000-2018 Olympique Lyonnais (5)
9 Dzsenifer Marozsán Drapeau : Allemagne Allemagne 4 1 2007- FFC Francfort (1), Olympique Lyonnais (3)
9 Saki Kumagai Drapeau du Japon Japon 4 1 2009- Olympique Lyonnais (4)
9 Conny Pohlers Drapeau : Allemagne Allemagne 4 1 1994-2014 FFC Turbine Postdam (1), FFC Francfort (1), VfL Wolfsbourg (2)
Plus ancien et le plus jeune[modifier | modifier le code]
  • La joueuse la plus âgée à remporter le tournoi est Silke Rottenberg, à 36 ans et 120 jours lorsque le FFC Francfort a gagné contre Umeå IK, le 24 mai 2008.
  • La plus jeune joueuse à remporter le tournoi est , à ans et jours quand a gagné contre le , le .
  • La plus vieille joueuse à jouer dans le tournoi est (), contre le en , âgé de ans et jours.
  • Le plus jeune joueur à jouer dans le tournoi est (), contre le le 23 novembre 1994, à l'âge de ans et jours. Il fut remplacé à la ?e.
  • Le plus vieux joueur à jouer une finale est , à ans et jours quand l

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Rang Nom Clubs Matchs Trophée(s)
1 Drapeau : Allemagne Bernd Schröder FFC Turbine Potsdam (61) 61 2
2 Drapeau : France Patrice Lair Montpellier HSC (10), Olympique lyonnais (31), Paris Saint-Germain (9) 50 2
3 Drapeau : France Farid Benstiti Olympique lyonnais (26), WFC Rossiyanka (2), Paris Saint-Germain (19) 47 0
4 Drapeau : Angleterre Vic Akers Arsenal (43) 43 1
5 Drapeau : Allemagne Ralf Kellermann VfL Wolfsbourg (41) 41 2
6 Drapeau : Suède Andrée Jeglertz Umeå IK (31) 31 1
7 Drapeau : Angleterre Emma Hayes Chelsea F.C. (23) 23 0
8 Drapeau : France Gérard Prêcheur Olympique lyonnais (22) 22 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tableau résumant les clubs en ligue des champions féminine », sur Mondedufoot.fr, (consulté le 23 mars 2019)
  2. « Tableau résumant les clubs en ligue des champions féminine jusqu'en 2014 », sur rsssf, (consulté le 23 mars 2019)
  3. (en) UEFA.com, « Women's Champions League number crunching », sur UEFA.com (consulté le 24 mars 2019)