Réserve naturelle régionale des anciennes carrières d'Orival

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle régionale des anciennes carrières d'Orival
Carriereamblie.jpg
Vue des carrières
Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
19,32 ha[1]
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Administration
Localisation sur la carte de Normandie
voir sur la carte de Normandie
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle régionale des anciennes carrières d'Orival (RNR189) est une réserve naturelle régionale située en région Normandie. Classée en 2008, elle occupe une surface de 19 hectares et protège un site d'extraction de calcaire ainsi que des pelouses calcicoles.

Localisation[modifier | modifier le code]

Périmètre de la réserve naturelle.

Le territoire de la réserve naturelle est dans le département du Calvados, sur la commune d'Amblie à 20 km au nord-ouest de Caen et à 5 km du littoral. Il occupe des anciennes carrières à proximité de la Seulles.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

Les carrières datent de l'époque mérovingienne. On y exploitait à ciel ouvert la pierre appelée « carreau d'Orival », calcaire bathonien employé notamment dans la construction de monuments tels que la cathédrale de Bayeux. Des traces de fours à chaux subsistent également.

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Outre la présence de roches affleurantes d'intérêt national sur le plan géologique, l'intérêt principal du site est d'ordre botanique.

Le site sert également de corridor écologique avec la vallée de la Seulles[2].

Flore[modifier | modifier le code]

On trouve sur le site au moins 6 espèces protégées au niveau national ou régional : Alisier de Fontainebleau, Gentiane amère, Orchis grenouille, Raiponce délicate, Épiaire raide, Seslérie bleuâtre.

On trouve également sur le site de nombreuses orchidées ainsi que des zones à bryophytes.

Faune[modifier | modifier le code]

La faune est caractéristique des milieux calcicoles en particulier pour les invertébrés. Parmi les insectes présents, on trouve l'Argus bleu-nacré, le Caloptéryx éclatant, le Criquet des bromes ou la Libellule déprimée.

Les fours à chaux servent pour l'hivernage des chauves-souris.

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

La diversité des habitats contribue à donner au site une valeur pédagogique importante. Celui-ci offre également un beau point de vue sur la vallée de la Seulles et ses prairies humides. Un panneau d'information a été mis en place à l'entrée des carrières.

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par le Conservatoire d'espaces naturels de Basse Normandie.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle a été créée par une délibération du (arrêté préfectoral de protection de biotope FR3800068[3]).

Les carrières d'Orival sont en zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique de type I, sous le no 250006506[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Anciennes carrières d'Orival (FR9300008) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel, 2003+ (consulté le 4 juin 2014)
  2. « Position de la Réserve Naturelle Régionale des anciennes carrières d'Orival dans la vallée de la Seulles », sur PNR Perche
  3. « Carrières d'Orival », sur DREAL Basse-Normandie
  4. « ZNIEFF 250006506 - Carrières d'Orival », sur Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 1er septembre 2019).