Province de Taïwan (république populaire de Chine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Province de Taïwan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Nom officiel
(zh-CN) 台湾省Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Flag of the People's Republic of China.svg Chine
-Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation géographique
Superficie
35 581 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Point culminant
Taiwan in China (claimed hatched) (+all claims hatched).svg
Démographie
Population
23 140 000 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
650,3 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Identité
ISO 3166-2
CN-TWVoir et modifier les données sur Wikidata

La province de Taïwan (chinois simplifié : 台湾省 ; pinyin : Táiwan shěng) est, selon le découpage administratif territorial de la Chine, une province de la république populaire de Chine.

Ce découpage est néanmoins controversé car depuis la création de la république populaire de Chine en 1949, celle-ci n'a jamais administré le territoire. Depuis cette date, l'île et les territoires associés sont en effet sous juridiction de la république de Chine, tandis que les îles Diaoyu sont quant à elles sous juridiction japonaise.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1945, le gouvernement chinois, en tant que république de Chine, restaure son autorité sur le territoire après la Seconde Guerre mondiale, mettant fin à la période de domination japonaise. La province est ensuite administrée par les autorités du Kuomintang qui s'y sont réfugiées après la fin de la Guerre civile et la création, sur le continent, de la république populaire de Chine en 1949[1],[2].

D'après l'administration territoriale de la république de Chine, elle représente cependant toujours l'une des provinces[3],[4].

La modification du statut du territoire, qui transformerait la province en région administrative spéciale, a été proposée à plusieurs reprises par le gouvernement chinois, entre autres en 1981 ; l'offre est rejetée par les autorités du territoire taïwanais[5]. Néanmoins, le territoire reste parfois désigné en tant que région administrative spéciale de Taïwan[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé au sud-est de la province de Fujian, la province de Taïwan inclut l'île de Taïwan, les îles Pescadores, ainsi qu'environ 80 îles et îlots voisins[1],[2]. Au même titre que ces premières îles, elle englobe également les îles Diaoyu[7],[8].

Elle couvre au total un territoire d'environ 36 000 km2[1].

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

La province de Taïwan n'est pas officiellement découpée sur le plan administratif, d'après les dernières données gouvernementales chinoises de 2017[9]. De manière générale, les statistiques nationales concernant cette unique subdivision font l'objet d'une annexe séparée des 22 autres provinces, au même titre que les régions administratives spéciales Hong Kong et Macao[10].

Démographie[modifier | modifier le code]

Les données démographiques des autorités chinoises concernant la province de Taïwan sont sensiblement identiques à celle des autorités taïwanaises concernant le territoire national.

Ainsi, les Han constituent plus de 95 % de la population alors que les aborigènes de Taïwan représentent environ 2 %, que ce soit selon les chiffres chinois ou taïwanais[11],[12]. Néanmoins, alors que les autorités taïwanaises les désignent en tant qu'aborigènes, autochtones, voire compatriotes des montagnes depuis les années 1950, les autorités de Pékin ne reconnaissent pas cette classification ethnique mais utilisent depuis 1953 le terme de gaoshan, en vigueur sur le territoire pendant la période d'occupation japonaise[12],[13].

Noms d'usage[modifier | modifier le code]

Depuis un rapport publié en 2017 par l'agence de presse Xinhua, l'usage de la formule aire de Taïwan (en anglais Taïwan Area ; en chinois simplifié : 台湾地区 ; pinyin : Táiwān dìqū) est recommandé, plutôt que celle de province de Taïwan, afin de « prendre en compte les sentiments psychologiques des compatriotes taïwanais »[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Taiwan Province », sur china.org.cn (consulté le ).
  2. a et b (en) « Taiwan Province », sur chinaconsulate.org.nz, (consulté le ).
  3. (en) « CN - China », sur iso.org (consulté le ).
  4. (en) « China », sur cia.gov (consulté le ).
  5. (en) James P. Sterba, « Taiwan rejects as propaganda Peking's offer of talks », The New York Times, (consulté le ).
  6. (en) Lin Liang-sheng, William Hetherington, « MAC urges public not to use Chinese passports », Taipei Times, (consulté le ).
  7. (zh) « 法律文件 », sur diaoyudao.org.cn (consulté le ).
  8. (en) « Lee Teng-hui's Diaoyu Islands remarks reprimanded in Taiwan », sur eng.taiwan.cn, (consulté le ).
  9. (en) « China Statistical Yearbook 2017 : 1-1 Divisions of administrative areas in China (end of 2016) », sur stats.gov.cn, (consulté le ).
  10. (en) « China Statistical Yearbook 2017 : Appendix I. Main social and economic indicators of Taiwan Province », sur stats.gov.cn, (consulté le ).
  11. (en) « Taiwan », sur cia.gov (consulté le ).
  12. a et b (zh) « 高山族 », sur gov.cn,‎ (consulté le ).
  13. (en) « Gaoshan minorities of Taiwan », sur factsanddetails.com, (consulté le ).
  14. (en) Rana Yeh, Keoni Everington, « China forbids terms « Formosa » and « Republic of China » », sur taiwannews.com.tw, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]