Quai Ferdinand-Favre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Quai Ferdinand-Favre
Image illustrative de l’article Quai Ferdinand-Favre
Situation
Coordonnées 47° 12′ 51″ nord, 1° 32′ 36″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Centre-ville
Tenant Quai Magellan
Aboutissant Quai Malakoff
Morphologie
Type Quai

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Quai Ferdinand-Favre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Quai Ferdinand-Favre

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Quai Ferdinand-Favre

Le quai Ferdinand-Favre est un quai situé dans le quartier Centre-ville de Nantes, en France.

Description[modifier | modifier le code]

Situé sur la rive occidentale du canal Saint-Félix, au débouché de l'Erdre, la voie débute au niveau du quai Magellan pour conduire au quai Malakoff. Il rencontre la rue de la Biscuiterie, le square Jean-Heurtin, les rues Lefèvre-Utile, de Valmy et de Bitche.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Son nom a été attribué en l'honneur de Ferdinand Favre, industriel, député et maire de Nantes. Par délibération du conseil municipal du 3 juin 1957, le quai est classé dans la voirie publique[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, des plans concernant ce qui est la limite orientale de la prairie de la Madeleine commencent à être élaborés, en vue de son urbanisation. Celle-ci ne démarre réellement qu'avec l'implantation de la manufacture de biscuits Lefèvre-Utile qui borde alors la majeure partie du quai.

Puis un « champ de Mars » est aménagé dès 1893, dont le quai forme la limite est. La partie orientale de cet espace est occupé par un « parc des Sports », dont le permis de construire fut délivré par la mairie le . Celui-ci comportait un terrain de football et une piste de cyclisme. Ce stade équipé de tribunes couvertes (un luxe pour l'époque) permettait d'assister au match de football et de rugby. Il connaitra les plus belles heures du SNUC. Ces installations sportives seront démolies en 1937, lors de travaux de réaménagement du Champ de Mars.

En 1986, l'usine LU ferme et on décide le transfert de la production sur le nouveau site de La Haie-Fouassière, le site nantais est alors désaffecté[2], avant qu'il ne soit racheté par la ville en 1995. La partie sud des bâtiments de la biscuiterie est alors rasée pour laisser la place à un ensemble immobilier bâti autour du nouveau cours du Champ-de-Mars abritant notamment le siège de Nantes Métropole dont la façade Est donne sur le quai[3], tandis que la partie nord est conservée et réhabilitée pour accueillir Le Lieu unique.

En 1992, le centre des congrès (ou « La Cité, Nantes Events Center ») prend place sur le site de l'ancien « parc des sports », à proximité du pont du pont de Tbilissi inauguré quelques années auparavant.

Aujourd'hui quelques sections du quai sont piétonnières. De plus, lorsque le temps s'y prête, les quelques cafés et restaurants qui s'y trouvent (notamment ceux du « Lieu unique ») investissent ce domaine public en y installant des terrasses en plein-air, à l'ombre des arbres qui bordent le quai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ferdinand-Favre (quai) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 17 avril 2013).
  2. « La tour de l’ancienne usine LU », sur bzh-explorer.com, (consulté le 20 février 2012)
  3. Le siège de Nantes Métropole sur pss-archi

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]