Radiolo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marcel Laporte, connu sous le pseudonyme Radiolo (né le et mort le ) est un animateur de radio, pionnier de la radio en France, et un acteur français, célèbre dans la période de l'entre-deux-guerres, comme le premier « speaker » de la radio en France. Il a été, en outre, la voix de l'horloge parlante en France de 1933 jusqu'en 1965.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marcel Laporte est né le 8 juin 1891[1]. Surnommé « Radiolo [2] » il est embauché le à Radiola, première station de radio privée à émettre en France, sur la région parisienne uniquement, devenue plus tard Radio-Paris, et devient le premier à exercer la profession de speaker en France, animant les émissions de la TSF. Il prend pour l'occasion le pseudonyme de Radiolo. Quand il annonce une émission, il donne d'abord aux auditeurs quelques instructions techniques : "Tournez la manette de votre appareil Radiola lentement, dans le sens des aiguilles d'une montre, mais attention ! Si vous allez trop loin, vous entendrez un bruit infernal. Revenez alors très légèrement et arrière et votre récepteur sera réglé.[3]"

Il sera directeur-adjoint de Radiola-Radio Paris jusqu'en 1926.

Il est ensuite speaker de Radio Vitus sous le pseudonyme de Radiolus. Il sera à l'origine de la transformation de cette station qui prend le nom de Poste de l’Île-de-France. En 1927, il relance Radio Juan-les-Pins dont il devient le directeur artistique. Il anime ensuite de 1932 a 1936 sur Radio-Paris. En 1936-1937, il est speaker à Radio Cité puis en 1939 il est recruté par le ministère de l'Information pour contrer la propagande allemande durant la drôle de guerre.

En 1939, au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale il est le commentateur du journal de guerre, émission d'information cinématographique de l'armée française. Recruté par le ministère de la Propagande et de l'Information il assure la présentation des bulletins d'information des actualités dans l'émission Le journal de guerre. À ce titre, il présente les actualités cinématographiques, constituées de documents filmés, au début de la Seconde Guerre mondiale, à partir d'octobre 1939. Cette émission parle des événements de la guerre sur le front et décrit le quotidien de la guerre et du soldat dans les tranchées durant la drôle de guerre.

Le Journal de guerre, dont Marcel Laporte est le commentateur est une pièce importante du dispositif de guerre des ondes mis en place par le gouvernement français pour contrer la propagande nazie. Cette émission contre la propagande allemande présente les actualités du front et le dispositif militaire. Les thèmes principaux sont la confiance, l'amitié franco-britannique et le dispositif de défense. L'émission relate l'invasion de mai 1940. Cette émission cesse en juin 1940, à la suite de l'invasion et de l'avance allemande.

Il a été la voix de l'horloge parlante en France jusqu'en 1965[2].

En dehors de son activité radiophonique, Marcel Laporte a également été acteur, jouant dans quelques films.

Il est mort le 31 mai 1971[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g « Marcel Laporte », sur unifrance.org (consulté le 23 décembre 2016).
  2. a et b Bernard LE SOLLEU, « Au quatrième top, l'horloge parlante aura 80 ans », sur ouest-france.fr, (consulté le 22 décembre 2016)
  3. Télé 7 Jours n°690, semaine du 14 au 20 juillet 1973, page 74.
  4. a et b « Marcel LAPORTE », sur cinema-francais.fr (consulté le 23 décembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Laporte, Les Mémoires de Radiolo, B. Grasset, Paris, 1925

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Data BNF