Quatuor nº 1 pour flûte et cordes (Mozart)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quatuor no 1 pour flûte et cordes en ré majeur
KV. 285
Image illustrative de l’article Quatuor nº 1 pour flûte et cordes (Mozart)
Mozart avec sa sœur « Nannerl » et son père Leopold vers 1780.

Genre Quatuor
Nb. de mouvements 3
Musique Wolfgang Amadeus Mozart
Effectif flûte, violon, alto et violoncelle
Durée approximative 17 minutes
Dates de composition à Mannheim
Commanditaire Ferdinand De Jean
Partition autographe Bibliothèque Jagellonne
Représentations notables

Le Quatuor no 1 pour flûte et cordes en ré majeur, K. 285, est l'un des trois quatuors composés par Wolfgang Amadeus Mozart pour l'amateur Ferdinand De Jean. Cette pièce pour flûte, violon, alto et basse a été écrite à Mannheim le [1].

Structure[modifier | modifier le code]

Ce quatuor est en trois mouvements :

  1. Allegro, en ré majeur, forme sonate, à 4/4, 2 sections répétées 2 fois (mesures 1 à 65, mesures 66 à 154), 154 mesures - partition
  2. Adagio, en si mineur, forme ternaire, à Music3.png
    Music4.png
    , 35 mesures - partition
  3. Rondeau : [Allegro] (ré majeur, forme rondo-sonate (en), à Music2.png
    Music4.png
    , sections répétées 2 fois : mesures 109 à 116, mesures 117 à 132, 251 mesures - partition

Le « distingué Adagio en si minor, [est] une chanson de troubadour romantique qui, avec la brièveté de ses trente-cinq mesures, rappelle le mouvement lent du futur Concerto pour piano nº 23 (K.488)[2]. »

Introduction de l'Allegro (partie de flûte) :


\relative c'' {
    \version "2.18.2"
    \key d \major 
    \tempo "Allegro"
    \tempo 4 = 110
    \time 4/4
    a'2 \f fis4 \trill ~ fis8.  (g16))
    b8 (a) a2  \grace g32 (fis8) e16 d
    d8 e16 fis g a b cis d cis d cis d cis d cis
    \grace e16 (d8) cis16 b a4 r2
    a2 a4.\trill b8
    d, (cis) cis2 (d4)
    fis8 (e) g (fis) a (g) fis (e)
    g (fis) b (a) a4 r
}

Introduction de l'Adagio :


<<
\new Staff \with { instrumentName = #"Fl "}  \relative c'' {
    \version "2.18.2"
    \key d \major 
    \tempo "Adagio"
    \tempo 4 = 50
    \time 3/4
   fis8. _ \markup{ sempre p} (g32 fis) b4 d
   cis8. (eis,16) \grace eis4 (fis2)
   e!8. (fis32 e) cis'4 e,
   d8. (\grace {e32 (d cis d} e16))  \grace eis4 (fis2)
   
}
\new Staff \with { instrumentName = #"V1 "}  \relative c'' {
    \key d \major 
    \time 3/4
    \set Staff.midiMinimumVolume = #0.2 \set Staff.midiMaximumVolume = #0.5
   r16 b,-. ^\markup{ pizzicato } d-. fis-. r fis-. b-. d-. r b-. d-. fis-.
   r fis _ \markup{ simile } cis ais r cis ais fis r ais fis cis
   r ais cis e r e' cis ais r cis ais fis
   r fis b cis r d b fis r b fis d
}
>>

Introduction du Rondeau ([Allegro]) :


\relative c'' {
    \version "2.18.2"
    \key d \major 
    \tempo "Rondeau"
    \tempo 4 = 110
    \time 2/4
    a'4. \p (d8)
    cis (b) a4 
    gis16 (a gis a gis a b a)
    a8 (g!) fis4
    d  d8 d
    e4. fis16-. g-.
    a8-. g-. fis-. e-.
    d-. a-. fis-. d-.
    a''4. \f (d8)
    cis (b) a4 
    gis16 (a gis a gis a b a)
    a8 (g!) fis4
    d  d8 d
    e4. fis16-. g-.
    a8-. g-. fis-. e-.
    d-. a-. fis-. d-.
    }

Historique[modifier | modifier le code]

Ludwig van Beethoven s'est inspiré du premier mouvement pour son duo pour clarinette et basson de 1792[3].

La partition autographe est détenue par la Bibliothèque Jagellonne à Cracovie. La première édition a été faite par Artaria en 1792.

Il y eut plusieurs éditions de ce quatuor ; celle de G. Schirmer a été éditée par Louis Moyse, une autre a été éditée par Jean-Pierre Rampal.

Média[modifier | modifier le code]

Fichiers audio
1. Allegro
2. Adagio
3. Rondeau - Allegro
Quatuor no 1 en ré majeur pour flûte et cordes interprété par Felix Skowronek (flûte) avec le Philadelphia Quartet
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alan Tyson, Mozart: Studies of the Autograph Scores, Harvard University Press, (ISBN 9780674588318), p. 29
  2. (en) Martha Kingdon Ward, « Mozart and the Flute », Music & Letters, vol. 35, no 4,‎ , p. 305-306
  3. (en) J. Arthur Watson, « Beethoven's Debt to Mozart », Music & Letters, vol. 18, no 3,‎ , p. 253

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]