Quim Monzó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quim Monzó
Description de cette image, également commentée ci-après
Quim Monzó
Naissance (65 ans)
Barcelone, Drapeau : Espagne Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture catalan, castillan
Genres

Œuvres principales

Signature de Quim Monzó

Quim Monzó, né le à Barcelone, est un écrivain contemporain espagnol, auteur de plusieurs nouvelles et contes, le plus souvent écrits en catalan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Quim Monzó vit à Barcelone et publie régulièrement dans La Vanguardia. Son œuvre est caractérisée par des références à la culture populaire et par une certaine ironie. On rencontre un certain humour dans ses proses. On peut noter, dans la collection de ses essais Catorze ciutats comptant-hi Brooklyn, une certaine fascination pour New York de l'après-11 septembre.

Dans le début de années 1970, Monzó signe des reportages au Vietnam, au Cambodge, en Irlande du Nord et en Afrique pour le journal Tele/eXpres. En collaboration avec Cuca Canals, il écrit les dialogues du film Jambon, jambon de Bigas Luna. Il écrit également, avec Jérôme Savary, El tango de Don Joan. Il participe à de nombreuses émissions de radio et de télévision. Il prononce en 2007 le discours inaugural de la Foire du livre de Francfort, où la culture catalane est l'invitée. Monzó y rédige une dissertation sous forme de conte qui diffère totalement des discours traditionnels. De décembre 2009 à avril 2010, une grande exposition rétrospective sur sa vie et son œuvre, qui a pour titre Monzó a lieu à la Galerie Arts Santa Mònica de Barcelone.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Romans et livres de nouvelles en français[modifier | modifier le code]

  • Mille crétins, 2009, Nîmes: Éditions Jacqueline Chambon. Traduction d'Edmond Raillard.
  • Le meilleur des mondes, 2003. Nîmes: Éditions Jacqueline Chambon. Traduction d'Edmond Raillard.
  • Guadalajara, 1998. Nîmes: Éditions Jacqueline Chambon. Traduction d'Edmond Raillard.
  • L'ampleur de la tragédie, 1996. Nîmes: Éditions Jacqueline Chambon. Traduction de Bernard Lesfargues.
  • Gazoline, 1995. Nîmes: Éditions Jacqueline Chambon. Traduction d'Edmond Raillard
  • Le pourquoi des choses, 1995. Nîmes: Éditions Jacqueline Chambon. Traduction d'Edmond Raillard.
  • Olivetti, Moulinex, Chaffoteaux et Maury, 1994. Paris: Le Serpent à Plumes Éditions. Traduction de Patrick Gifreu.
  • L'île de Maians, 1994. Nîmes: Éditions Jacqueline Chambon. Traduction d'Edmond Raillard.
  • Essence, 1989. París: Éditions Pierre Belfond. Traduction d'Edmond Raillard.
  • Olivetti, Moulinex, Chaffoteaux et Maury, 1983. Lyon: Atelier du Gué, Fédérop & le Chiendent. Traduction de Patrick Gifreu.

Romans et livres de nouvelles en catalan[modifier | modifier le code]

  • L'udol del griso al caire de les clavegueres, 1976Premi de Novel·la Prudenci Bertrana (1976).
  • Self Service, 1977. En collaboration avec Biel Mesquida.
  • Uf, va dir ell, 1978.
  • Olivetti, Moulinex, Chaffoteaux et Maury, 1980Prix de la critique Serra d'Or (1981).
  • Benzina, 1983.
  • L'illa de Maians, 1985 — Prix de la critique Serra d'Or (1986).
  • La magnitud de la tragèdia, 1989Premi de Novel·la El Temps (1989).
  • El perquè de tot plegat, 1993Premi Ciutat de Barcelona (1993) et Prix de la critique Serra d'Or (1994).
  • Guadalajara, 1996 — Prix de la critique Serra d'Or (1997).
  • Vuitanta-sis contes (composé de Uf, va dir ell, Olivetti, Moulinex, Chaffoteaux et Maury, L'illa de Maians, El perquè de tot plegat and Guadalajara), 1999. S'est vu décerné le Prix national de littérature de la Generalitat de Catalogne et le Prix Lletra d'Or, tous deux en 2000.
  • El millor dels mons, 2001.
  • Mil cretins, 2007Premi Maria Àngels Anglada (2008).

Livres d'articles et essais en catalan[modifier | modifier le code]

  • El dia del senyor, 1984.
  • Zzzzzzzz, 1987.
  • La maleta turca, 1990.
  • Hotel Intercontinental, 1991.
  • No plantaré cap arbre, 1994.
  • Del tot indefens davant dels hostils imperis alienígenes, 1998.
  • Tot és mentida, 2000.
  • El tema del tema, 2003.
  • Catorze ciutats comptant-hi Brooklyn, 2004.
  • Esplendor i glòria de la Internacional Papanates, 2010.

Autres[modifier | modifier le code]

Quim Monzó a également traduit un grand nombre d'auteurs, dont Truman Capote, J. D. Salinger, Ray Bradbury, Thomas Hardy, Harvey Fierstein, Ernest Hemingway, John Barth, Roald Dahl, Mary Shelley, Javier Tomeo, Arthur Miller, et Eric Bogosian.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Margarida Casacuberta et Marina Gustà (ed.): De Rusiñol a Monzó: humor i literatura. Barcelona: Publicacions de l'Abadia de Montserrat, 1996, (ISBN 84-7826-695-X)
  • Christian Camps et Jordi Gàlvez (ed.): Quim Monzó. Montpellier: Université Paul Valéry, 1998. (ISBN 978-2-84269-186-8) LO
  • Antoni Mestres: Humor i persuasió: l’obra periodística de Quim Monzó. Alacant: Universitat d'Alacant, 2006. (ISBN 84-611-1107-9)
  • Julià Guillamon (ed.): Monzó. Com triomfar a la vida. Barcelona: Galàxia Gutenberg / Cercle de Lectors, 2009, (ISBN 978-84-8109-847-1). Il s'agit d'un livre-catalogue publié à l'occasion de l'exposition consacrée à la vie et l'œuvre de l'auteur (Arts Santa Mònica, Barcelone, entre Décembre 2009 et Avril 2010).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]